AlidiFirenze

Italian Joie de Vivre !

La diète Italienne, chapitre 1 / mon quotidien en cuisine

Dès que je poste une photo gourmande d’un plat Italien, j’ai toujours un gentil commentaire qui me demande comment je fais pour conserver une ligne correcte avec toutes les merveilles de la gastronomie italienne qui m’entourent. J’ai trouvé que c’était un point de départ intéressant pour discuter avec vous de ce qui fait un quotidien alimentaire sain, équilibré, tout en étant super gourmand et Made in Italy. Pour ce faire, et pour couvrir différents aspects du thème, j’ai envisagé différents chapitres à l’histoire. On commencera par mon « passionnant » quotidien alimentaire  (vive la normalité, je vous préviens), puis on enchainera avec différentes discussions de spécialiste histoire d’argumenter le débat et de réfléchir à des angles différents. En Italie, la pâte aura t’elle toujours cette place centrale ? Faut-il seulement considérer le contenu de l’assiette dans le débat alimentaire ? Quels sont les superfoods italiens à intégrer à nos menus ? Quelle place la cuisine des campagnes a t’elle encore aujourd’hui ? Je suis allée à la rencontre d’une coach santé & alimentation, d’un chef étoilé italien, d’un slow life coach et bien d’autres. Je vous embarque avec moi dans ma quête du Healthy&Delicious à l’italienne. J’espère que cela vous inspirera !

Déjà, petit préambule. Moi et moi-même, on est comment côté éducation alimentaire ?

Depuis que j’ai 14 ans, j’ai le souvenir de faire attention à ce que je mange. Mes parents nous ont élevé ma sœur et moi avec une alimentation classique et ultra équilibré, du bon sucre, pas de soda, du poisson, des légumes, pas de plats industriels tout fait … mais je suis normande, donc on y va sur le beurre, la crème. Bref des bons vivants.

Si vous écoutez ma sœur, elle vous dira de ne jamais venir diner chez moi, c’était VRAI à une époque. Mes invités finissaient chez mac do, mourant de faim à 23h30 et sérieusement éméchés. Comment tenir les bouteilles avec 2 grains de taboulet dans le bidon ? Mais ça, c’était avant. En arrivant en Italie, j’ai trouvé une façon de cuisiner qui m’intéresse, une forme de simplicité qui m’a donné envie de me lancer. J’ai enfin eu envie d’apprendre…à 30 ans, il était temps.

J’avais envie de partager avec vous quelques règles que je m’impose, elles sont toutefois totalement personnelles, peut-être ridicules (? vous me direz) mais elles sont miennes et m’ont permis de perdre 2 fois de suite en 3 ans 22 kilos de grossesse. Bref, j’aime les respecter !

REGIME Je suis incapable de me priver, de sentir la faim, bref d’être au régime. C’est pour ça que je préfère toujours être un minimum dans le contrôle. En cas d’état de crise (corps post césarienne de Bianca = encore 16 kg à perdre à la sortie de la maternité), un seul mot d’ordre, la patience. Il m’a fallu 9 mois pour Leone, 1 grosse année pour Bianca.

PASTA Est ce que je mange des pâtes tous les jours ? Réponse affirmative même si cela comme à changer car je somnole trop rapidement l’après-midi. Je leur préfère alors la moitié de la semaine des céréales (de l’épeautre, du quinoa, …) ou des légumes secs (lentilles ou pois chiche). Concernant les pâtes, pour moi triple secret :

  1. Toujours peser sa ration (autour de 100gr)
  2. Jamais de pâtes le soir. Le midi, même si elles me mettent un coup de bambou dans l’après-midi, elles me permettent de tenir toute la journée. Je déteste la sensation de faim à 19h qui te fait manger la baguette avant le diner !
  3. Beaucoup de pâtes aux légumes, courgettes et aubergines en tête. L’idée c’est d’inverser les proportions (faire des légumes aux pâtes ! »). Jamais de sauce tout prête trop sucrée, de l’excellente qualité de coulis de tomate pour mes sauces.

MARAICHER Mon nouveau roi ? Mon maraicher italien de quartier ! Acheter du frais chez le maraicher pour la semaine, parler avec lui des recettes avec les légumes de saison m’a ouvert un monde. Une courgette ronde bizarre jamais vu avant ? Des radis amers de Trévise ? Un légume vert non identifié ? Il saura me donner une recette simple qui magnifie le légume. Voir ICI.

GELATO Là c’est compliqué car mon tendre époux et moi-même avons une passion pour les glaces. En été, nous sommes incontrôlables et pouvons en manger une par jour… on paie l’addition à la fin de l’été mais c’est vraiment notre petit plaisir !

EQUILIBRE Globalement j’essaie d’avoir du bon sens et d’éviter la frustration. Comme le dirait Miranda Kerr de Victoria Secrets (toujours utiliser des exemples à la portée de tous #taille34) il faut faire du 80/20. 80% attention, 20% plaisir. C’est pas moi qui dira le contraire. Mais pour moi l’équilibre alimentaire se joue sur une semaine entière et pas sur 1 journée. Si j’ai abusé lundi et dégénéré jeudi, et bien j’ai 5 autres jours pour faire un câlin à mon organisme. Alors je privilégie les légumes (mais j’en mange beaucoup pour éviter cette horrible sensation de faim), les jus détox à la centrifugeuse, un diner très léger.

HUILE D’OLIVE Comme tous les italiens, je cuisine à l’huile d’olive. Le beurre me sert par contre pour les risottos, et je suis loin d’être radine, c’est ce qui va rendre le plat tellement doux, crémeux, réconfortant. Pour l’huile d’olive, j’en utilise une délicieuse, qui a un goût dingue juste en accompagnement des légumes (la Querce).

BALANCE Toujours dans la boîte à outil du bon sens, je ne me pèse JAMAIS. Seul mon pantalon est un bon baromètre. En plus j’ai les os ultra lourds, ce qui fait que même trop mince, la balance n’est pas sympa ! Et puis je trouve que ça tourne vite à l’obsession, on finit par se peser trop souvent.

PETIT DEJ Les italiens ont l’habitude de ne pas faire de petit dej à la maison, et de prendre un café brioche dans leur bar préféré. Autant j’adooore le café dans le bar de quartier, autant je ne me résous pas au croissant minable comparé à nos standards français. NO GO. Et comme je décède sans petit déjeuner copieux, je me prépare un bol avec des céréales (j’essaie de prendre un truc bio et pas des chocapic), des kiwis ou fruits rouges en lamelles, un yaourt végétal (j’ai arrêté le lait de vache sauf pour quelques fromages). À côté un cappuccino avec du lait de soja et une immense centrifugeuse.

ALCOOL Difficile de résister au verre de vin rouge avec la côte de boeuf, au verre de blanc Vermentino avec les pâtes aux palourdes à Forte dei Marmi … pour redescendre en pression, je tente des semaines sans alcool (j’ai tenu 2 semaines). Les résultats sont visibles sur la silhouette immédiatement ! Magique.

SUCRE Oui il y a du Tiramisu en Italie, mais est-ce que vous achetez un éclair au chocolat tous les jours en France ? Je ne crois pas ! Le sucre, c’est le premier post d’attention et de limite. J’évite les gâteaux industriels au maximum, mais je me fais plaisir au restaurant le weekend. En semaine je mange des fruits, des yaourts, des compotes maison au petit-déjeuner.

PLACARD Personnellement je n’ai aucune résistance face à un truc gourmand donc j’évite simplement d’en acheter. Mon mari étant pire que moi, ça tourne à l’obligation pour ne pas finir obèse à coups de kinder country et de soirée gelato. Par contre, comme on est des humains et pas des robots, on achète souvent un chocolat 75% histoire de se détendre devant une série de fille un documentaire très sérieux.

PLANIFICATION Dans la quête de la non-frustration, je trouve que planifier les menus de la famille pour la semaine fonctionne bien et permet de moins jeter. Le dimanche, on réfléchit vraiment aux diners de la semaine, aux nouveautés qu’on veut tester. Certaines soirées sont trèèèès simples en mode poulet citron-salade mais on sait que le lendemain, on envoie du lourd ! Enfin, si c’est dégueu, impossible de faire manger Bianca, comme ça c’est réglé. Il faut donc se creuser la tête quoi qu’il arrive pour proposer un plat que la petite madame veuille bien considérer. Depuis septembre 2019, j’essaie aussi de cuisiner le dimanche après-midi pendant 2h afin de préparer les petites choses délicieuses auquel je n’aurais pas le temps de faire en semaine. Un dahl de lentilles corail, une ratatouille, … bien souvent je prépare beaucoup de légumes.

MAMMA ITALIANA J’ai aussi appris des mamans italiennes qui m’entourent et m’ont transmis leur passion des minestrones et des petites pâtes étoile dans un bouillon de légumes ou de viande savoureux. Idéal pour faire manger les enfants un soir de rush si on a préparé son bouillon à l’avance.

ASIE Enfin, si j’arrive à utiliser beaucoup de légumes frais dans les pâtes et les risottos, ma botte secrète reste la cuisine asiatique : lentille, épice, lait de coco, et tous les légumes qui trainent (carotte, courgette, brocoli, petit pois …) dans un wok avec du poisson. C’est délicieux et j’en ai toujours d’avance pour le déjeuner suivant.

ITALIAN BOWL Ça aide beaucoup, je déjeuner chez moi très souvent. Si exceptionnellement je ne mange pas de pâtes alors ce sera un Italian Bowl avec mes produits préférés : de la bresaola (charcuterie peu calorique), des tomates, de la mozza, du pesto en guide d’assaisonnement (idéalement fait maison), un reste de légumes cuits ou un fond de céréale (quinoa, couscous ou blé histoire de tenir). Je fais attention à comment je le présente (conscience de la coupe, coucou Lili Barbery !) et je me régale des yeux avant d’attaquer le bol.

VERT Dernièrement je vis une petite transformation de ma gestion du corps. Je change progressivement mes protocoles beauté, nutrition, sport. D’un côté j’ai besoin de sentir que je me fais vraiment du bien, donc je mange beaucoup plus vert que d’habitude et je bois une centrifugeuse par jour (ma préférée : carotte, pomme, celeri, un peu d’épinard). J’ai aussi arrêté de boire du lait de vache que je trouvais trop lourd, lui préférant le lait de soja pour mon cappuccino maison. De l’autre côté, j’ai eu 35 ans et je veux préserver mon capital à fond. Je n’ai pas peur de vieillir, mais j’aimerais rayonner le plus longtemps possible J Donc adieu produits non identifiés sur la peau, sport violent à 7h du matin, … De la douceur, là aussi.

CAFE Sur les bons conseils du professeur Roberto Bonfanti qui s’occupe de mon glow et de ma peau, j’ai diminué considérablement le café. Un le matin avec du lait de soja (j’ai la machine qui fait du lait mousseux parfait signé Lavazza), et ensuite j’avale des litres de tisane. J’ai l’horrible nouvelle habitude (#PARDON) de boire un café soluble en milieu de matinée si jamais j’ai envie d’un autre café … au pays de l’espresso serré, je sais, c’est moche.

Et vous ? Des règles strictes ? Des transformations à noter aussi chez vous ?

Baci, Alice

Exemple menu semaine à #CasaMarchi

Lundi

  • Midi / Pasta aux aubergines fraîches
  • Soir / Avec mon tendre époux, on se fait souvent un salad bar où on finit tous les restes du weekend. J’essaie de présenter dignement tomates, légumes verts, feta, reste de pâtes ou céréales sur un lit de roquette. Si tous les ingrédients sont ennuyeux, je prépare une sauce fun comme ma sauce verte avec du yahourt Grec allégé, du citron, du basilic frais, de la coriandre, une point de vinaigre de cidre.

Mardi

  • Midi / Poulet au citron et salade
  • Soir / Tortellini in brodo (bouillon) pour les enfants. Le bouillon de légume maison est tellement délicieux que je m’en conserve toujours une tasse. Involtini de viande à la robiola, haricots verts pour nous.

Mercredi

  • Midi / Pasta aux courgettes et fleurs de courgette
  • Soir / Quiche chèvre épinard (ou saumon épinard), salade ou haricot vert

Jeudi (la journée des hashtags ?)

  • Midi / #MyItalianBowl bresaola, mix céréales, tomates, mozzarella crémeuse, pesto en guise d’assaisonnement, fond de légumes cuits (épinard ou courgette de la veille)
  • Soir / #RisottoMaster aux brocolis

Vendredi

  • Midi / #MyItalianBowl avec le reste des brocolis de la veille, un couscous où le taboulé est remplacé par du riz de chou-fleur et agrémenté de plein d’herbes (coucou Gwyneth Paltrow et ses recettes sur GOOP !)
  • Soir / Pizza en famille à l’Antica Porta à Florence. J’essaie d’arrêter les pizza 4 fromages ou les gorgonzola-saucisse si vous voyez ce que je veux dire … Roquette, tomates fraîches et mozza en général. Si on reste à la maison, je décongèle une part de ratatouille améliorée avec des pois chiches fondant (recette sur le site de Deliciously Ella)

Samedi

Dimanche

  • Midi / Bien souvent chez belle-maman, donc artichauts à la romaine, cotoletta alla milanese, frites (oui je sais), courgette sautées
  • Soir / Dahl de lentille corail au curry et lait de coco, avec des courgettes et carottes émincées en lamelles fines et une grosse poignée de petits pois surgelés (ou de haricots), si j’ai du saumon au freezer, je l’ajoute.
10
2 Discussions on
“La diète Italienne, chapitre 1 / mon quotidien en cuisine”
  • Merci pour ce super article hyper inspirant! Je prends note. Je viens de fêter les 37 et d’accoucher de ma troisième , il le reste encore quelques kilos ( merci la césarienne!!)

    • Coucou Lorraine et merci pour ton message ! 3 enfant wahou, tu es mon héros !!!! De la patience et beaucoup de douceur concernant le corps. Il faut que tu restes en forme, tu vas en avoir besoin, pas de diète harcore hein ! Baci Baci et pleins de pensées ! Alice

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.