Le voyage italien de demain

Sur Ali di Firenze, nous partageons avec vous depuis 7 ans nos moments italiens préférés, les adresses qui y sont associées et des destinations qui font vibrer notre coeur. En 2020, nous vivons un tournant et la conception du « voyage » évolue pour chacun. Il n’en reste pas moins que la passion et la soif d’Italie sont toujours là pour beaucoup d’entre vous, et nous avions envie d’y répondre en faisant écho à la situation inédite que nous vivons actuellement..  Nous vous proposons une nouvelle série d’articles intitulée 

“le voyage italien de demain”.

Personnellement, ces dernières années, ma manière de voyager s’est naturellement modifiée vers un type de voyage plus responsable, plus éthique. Tout d’abord car cela reflétait mieux certaines valeurs personnelles liées au respect de la nature et de l’humain, mais aussi car les expériences et souvenirs que j’en retirais étaient bien plus riches. Je suis de près la mutation du tourisme de masse vers un tourisme lent, qualitatif, durable, responsable, solidaire, car je pense que c’est là que se trouve son futur et les aspirations des générations actuelles (et des prochaines). L’idée dans cette série d’articles « Le voyage italien de demain » n’est pas de devenir à tout prix un voyageur irréprochable (chacun fait ce qu’il veut et ce qu’il peut!), mais bien d’essayer d’avoir un impact plus positif quand c’est possible, tant sur les plans socio-culturel, environnemental qu’économique. 

Si nous sommes amenés à voyager moins dans le monde d’aujourd’hui et surtout de demain, n’aura-t-on pas envie de réfléchir à 2 fois à notre prochaine destination, de choisir avec plus de soin, de privilégier les endroits et types de voyages qui nous tiennent à coeur ou dont nous avons vraiment besoin? Accorder aussi plus de crédit et de joie à la préparation (coucou les fugueuses!), faire commencer le voyage avant notre départ, en savourer chaque étape, en conscience. Comme on a peu à peu dit adieu à la fast fashion, il est temps de dire adieu au fast travel et de repenser notre manière de voyager.

J’ai eu l’occasion de voyager pendant 5 longs mois en Italie en 2018 et de mettre en pratique, à ma manière, à mon rythme, certains de ces concepts et gestes responsables, durables et lents. J’en suis revenue avec une certitude: s’il est bien un pays où expérimenter ces nouvelles pratiques,  c’est l’Italie!

Prenons le temps de définir en quelques mots ces concepts :

 

Le slow tourisme

C’est une manière de voyager où l’on décide de ralentir le rythme, où l’on prend le temps de s’imprégner de l’endroit où l’on se trouve en étant pleinement présent, où l’on privilégie les rencontres avec les locaux et où l’on s’autorise peut-être un peu l’oisiveté que l’on ne s’octroie (presque) jamais dans le quotidien. Je ne choisis pas le mot oisiveté par hasard, c’est en effet le mot qu’on retrouve dans les définitions au dictionnaire de 2 concepts 100% italiens: la dolce vita et le farniente. J’adore cette idée de douce oisiveté et il faut bien le dire, on dirait qu’elle a été inventée en Italie. 

En effet, dans ce pays, tout invite à ralentir la cadence: la météo -parfois écrasante- l’été, les boutiques fermées entre 13h et 16h qui nous “obligent” à faire la sieste, les petites rues en lacet où l’on met 30 minutes pour faire 14km, le boucher qui raconte sa vie aux clients, … Les bienfaits de cette douce oisiveté? Faire baisser la pression, enfin s’accorder du temps pour soi, laisser la place à l’imprévu et par conséquent laisser la place à l’autre et à l’émotion.

Voyager responsable

Le voyage responsable est un mode de tourisme qui respecte le territoire, la culture et la population d’accueil. Le voyageur cherche, dans sa manière de se comporter ou de consommer sur place, non seulement à ne pas altérer mais plutôt à bénéficier au lieu et à ses habitants. On peut pousser la notion un cran plus loin en parlant de voyage éco-responsable, qui accorde une attention encore plus grande à la préservation de la nature et de l’écosystème. 

 

Une dimension Green

Il est possible de voyager tout en cherchant à avoir l’impact le plus positif possible sur la planète. En réfléchissant à son mode de déplacement, en faisant attention à son empreinte carbone et aussi en choisissant des prestataires avec une philosophie écoresponsable, qui accordent une véritable attention à la préservation de la nature et de l’écosystème qui accueille leur activité.

Nous avons poussé ces conseils et concepts un cran plus loin dans la série d’articles que nous vous partagerons tout au long du mois de novembre. Voici les 6 articles que nous avons préparé pour vous inspirer, vous inciter, vous faire rêver et commencer à réfléchir ensemble à nos voyages de demain en Italie!

 

  • ARTICLE 1 / Vers une mobilité plus douce

3 idées de séjours originaux à faire en Ligurie, en Toscane ou dans les Pouilles

  • ARTICLE 2 / Découvrir le Molise

Une région méconnue du sud de l’Italie

  • ARTICLE 3 / Participer à la redynamisation de l’Italie rurale

Via un projet de tourisme expérientiel et participatif en Basilicate

  • ARTICLE 4 / Un #HotelHunting eco friendly au Lac de Garde

 Projet architectural intégré au territoire, matériaux durables, énergies renouvelables

  • ARTICLE 5 / Vivre comme un local lors d’un volontariat

Mes expériences de volontariat en Italie, vive le « Woofing » !

  • ARTICLE 6 / Pratiquer le slow tourisme dans les grandes villes italiennes

Des idées d’insiders à Rome, Milan, Venise et Palerme

Et vous, comment voyagez-vous? Quels sont vos petits gestes en faveur de la nature ou de l’humain lorsque vous visitez un pays étranger?

À très vite pour les premiers articles de cette série!

 

Baci,

Emilie

 

Vous ne voulez rien manquer de nos aventures italiennes ? Inscrivez-vous à notre Newsletter bimensuelle ICI !

7
Photo By: Cover Alex Dani pour Ali di Firenze; Montage Ali di Firenze

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.