Nos adresses à Venise et dans le Veneto

Le voyage italien de demain, tourisme lent dans la Valbelluna

La Valbelluna est une étape inattendue et tout à fait en dehors des radars dans le Veneto, sur la route qui mène de Venise aux Dolomites. Notre experte vénitienne Elena Diachenko est tombée amoureuse de ces douces collines qui séparent la plaine des montagnes et a décidé de nous partager son carnet de voyage. Elle y a passé 4 douces journées où elle a appris les vertus curatives du bois, s'est initiée à la marche nordique, s'est liée d'amitié avec les agriculteurs locaux et a goûté tous les vins, fromages et lards biologiques qu’elle trouvait sur son chemin !

J’ai l’habitude de m’enfuir de Venise le week-end pour explorer la Vénétie, et cette fois-ci, ma destination est un refuge isolé à Valbelluna, au milieu de nulle part, ce qui garantit une désintoxication totale.

Cette vaste zone de Prealpi (littéralement « avant les Alpes ») se trouve coincée entre deux sites UNESCO très célèbres : les basses collines de Conegliano et Valdobbiadene, où est produit le Prosecco, et les pentes abruptes des impressionnantes Dolomites. Ce territoire, pourtant vaste, est très peu fréquenté et reste un joyau intact pour les voyageurs adeptes de promenades solitaires dans la nature et de la découverte d’un rythme de vie italien sans chichis, rural et à l’ancienne

Un petit conseil pour ceux qui voyagent en voiture depuis Venise, si vous arrivez depuis Passo San Boldo, arrêtez-vous pour déjeuner à l’Osteria La Muda, vous me remercierez !

Jour 1, échappée au refuge Pranolz

Je séjourne au Rifugio Pranolz, ouvert il y a 50 ans, toujours géré par la même famille. Ma chambre est une ancienne porcherie dont les fenêtres du sol au plafond permettent d’admirer les montagnes plongées dans le brouillard au petit matin. Pour le petit-déjeuner, Alessandra, la propriétaire, propose une gamme de strudels et de crostata faits maison, servis avec du miel local et des marmelades biologiques des artisans des environs. 

Ex-skieuse, elle est à la tête du mouvement local de marche nordique et, après un café, je me procure une paire de bâtons pour une randonnée matinale. Nous nous dirigeons vers Pian De le Femene. Dans mon groupe, il y a Renzo Chinol, un vieil artisan du bois de Vittorio Veneto. Depuis son plus jeune âge, il travaille le bois et produit aujourd’hui d’incroyables meubles contemporains. Connaisseur et passionné, il me décrit chaque arbre que nous rencontrons, et la forêt se dévoile à moi comme un monde à part entière. Après la randonnée, nous déjeunons à Casera Vecia pour un repas traditionnel copieux composé de fromage grillé, de polenta, de pastin – une version locale du hamburger -, de champignons sauvages et d’une salade de radicchio assaisonnée de saindoux fondu à la place de l’huile d’olive. En descendant du plateau, on découvre la forêt teintée des jaunes et des rouges de la fin de l’automne et les vertes prairies où paissent les vaches de la région. Sur le chemin, je repère un autre endroit de rêve où loger et manger : l’agritourisme Le Zercole, où les propriétaires se spécialisent dans la cueillette de plantes sauvages qu’ils transforment en délicieux plats, y compris des spécialités crues et végétaliennes. Après cette belle journée, pour le dîner, autour du « fogher », une cheminée traditionnelle, Alessandra prépare des gnocchis à la viande de sanglier et aux myrtilles. 

Jour 2, retraite vinicole à Mel

Mel est la capitale de la production alimentaire artisanale locale, mais aussi un des plus beaux villages d’Italie, de style Renaissance. Aujourd’hui, je suis invitée par Poggio Pagnan, une entreprise familiale d’architectes devenus vignerons. En 2017, ils ont planté une minuscule vignoble d’un hectare. Guidés par un célèbre œnologue, Nicola Biasi, ils cultivent désormais d’anciens cépages résistants qui n’ont naturellement pas besoin de traitements supplémentaires. La biodynamie est reine ici, et vous pouvez facilement la ressentir dans les blancs minéraux et pétillants élaborés selon la méthode classique, ainsi que dans les rouges légers mais corsés. La production a lieu dans la cave d’adaptation, et certains vins mûrissent dans des fûts de ciment datant des années 1950. Même le bouchon n’est pas en liège, mais en cire durable de couleur jaune vif et bordeaux. Je déguste les vins accompagnés de charcuteries produites sur place, la famille a des porcs, des poulets et des canards. Les porcs grandissent en liberté et à l’état semi-sauvage : le salami et le lard de Pagnan sont divins, tandis que les fromages qu’ils servent à l’apéritif sont produits par un artisan de Mel.  Ils viennent de terminer la restauration d’une ancienne grange transformée en un relais contemporain rustique-chic de quelques chambres. Simplement décoré de bois et doté d’une baignoire sur pied, c’est un camp de base hédoniste pour l’exploration de la région.

Dans mon programme à Mel figure une visite obligatoire au Castello di Zumelle, un château médiéval doté d’un musée simulant la vie de l’époque et offrant une vue panoramique sur la vallée. Avant de quitter cette région, je m’arrête chez Dolciaria Deola à Villa di Villa pour quelques cadeaux gourmands. Il s’agit d’une autre entreprise familiale, fière d’être durable avant la tendance mais par philosophie de vie. La propriétaire, Nives, vivait autrefois dans une maison de campagne dotée d’un four à bois commun où les femmes de la région venaient cuire leurs focaccias. Lorsqu’elle a grandi, elle a axé son activité sur la fabrication de pâtisseries pour sa communauté. Elle dispose de deux fours zéro déchet fonctionnant avec les branches d’arbres qu’elle ramasse au Km0 et cuit ensuite des biscuits à la châtaigne et à la citrouille, des tartes traditionnelles et d’autres délices gastronomiques exclusivement à partir d’ingrédients biologiques.

Date à retenir : chaque 2e week-end d’octobre prend place le salon Mele a Mel, où des centaines de producteurs et d’artisans exposent,  à ne pas manquer !

Jour 3, la sculpture sur bois comme méditation

Le bois est l’âme de toute la région de la Vénétie depuis l’Antiquité – c’est sur le mélèze et le chêne des montagnes que Venise a été construite, et c’est des montagnes que les charpentiers avertis sont venus sur la lagune pour construire la flotte et les gondoles de la Sérénissime. Le bois est resté au centre du savoir-faire et de la production de Valbelluna, même après la terrible tempête Vaia de 2018 qui a fait tomber environ huit millions de mètres cubes de bois. Des meubles, des panneaux et des sculptures en bois ornent encore chaque maison et chaque magasin, tandis que les œuvres d’art en bois, comme celles du célèbre sculpteur baroque Andrea Brustolon ou de l’artiste contemporain Augusto Murer, constituent toujours la fierté artistique et le patrimoine du territoire. 

Pour bien comprendre le lieu, il faut apprendre le bois. Je me suis donc rendue à Sedico, où se trouve le siège de l’École du bois. L’école organise différents cours pour les passionnés de sculpture. Un cours intensif d’un week-end est idéal pour se plonger dans la matière. Il s’agit d’un processus méditatif qui consiste à apprendre à utiliser des outils simples et anciens, à regarder une simple planche de bois se transformer en objet par ses propres mains et à sentir l’odeur de la résine d’épicéa dans l’air. Une fois le cours terminé, il est temps de partir en randonnée dans les collines, par exemple sur le sentier Zanardo ou dans la vallée Piero.

Jour 4, les marchés de Belluno

Ma dernière étape est Belluno, la plus grande et la plus belle ville de la province dont elle porte le nom. Magnifiquement entourée de pics montagneux enneigés d’un côté et offrant une vue panoramique sur la rivière Piave de l’autre, elle est d’une beauté à couper le souffle. Lorsque j’ouvre la fenêtre de ma chambre dans l’Albergo Cappello, je peux sentir l’air frais et glacial qui se dégage des pentes. À quelques mètres de l’hôtel, je découvre l’antique église Santo Stefano, son incroyable crucifix et une paire d’anges baroques sculptés en bois par Brustolon, deux chefs-d’œuvre.

Belluno est un paradis pour les gourmands comme moi – j’adore découvrir les poulets jaune vif dans la vitrine du boucher, les pâtes fraîches au Pastificio Menazza et le pain à la citrouille tout juste préparé au Panificio Casol. Le dimanche, il y a un marché fermier et un marché de Noël avec des producteurs de toute la province : j’achète les fameux haricots jaunes « gialet », les fromages de montagne « malga » de Pian de Vacia, le miel du Km0 Vena d’Oro récolté par les jeunes locaux, les kakis cultivés à la maison et la polenta moulue à la pierre entière.

Pour arroser tous les plats dégustés sur les étals, l’Enoteca Mazzini est incontournable, avec une sélection imbattable de vins régionaux comme les rouges Serafini & Vidotto, que j’admire pour leur goût et leur odeur de cassis. Pourquoi pas un plat de pâtes au ragù de cerf servi au marché de Noël ? Vous pouvez aussi vous rendre au restaurant Taverna, le favori des locaux. Je termine mon food tour par le dessert, un sorbet au cassis et à la pomme à la Gelateria Novecento, la meilleure adresse pour les amateurs de glaces artisanales. De retour à l’hôtel, je feuillette un livre d’itinéraires de randonnées, planifiant ma prochaine escapade dans ces riches contrées, je l’espère au printemps.

Les adresses d’Elena

Rifugio Pranolz / L’établissement tenu par Alessandra, ancienne skieuse et présidente du club de marche nordique https://www.rifugiopranolz.com/

Casera Vecia / Pour un repas traditionnel copieux après une grande randonnée https://www.caseravecia.com/

Le Zercole / Agritourisme spécialisé dans la cueillette des plantes sauvages https://lezercole.it/

Poggio Pagnan / La famille d’architectes vignerons à Mel https://www.poggiopagnan.it/

Castello di Zumelle / Le château médiéval et son musée https://www.castellodizumelle.it/ 

Deola Dolciaria / Pâtisserie traditionnelle avec four à bois https://www.deoladolciaria.it/ 

Scuola del legno / L’école où prendre des cours pour travailler le bois https://www.scuoladellegno.bl.it/ 

PLONGEZ DANS NOTRE DISPENSA, LE PARFAIT GARDE-MANGER ITALIEN !

Shop

Envie de fuguer ?

Découvrez le calendrier des Fugues italiennes !

JE FONCE

Par ici la dose hebdomadaire de sagesse italienne !

Pastificio Menazza, pour de merveilleuses pâtes fraîches https://www.pastificiomenazza.it/ 

Panificio Casol, goûter absolument leur pain à la citrouille https://panificiocasolbelluno.business.site/#gallery

Malga Pien di Vacia / Les délicieux fromages de montagne  https://www.valfiorentina.it/turismo/malga-pien-de-vacia/ 

Vena D’oro / Du bon miel kilomètre zéro https://www.instagram.com/vena.doro 

Serafini e Vidotto / Une sélection imbattable de vins régionaux https://www.serafinividotto.it/

Ristorante Taverna / Une table classique de Belluno, appréciée de tous les locaux https://ristorantetaverna.it/ 

Gelato Novecento / Le meilleur glacier artisanal de Belluno https://www.instagram.com/novecentogelato/ 

Par Emilie Nahon

Poursuivre le voyage...

Conseils pour votre voyage en Italie

Ligurie / Bordighera et la Riviera dei Fiori

Fin septembre, Alice et moi avons profité de notre séminaire de rentrée à Marseille pour faire une incursion en Ligurie afin de découvrir une partie de la côte ligure...
Lire la suite

Conseils pour votre voyage en Italie

Ligurie / Laigueglia, Noli et la Riviera delle Palme

Suite de notre balade automnale en Ligurie, nous vous emmenons sur la Riviera delle Palme (des Palmiers) dans la Province de Savone, juste au-dessus de Gênes. Au programme, 2...
Lire la suite

Nos adresses shopping et déco à Florence

Il Bisonte, slow shopping cuir à Florence

Florence, un matin de septembre à l’arrière du Palazzo Corsini. J’entre dans la boutique de la marque historique de sacs et accessoires en cuir “Il Bisonte”. Un moment shopping...
Lire la suite