Palette florentine, l’art et le paysage Renaissance dans un intérieur

Comme nous vous l’avons montré dans ces articles sur Venise et Amalfi, la couleur a un pouvoir particulier: comme les sons, les parfums et les saveurs, elle peut nous transporter dans un endroit cher au cœur. Pour voyager dans votre ville préférée sans quitter la maison, reproduisez-la dans votre intérieur! À Florence, le paysage a toujours suggéré le choix des couleurs. Le bleu clair du ciel, le vert des collines de Fiesole, la couleur sauge ou gris brun de l’Arno changeant. Et son art, du romantisme de Botticelli au réalisme des Macchiaioli, reflète le chromatisme urbain de l’architecture et de la vie. Aristocratiquement discrète, la palette florentine est basée sur des classiques  (le gris des murs, le brun-orange de la terre cuite), permettant d’y associer des couleurs plus vibrantes comme le bleu, le vert et le jaune, mais dans leurs nuances nobles de pierres précieuses.

BLEU

Foto: Oltrarno Suits; Silvestro Lega, L’educazione al lavoro, 1863; maison de Cristina Pucci di Barsento sur Architectural Digest par Marina Faust; Veneziadinicchia

Il suffit de regarder le ciel par une belle journée à Florence pour comprendre d’où vient la passion pour cette couleur raffinée. Le bleu pastel brille dans les fresques des années 1500, dans les céramiques d’Andrea della Robbia et dans les peintures Macchiaioli des années 1800, se déplaçant sur les tissus et les murs des intérieurs classiques des nobles palais. Et le bleu clair intense est utilisé dans les intérieurs de style moderne du milieu du siècle et permet de mettre en valeurs chaque détail.

Il va bien avec: rose pastel, bois brun, vert olive, gris

JAUNE

Foto: maison de Agnese Mazzei  sur AD Russie par Matteo Piazza; Duminda Perrera; Veneziadinicchia

Le jaune des maisons typiquement florentines est probablement la couleur dont vous vous souvenez le plus lorsque vous êtes nostalgique de la cité médiévale. Des nuances de jaune apparaissent partout à Florence, créant l’effet du soleil brûlant même par mauvais temps. Cette joie du jaune peut être recréée dans un intérieur, en peignant toute la pièce et en y ajoutant des touches de blanc crème pour une harmonie suprême. Un ensemble d’assiettes anciennes aux tons jaunes chauds fera une belle alternative à ceux qui ne veulent pas altérer le style minimaliste de la maison.

Il va bien avec: bleu pastel, terre cuite, marron, blanc crème, vert foncé

VERT ÉMERAUDE

Foto: Ad Astra Hotel; Duminda Perrera; détail de l’Annonciation par Sandro Botticelli, 1489; Veneziadinicchia

Associé au jaune, il recrée l’âme de la Florence populaire, rappelant les façades des maisons de San Frediano. C’est le vert que l’on retrouve dans les paysages de Botticelli et dans les portraits de Bronzino. Intense, profond et luxueux, il sera un excellent choix pour les tissus de salon: il peut être utilisé pour le rembourrage de meubles, de coussins ou de lourds rideaux, créant une sensation de préciosité. Si vous préférez opter pour un effet de légèreté, ajoutez un ou deux accents dans la décoration et créez le reste de l’intérieur dans des tons de blanc et de jaune.

Il va bien avec: jaune, or, marron, rose violet

TERRE CUITE

Foto: Ad Astra Hotel; Duminda Perrera; détail de The Birth of Venus par Sandro Botticelli, 1485; maison de Agnese Mazzei  sur AD Russie par Matteo Piazza; Palazzo Pucci par @ itsflorence.paola; Veneziadinicchia

Le sol le plus symbolique de la ville est le protagoniste du choix chromatique à Florence, à la fois dans l’art et dans les intérieurs. L’orange brûlé des toits, le rouge terne des tuiles, le brun de la céramique non traitée. L’idée curieuse serait de créer le sol dans la technique traditionnelle, et de répéter la couleur dans les meubles rembourrés pour intensifier la présence de terre cuite. En laissant les murs neutres, soutenez la nuance dans les petits détails, comme une lampe ou l’une des couleurs de tapis.

Il va bien avec: bleu pastel, blanc, jaune, beige, gris

GRIS

Foto: Simonetta Vespucci  par Sandro Botticelli, 1484; Veneziadinicchia

La Pietra Serena est le matériel traditionnellement le plus utilisé dans les rues et l’architecture extérieure de  Florence. Elle est produite au Moyen Âge au nord de Florence, et représente donc non seulement le choix esthétique, mais aussi la production et la réalité de la région. En fait, même les portraits de Botticelli font l’éloge de cette couleur de la palette florentine. Pour utiliser cette palette de couleurs dans un intérieur, essayez-la comme alternative au blanc total pour une esthétique minimaliste dans la conception de murs intérieurs.

Il va bien avec: blanc, terre cuite, jaune pastel, beige

ROSE VIOLET

Détail de ‘Printemps’ de Sandro Botticelli, 1477; archives de AD architectural digest; Four Seasons Florence; Gucci Garden; Veneziadinicchia

La couleur pourpre est associée à la ville de Florence (et sa célèbre équipe de football), mais sa teinte rosée est davantage utilisée à l’intérieur. Le rose pourpre est romantique, précieux, noble et joue le rôle principal même lorsqu’il est inséré comme un petit détail. Pour un salon, un canapé ou un fauteuil de cette couleur suffira. Le trouver dans les détails du papier peint ou dans les dessins des assiettes en céramique sera un accent subtil, mais suffisant.

Il va bien avec: blanc cassé, vert, jaune pastel, marron

 

Baci,

Elena

 

Retrouvez tous les articles d’Elena ICI

 

Vous ne voulez rien manquer de nos aventures italiennes ? Inscrivez-vous à notre Newsletter bimensuelle ICI !

2
Photo By: Montages Elena Diachenko, sources photo Internet

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.