La padrona di casa, une italienne à la maison

Comment une italienne vit, travaille et se divertit chez elle ? Elle règne sur une sorte de salon culturel où elle peut se montrer, et pas sur une forteresse où se retrancher. Chic, élégante et bien organisée, elle est toujours prête à recevoir des amis pour un apéritif, un photographe pour un magazine d’architecture intérieur ou un amoureux inattendu. Même solitaire, elle ne se prive de rien, dresser agréablement la table, choisir des dessous de soie pour dormir ou se manucurer avant de jardiner. Pour l’imaginer chez elle, je vous propose sept notions clés.

Se créer un jardin secret et invisible à tous 

La salle de bain est plus qu’un lieu pratique ou pragmatique. C’est le boudoir par excellence, un musée de précieuses bouteilles, aux contenus provenant de pharmacies choisies, avec des cosmétiques éprouvés selon des recettes séculaires et parfois même locales. À cet effet, un grand soin est prêté à son ameublement. Tissus choisis pour tapisser les armoires anciennes, bougies et fleurs pour s’entourer pendant quelques heures de calme, de luxe et de solitude.

Dès qu’il fait chaud, l’Italienne est dehors 

Dès l’arrivée du beau temps, elle vit en plein air. Lectures, travail ou déjeuner, tout se passe dehors, sur une terrasse, un balcon, un jardin. Savourer un repas sur une table placée devant une fenêtre ouverte donne l’impression d’être au grand air. Plaisir de jardiner et de prendre soin de ses plantes, avec des mains fraîchement manucurées aux ongles rouges qui l’enchantent!

Textures luxueuses pour dormir comme une reine ou une odalisque

Il n’est pas moins important de s’habiller pour la nuit que pour un verre avec des amis. Qu’elle soit seule ou avec un amant, elle choisira avec attention les soies d’un pyjama, le lin d’une salopette vintage ou bien un kimono exotique.

Quant au rangement , elle peut donner une masterclass 

Dans ce domaine, aucune nonchalance n’est permise. En matière d’organisation, une Italienne est très sérieuse. Elle s’occupe des bijoux, de l’argenterie, des draps de lins, des chemises de soie, exactement comme s’il s’agissait d’une collection précieuse. Chaque objet est rangé par couleur, taille, type et si nécessaire dans des tiroirs bien définis.

Elle dresse la table même quand elle dîne seule 

C’est son éducation qui parle. La table est irréprochable. Les couverts et les verres sont à leur place, les serviettes parfaites comme les victuailles. Chaque repas est une petite fête même s’il se déroule en parfaite solitude.

Elle s’habille comme si elle attendait un photographe du magazine AD

Un pantalon de jogging? Uniquement pour le jogging! Une Italienne se respecte assez pour être toujours à la hauteur, même dans le refuge privé de son intérieur. Une règle simple: toujours s’habiller comme si l’on devait sortir. Un simple mélange de couleurs et de motifs, des tissus élégants. Que cela soit bohème ou plus habillé avec des talons, que cela soit pour un verre ou pour un tête-à tête intime.

Elle se crée  un lieu de travail qui l’inspire 

Il peut être organisé dans un studio personnel, avec de nombreux moodboards sur les murs. Il peut se trouver en plein air sur une terrasse ou dans l’austérité d’une salle à manger ou dans sa chambre, c’est toujours là qu’elle trouvera son inspiration pour créer, un tableau, un article, une stratégie commerciale, que sais-je encore.

Baci,

Elena

 

À lire également : les 10 façons de créer un intérieur italien

 

Traduction: Luc-françois Granier @lucfrancoisgranier

12
Photo By: Cover: Slim Aarons / Contenu: Vogue Italia Archivi, The Selby, W, La double J, Slim Aarons, Attico, Juergen Teller pour Emilio Pucci, Coveteur

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.