AlidiFirenze

Italian Joie de Vivre !

Roberto Bonfanti, mon gourou de la peau (Laboratori HUR)

J’adore être surprise, arrivée avec mes idées bien tranchées, et tout voir voler en éclat en entendant un discours percutant, en vivant une expérience probante. C’est le cas avec Roberto Bonfanti, créateur de la marque de cosmétique HUR. Je parlerais plutôt d’un protocole beauté qui va au-delà des produits, car Roberto, de par son parcours et ses connaissances a vraiment élaboré une méthode. Puis il a créé énormément de références produits (plus de 200) pour répondre à toutes les situations. Car chaque femme, chaque contexte de vie est différent.

Pour Roberto le rapport avec la peau est extrêmement intime, car elle dit beaucoup de nous, de nos bonnes comme mauvaises habitudes.  Au-delà des types de peau (sèche, mixte, grasse), ce sont pour lui les sensibilités qui comptent et qui doivent être traitées. Et puis il y a les saisons qui passent, l’âge qui avance avec, et des besoins en constantes évolutions. Le contact avec les clients est depuis toujours son fil rouge pour affiner les recherches, proposer des produits « frais » percutants.

D’où vient Roberto ?

Il s’est très vite spécialisé dans la cosmétique « professionnelle », en travaillant au tout début de sa carrière avec les salons de coiffure. Il avait inventé un soin contours des yeux à poser pendant la mise en plis. Un carton ! Ce secteur pro, il l’adore, car il comprend plus rapidement ce dont les femmes ont besoin, là où les produits classiques bloquent. Il commence à proposer une crème anti-aging sur mesure, déjà à l’époque, totalement bio.

Sa philosophie ?

Des produits bio, depuis toujours, sans conservateur (ou additif dont la grande distribution abuse).  Une filière courte, des produits fabriqués à Florence au siège de la marque, à la main. Il accorde beaucoup d’importance au packaging pour protéger aux mieux les formules et respecter l’environnement. Les produits ne sont jamais en contact avec l’air, il protège certaines références dans un sachet anti lumière, intègre les températures de conservation à sa réflexion et indique toujours une date de péremption, comme un produit frais.  D’ailleurs les produits sont préparés avec des fruits, légumes, plantes fraîches directement au laboratoire. Roberto m’explique qu’il applique une rigueur « française » dans le choix des ingrédients de sa formule, il se considère bien plus rigoureux que les Italiens !

Les matières premières sont sourcées partout dans le monde. Du Maroc par exemple, Roberto ramène de l’huile d’argan et des roses cultivées au pied de l’Atlas.

laboratori HUR Ali di Firenze 9

Son protocole beauté ?

Il s’agit d’un test de sensibilité de la peau où Roberto vérifie le PH, l’acidité, les réactions. Il dure une quinzaine de minutes en tout. Roberto ou une de ses assistantes appliquent sur une peau nettoyée des points de gel et crème qui activent une réaction (la peau brunit ou rosit – et redeviens normal 5 minutes après). La formation des assistantes est fondamentale, Hur n’est vendu que par des esthéticiennes confirmées, des pharmaciens.

En fonction des résultats observés, Roberto rédige une prescription indiquant les intolérances de la peau, leurs pendants côté alimentation (quel type d’aliment « stimule » l’intolérance et se voit directement sur la peau). Puis il va piocher parmi les 200 produits pour un résultat au plus proche des besoins. Pour Roberto, la peau est un organe de sens, pas besoin d’attendre pour voir la différence, les effets sont immédiats.  Toutes les conclusions de Roberto sont également valables pour le corps et sont envoyés par mail au moment même de la rencontre.

Les Clientes de HUR ?

Ultra fidélisées évidemment ! Car leurs protocoles évoluent avec le temps, les périodes de la vie (grossesse, changement hormonale variée, saison). Les clientes reviennent 2, 3 fois par an pour se faire contrôler par Roberto. Il n’est pas rare que la prescription évolue, en fonction de la saison ou d’une sensibilité particulière.

laboratori HUR Ali di Firenze 2

Et mon expérience à moi ?

Je pars d’une peau mixte, assez sensible, et qui devient plus sèche avec le temps sur le front les joues, tout en ayant de sympathiques problèmes hormonaux côté menton (avec beaucoup de cicatrices de l’adolescence).

Le test a révélé tout de suite des intolérances :

  • Aux conservateurs (des produits de cosmétiques autant que des produits alimentaires)
  • Aux nitrates, sorbates (qui se traduisent aussi par des intolérances alimentaires pour la charcuterie, les desserts industriels, il faudrait que je privilégie le vin rouge au blanc)
  • Aux parfums dans les cosmétiques (qui se décline avec une intolérance pour les parfums d’intérieur)
  • J’aurais une peau peu acide (alcaline)

Roberto m’a immédiatement donné une crème au lait d’âne plus hydratante que ce que j’ai l’habitude de mettre, mais à la texture légère pour la journée. J’ai aussi un peeling léger ainsi qu’un masque hydratant à faire le matin aussi souvent que possible (Olive + lait Sesamum + masque Ananas). Le soir, j’ai un savon (Canapa) et un sérum Elix hydratant.

J’attaque mon protocole 1

SEMAINE 1

La peau vous dit merci IMMEDIATEMENT car elle n’est plus agressée. Le côté plumpy hydratée se voit dès les premiers jours. Roberto m’a expliqué qu’en vieillissant les différentes couches de la peau (pensez à une lasagne) s’affaissent, mais aussi que la couche supérieure, la couche visible se durcit. Du coup quand elle craque (pensez à du carton) elle marque beaucoup plus. Il faut donc un juste équilibre de peeling pour avoir une couche fine et d’hydratation pour faire tenir le gâteau. Oui je sais, je suis technique.

MOIS 1

Au bout d’un mois, je trouve la peau beaucoup plus lumineuse, je me maquille le teint 2 fois moins. Je trouve également que les cicatrices se voient un peu moins, elles sont là, mais plus fondues avec la peau. Ce que je préfère dans ma routine ? La sensation d’une peau plus propre que d’habitude, voir décrassée de produits qui n’étaient pas adaptées. Elle respire.

laboratori HUR Ali di Firenze 5
laboratori HUR Ali di Firenze 4

BIP BIP BIP

Un email de Roberto qui vient aux nouvelles pour savoir comment se passe le protocole. Je lui explique que le soir, le sérum ne me semble pas assez hydratant et que ma crème au lait d’âne a un léger grain. Il m’explique que les produits étant faits main et « frais » cela arrive, et nous fixons un nouveau rendez-vous.

MOIS 2

Mon rendez-vous révèle que ma peau est encore plus sensible que prévu, notamment car je reviens du ski et Roberto constate les dégâts du choc thermique ! Le problème semble assez limité aux contours de la bouche et du nez, ma peau est en tension et montre une ultra sensibilité, tout en étant « congestionnée » (la peau ne respire pas assez pour se libérer de toutes les toxines). Bref on adapte avec 2 crèmes différentes hydratantes (une qui laisse plus respirer en journée pour les toxines « Ossigeno », une qui devrait faire un meilleur job d’hydratation pour le soir « glicosamino ») puis on revoit aussi le scrub que je dois faire quotidiennement pour passer à un gommage avec une partie manuelle (« Cumino ». Sur le bas du visage cela devrait aider). Pour finir, je dois faire plus souvent ce masque hydratant frais à l’ananas … cela tombe bien je l’adore !

J’attaque mon protocole 2

MOIS 3

Côté hydratation, il semblerait qu’on soit finalement au point ! Petite surprise côté corps, en changeant de gommage visage, Roberto m’a demandé de finir l’ancien produit ‘Olive’ sur le corps (et oui on recycle tout !) en l’appliquant juste avant une crème hydratante corps classique. Enorme surprise quand je découvre des genoux, coudes (et pour être transparente avec vous, les fesses) aussi lisses que ceux de ma fille après seulement 3 ou 4 jours d’utilisation. Le produit a gommé en douceur et sans que je m’en rende compte, toutes les petites aspérités. La peau est ultra saine.

Petite anecdote 1 : un jeudi soir en appliquant ma crème, je me rends compte que j’ai un pépin, un vrai, au creux de la main ! Décidément quand ils parlent de produits « frais » et naturels, le terme est bien choisi.

Petite anecdote 2 : Il n’y a pas à dire, j’ai de plus en plus de compliments sur le glow de ma peau le matin sur les réseaux sociaux lors de mon celebrissime « bonjour à toussss ». ça fait plaisir !

laboratori HUR Ali di Firenze 6
laboratori HUR Ali di Firenze 3
laboratori HUR Ali di Firenze 7
laboratori HUR Ali di Firenze 8

MOIS 4

Je fais particulièrement attention aux conseils de Roberto côté alimentation. Très peu de café (1 le matin), beaucoup d’eau, de tisane, et du VERT dans l’assiette, qui semble être ma couleur. Je la décline en maxi centrifugeuse le matin (ma préférée : cèleri, épinard, pomme et carotte), en italian Bowl à base de légumes verts (haricots frais, brocolis, petit-pois … je suis la femme de Shrek).

Ma routine peau est rodée, je connais les produits et comment les utiliser. J’adore avoir une sélection précise d’une même marque, comme si les produits savaient mieux se répondre entre eux.IMPORTANT ! Depuis une petite année, j’ai un eczéma sur l’œil droit. Il a démarré doucement et c’est ensuite bien installé, allant jusqu’à être très rouge en période de stress. Depuis 2 mois, ça y est je n’ai plus rien !

MOIS 5

L’été approche et je retourne voir Roberto pour une analyse de peau et un recommandation estivale. Rien ne doit bouger dans ma routine jusqu’en juillet puis c’est un autre protocole qui démarre. À la mer, la partie peeling léger passe en soirée, puis j’ai une crème spéciale pour le soleil Elix + « bioprotezione » (Roberto me dit qu’elle est assez blanche et qu’elle ne contient pas de solvant car ma peau réagit mal à leur contact). Le soir, je devrai associer 2 produits uber hydratant (Pera Plus et Borago). Nous parlons également du mois d’octobre pour attaquer mes taches brunes sous les yeux dûes aux grossesses. Mais chaque chose en son temps et Roberto insiste sur le fait qu’il « connaît ma peau » et qu’il ne faut rien lui imposer trop brutalement. Finalement ma peau et moi, on ne fait qu’un, sans aucun doute.

J’attaque mon protocole 3 en juillet ! Si je glow cet été, vous saurez pourquoi.

Infos pratiques :

Siège (sur rendez-vous) Viale dei Mille, 90, 50131 Firenze FI

Boutique et conseils : Via Vincenzo Gioberti, 72/R, 50136 Firenze FI

Prix : une crème autour de 50-60 euros

9
Photo By: Ali di Firenze

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.