AlidiFirenze

Italian Joie de Vivre !

La cave à vins italiens idéale de tendre époux (Andrea!)

Andrea a une vision très nette de ce que serait sa cave à vins italiens idéale. Elle représente un mélange archi personnel de vins qui sont presque toujours liés à des souvenirs, des lieux, des personnes, des moments. Lorsque je l’interroge, Andrea m’annonce directement la couleur : il n’est ni un expert, ni un technicien (même si Alice lui a offert des cours de sommelier qu’il s’est empressé de refuser) mais il y a une chose qu’il ne fait jamais : choisir un mauvais vin. Sans doute la résultante d’une bonne connaissance des produits du territoire couplée à un goût très précis, totalement intuitif.

Le plus intéressant dans la démarche d’Andrea est sans doute le côté “kilomètre zéro” de sa consommation de vin. Pour lui, il y a très peu d’intérêt à consommer un vin ailleurs que là d’où il vient (ce qui explique aussi que son vin de table soit toscan). Le Lagrein par exemple, il en profite vraiment seulement si il le déguste dans le sud Tyrol devant un bon plat de gibier. Après, Andrea n’est pas un extrémiste et si, dans un restaurant, un sommelier le conseille subtilement pour un accord mets-vin, il boira volontiers un vin piémontais en Toscane. Che bravo!

LES VINS ROUGES

 

Andrea aime beaucoup le vin rouge et il le préfère évidemment italien. Sa liste pourra vous surprendre, vous n’y trouverez pas les traditionnels Brunello et Barolo mais bien des vins plus confidentiels. Andrea ne veut parler que de ce qu’il connaît (bien) et ne fera pas de concessions.

 

La Querce (Toscane) 

“La Querce, c’est un Chianti (colli fiorentini) mais c’est surtout le vin de mon père. Si je dois être tout à fait honnête, je ne trouve pas que le Chianti soit un vin exceptionnel, mais celui de mon père, si ! C’est pour moi le meilleur Chianti du marché. La Querce propose une gamme de 3 Chianti et ma préférence va à la Torretta, “l’enfant du milieu”. Ce vin, il est intrinsèquement lié à l’histoire de ma famille, celle dans laquelle j’ai grandi (mes ancêtres sont enterrés dans la chapelle du domaine familial), mais aussi celle que je me suis créé (puisqu’on s’est mariés avec Alice dans la villa de La Querce).”

https://www.laquerce.com/azienda-agricola.html 

 

L’Amarone di Valpolicella (Veneto)

“Je le considère comme un vin particulier qui allie puissance (en général 15 à 17° d’alcool, contre 12° pour un vin “normal”) et douceur. On ne sent pas du tout qu’il est si chargé en alcool. Mon premier souvenir mémorable d’un Amarone se situe à Vérone, dans le restaurant Dari, lors d’un déplacement professionnel avec mon ancien boss. Une vraie découverte!”

Darì Ristorante & Enoteca / Vicolo Cieco S. Pietro Incarnario 5, 37121 Verona

 

Le Cannonau di Sardegna (Sardaigne)

“Un des seuls vins du Sud à trouver sa place dans ma liste, je conseille en particulier la Cantina di Santadi, qui produit un vin excellent!”

http://www.cantinadisantadi.it

 

Le Barbaresco (Piémont)

“Quand tu tombes sur une bonne bouteille, il se passe vraiment quelque chose, c’est merveilleux. Autrement, c’est juste un vin normal. Et je suis tombé sur cette bouteille merveilleuse lors d’une dégustation de truffes dans les langhe piémontaises et… j’ai perdu le nom du producteur. Depuis, je recherche désespérément ce vin. Aidez-moi, envoyez vos suggestions!”

 

Le Lagrein (Sud Tyrol)

“Cépage plus confidentiel cultivé exclusivement dans le Haut-Adige, le Lagrein est un vin intéressant au goût très prononcé qui se marie à merveille avec le gibier. Ce vin, je le bois avec Alice lors de nos vacances au ski dans le Val Gardena. Il nous a littéralement sauvé la vie il y a un an et demi lors de nos vacances de l’enfer avec les enfants (si vous ne vous en souvenez pas, le compte-rendu est ICI), on en buvait un seau chaque soir pour tenir le coup!”

La Volte dell’Ornellaia (Toscane)

“L’Ornellaia est un vin d’exception, très cher, dont le cépage est produit seulement dans une petite zone spécifique de la Toscane, à Bolgheri, en Maremme. J’ai choisi son petit frère, La Volte dell’Ornellaia, car il représente un excellent compromis au niveau rapport qualité-prix (on est plutôt à 20 euro qu’à 200). Il s’agit d’un mélange de cépages français (Merlot et Cabernet Sauvignon) et italien (Sangiovese) bénéficiant à cet emplacement précis d’un micro-climat mélangeant air marin et soleil toscan.”

Réservez votre visite de la cave, le domaine est superbe! https://www.ornellaia.com

 

Le Venegazzu’ della Casa (Veneto)

“Un vin produit dans les collines Trévisanes par un seul producteur: Loredan Gasparini. Rond, fruité mais costaud “sans arracher”. Il convient parfaitement avec la nourriture plus rustique qu’on trouve à la montagne. Je ne le consomme d’ailleurs que lors de nos vacances d’hiver à Cortina d’Ampezzo.”

https://www.loredangasparini.it/

 

Le Pinot Nero (Lombardie, Piémont, etc.)

“Sans vous préciser un producteur en particulier, j’ajoute le pinot nero à ma cave idéale pour les repas d’été (que ce soit au lunch ou au dîner), servi bien frais et conservé dans un seau à glace. Mon préféré est produit dans le Frioul. Mais attention, au-dessus de 30°, je passe à la bière, qui désaltère bien plus que le vin. Pour les amateurs, j’adore la Ichnusa, une bière sarde.”

 

Le vin rouge de l’Etna (Sicile) 

“Le volcan produit un terreau exceptionnel pour les vins. C’est aussi une très bonne idée d’étape quand vous visitez la côte Est de la Sicile. Pourquoi pas prendre quelques jours pour découvrir les domaines viticoles sur le volcan et emprunter le petit train de l’Etna !”

Indications pour prendre le train CircumEtnea et arpenter la route des vins: https://www.stradadelvinodelletna.it/treno-vino-etna

LES VINS BLANCS

 

“Pour le blanc, les Français sont meilleurs”. Le numero uno d’Andrea ? le Pouilly-Fumé ! Mais deux cépages blancs italiens trouvent néanmoins grâce à ses yeux.

 

Le Vermentino Colli di Luni (Ligurie)

“Située en Ligurie à la frontière de la Toscane, la Cantina Lunae propose une Vermentino auquel je suis particulièrement attaché. C’est en effet celui qu’on boit en famille au Bagno Marco à Forte dei Marmi chaque été. Il est léger, frais, parfait pour ce moment de l’année.”

https://cantinelunae.com/

 

La Ribolla Gialla (Friuli Venezia Giulia)

“Le seul autre cépage blanc italien que j’ affectionne. Si on le propose souvent avec les poissons au restaurant, c’est avec le fromage que je le préfère.”

 

LES VINS ROSÉS

 

On ne s’attardera pas sur le sujet car Andrea a une préférence pour les vins rosés corses !

Cave vin Andrea Ali di Firenze 2

LES BULLES

 

Pour Andrea, le “Franciacorta” ne vaut pas le champagne. Si le vino frizzante n’est pas son truc, il apprécie tout de même un bon prosecco Valdobbiadene. Son conseil? Ne pas s’enflammer sur les prix, on ne trouve qu’une faible différence entre un prosecco à 10euro et un autre à 20euro.

 

Le Lambrusco Rosso (Emilie-Romagne et Lombardie)

“Contrairement au prosecco, pour boire un bon lambrusco, il faut mettre le prix (minimum 15 euro au supermarché). Pourquoi j’ajoute un lambrusco à ma cave idéale? Car en Emilie-Romagne, couplé à un gnocco fritto (petits losanges de pain frit) accompagné de stracchino et salumi (prosciutto di parma, culatello, pancetta, etc.), c’est une pure merveille!”

 

Alors, vous en dites quoi de la cave idéale selon Andrea? Vous appréciez certains vins de sa sélection? Vous voulez lui en faire découvrir d’autres? N’hésitez pas à nous écrire à [email protected] 

 

A presto,

Emilie

7
Photo By: Ali di Firenze et Amore Mio
2 Discussions on
“La cave à vins italiens idéale de tendre époux (Andrea!)”

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.