AlidiFirenze

Italian Joie de Vivre !

Trois jours de marche dans les langhe piémontaises

J’avais depuis longtemps envie de découvrir le Piémont mais je ne savais jamais très bien par quel angle l’attaquer. Un city trip à Turin? Un séjour à la montagne? Un week-end gastronomique? Et pourquoi pas une randonnée itinérante dans les Langhe? Le hasard a mis sur ma route cette idée originale et séduisante (pour ceux qui aiment marcher, évidemment), via un livre qui traînait chez une amie.

 

Les Langhe, c’est le nom d’une région historique et viticole du Piémont. Certains de ses vignobles sont d’ailleurs inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO. Pour le petit point étymologie, langa, le singulier de langhe, signifie colline. Et ici, on est servi!

C’était décidé, j’allais aller marcher à travers les collines où sont produits des vins célèbres. On est en novembre, la météo n’est pas certaine, alors je décide directement d’une durée raisonnable: 3 jours, un long week-end. Sachez qu’il est possible de marcher bien plus longtemps dans les Langhe, un séjour d’une semaine est tout à fait programmable. Il est également possible de programmer ces excursions à la journée, sans passer par un randonnée itinérante de plusieurs jours. 

 

Le niveau est adapté à tous, même aux familles (les dénivelés étant peu importants). Les grands sportifs choisiront sans doute d’effectuer 2 étapes sur une journée. Les parcours sont fléchés, mais manquent parfois un peu de précision, alors je vous fournis quelques indications qui m’ont aidées.

Jour 1

Barbaresco – Alba

 

8km / 2h30 / Dénivelé: léger

 

La première étape part normalement de Treiso et fait 17km (5h), mais l’après-midi étant déjà avancé, je décide de la couper en deux et de démarrer du centre de Barbaresco, pour une randonnée d’environ 8km (2h30) avec un peu de dénivelé (nous sommes dans les collines, ne l’oubliez pas). Je dépose ma voiture dans un parking de délestage d’Alba et prend un bus direction Barbaresco. 

 

Au départ du centre du village, la balade passe par la chapelle de S. Teobaldo et nous conduit très rapidement dans les vignes. Ce chemin descend jusqu’au bord du fleuve Tanaro, qu’on longe pendant un moment, à l’abri d’un sous-bois, puis on remonte dans les vignes (cette montée, je ne l’oublierai pas) avant d’arriver sur les hauteurs d’Alba et de redescendre vers le centre ville.

 

Une fois arrivée à Alba, c’est l’effervescence. En effet, ce week-end-là, c’est le festival de la truffe blanche. Conséquence: il est tout bonnement impossible de trouver un logement décent. Je vous épargne l’appartement tristounet dans lequel j’ai dormi. Par contre, je vous file direct l’adresse d’un resto au top pour aller déguster un menu tartufo bianco si vous y êtes, comme moi, en saison!

 

Enoclub / Piazzale Michele Ferrero 4, 12051 Alba  https://caffeumberto.it/enoclub/ 

Jour 2

Alba – Verduno

 

16,5km / 4h30 / Dénivelé: léger

 

Je démarre vers 9h30 d’Alba, piazza del Duomo. Je quitte le centre en me dirigeant vers l’usine Ferrero, en passant par le Parc Böblingen. Une fois l’entrée de l’usine Ferrero passée, on trouve un pont sur notre droite sous lequel on passe. On longe le fleuve Tanaro pendant environ 6km avant de rejoindre le village de Roddi. On en profite pour traverser le centre historique et rejoindre la piazza Principe Amadeo. Il reste alors un peu plus de 4km pour arriver à Verduno. Le trajet se partage entre nature et route asphaltée (pour une petite portion du chemin).

 

J’arrive vers 14h30 à Verduno, fais le tour du village puis rejoins mon logement pour la nuit, l’agriturismo Ca’ del Re. J’ai la surprise d’y découvrir un restaurant rempli de familles italiennes en train de prendre leur déjeuner dominical. Seulement, de un, j’ai déjà déjeuné et de deux, j’ai une seule envie, m’affaler sur mon lit. La jeune femme qui m’accueille le remarque et me propose un service en chambre. Je commande alors un velouté de potiron à la truffe fraîche. Bonheur. Je passe mon après-midi à lire et descends dîner au restaurant dans la soirée. Là aussi, un sans faute. Le petit-déjeuner du lendemain est à l’avenant. L’établissement Ca’ del Re a tout ce que j’aime: l’authenticité, la chaleur de l’accueil et il est tenu par une famille dont on peut croiser plusieurs générations sur les lieux.

Jour 3

Verduno – Monforte d’Alba

 

16km / 4h30 / Dénivelé : 380m

 

Dernière étape de ma randonnée itinérante, de loin la mieux signalée. Je me contenterai de vous suggérer d’arriver à Barolo à l’heure du déjeuner (ce que je n’ai pas fait) afin de faire une dégustation de vin puis de prendre un lunch (léger ou pas). Les 2h qui vous séparent ensuite de Monforte d’Alba n’en passeront que plus vite! 

Et si vous voulez prolonger le plaisir dans cette superbe région qu’est le Piémont, retrouvez ICI les incontournables d’Alice à Turin.

 

A bientôt,

Emilie

1
Photo By: Amore Mio et Enoclub
2 Discussions on
“Trois jours de marche dans les langhe piémontaises”

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.