Journal de la beauté, les fragments de Sofia Gargani

Nouveau journal de la beauté, celui de Sofia Gargani, collaboratrice adorée de notre chère Betty Soldi. Si son nom ne vous est pas inconnu, c’est parce qu’elle a créé pour Ali di Firenze, lors du premier confinement, une série de moodboards intitulés Bellezza Italiana. Il était donc tout naturel pour nous de l’interroger. Nos journaux de beauté sont composés d’éclats, de fragments, de souvenirs, d’odeurs et de rêves italiens. 

Sofia est née à Prato. Après des études d’architecture, elle s’est installée à Londres où elle a développé une solide expérience en tant qu’acheteuse dans les domaines du design d’intérieur et des arts de la table. De retour à Florence depuis quelques années, elle est consultante en design et en recherche de contenus. En plus de sa collaboration avec Betty Soldi, elle supervise des chantiers de design d’intérieur et propose ses talents d’acheteuse pour des marques internationales. Sofia aime se définir comme  “melancolica per natura, mai sazia di bellezza”, mélancolique par nature, jamais rassasiée par la beauté. Cela la résume parfaitement et vous allez voir, elle n’a pas pu choisir parmi les 15 thèmes proposés, elle les a tous traités … l’immersion dans son univers est totale.

 

Voici le journal de la beauté de Sofia !

La possibilité d’une île
Une île italienne dont la beauté vous enchante

Pantelleria. Sans aucun doute.

Noire et rocheuse, parfois inhospitalière et pour cette raison magnifique. Une aura primitive, et à chaque pas, vous pouvez sentir les milliers d’années de lave stratifiée étalée au soleil.

 

Saveurs imaginaires
Quand la grâce touche l’assiette

Le baccalà mantecato, le cicchetto vénitien par excellence.

Avec un verre de bulles, à 11h dans un bacaro (un restaurant populaire) de locaux de la Sérénissime. Une combinaison parfaite de texture douce et de goût racé en même temps. La saveur de la lagune.

Pantelleria a une aura primitive, et à chaque pas, vous pouvez sentir les milliers d’années de lave stratifiée étalée au soleil.

Odyssée parfumée
Une senteur italienne qui vous a marquée pour toujours

  • L’odeur des figuiers et de leurs feuilles. Un parfum qui me ramène instinctivement à l’époque où, enfants, nous nous réfugiions à l’ombre pour échapper au soleil brûlant de l’été. Ce parfum plonge dans des millénaires de culture méditerranéenne, les faisant revivre dans la synthèse parfaite d’un souffle.
  • La fleur du Pythosophorus, qui pousse abondamment sur les bords de mer et fleurit à la fin du printemps. Un parfum épais et fort qui, lorsque j’étais enfant, me disait que l’été allait commencer. Ça sent encore la liberté.

 

Une fenêtre ouverte
Un paysage italien que vous contempleriez pendant des heures

Les Alpes Apuanes, depuis les plages de la Versilia.

Majestueuses et imposantes, elles remplissent l’horizon et le regard de l’observateur d’une grâce puissante, surtout lorsqu’elles sont observées lors d’une baignade en mer.

Au creux d’un souvenir
L’ambiance et le ressenti d’un moment intime en Italie

Rester indéfiniment sur la plage à la fin de l’été.

Un sweat-shirt sur un maillot de bain, des jambes nues, la lumière rose de septembre, le départ du maître-nageur et le dernier Campari spritz au bar de la plage. Avec ma sœur. 

 

La force du relief
Un.e architecte, un.e designer, un bâtiment, une proportion qui attire l’oeil

  • Dante Bini et son Dôme Antonioni en Sardaigne ; un bâtiment fantastique, à la limite du possible, où la plus haute technologie se mêle totalement au respect du paysage brut et pur. Le réalisateur l’a fait construire par l’architecte visionnaire en l’honneur de son amour pour Monica Vitti. Ils n’y ont jamais été ensemble. 
  • Les folies baroques de Borromini, la folie calculée de Michel-Ange, la tranquillité d’esprit de Bramante.
  • La beauté métaphysique des bâtiments d’Adalberto Libera se mêle à la pureté de la fonction.

On a le sentiment qu’un cœur et deux yeux ne suffisent pas pour recueillir et chérir toute la beauté naturelle qui se trouve dans le Val d’Orcia.

 

Une ville nommée désir
Un lieu enchanteur à partager à deux

Roma AmoR.

D’un romantisme inattendu, à chaque étape, le cœur est remué par une beauté bouleversante et le sentiment amoureux est une conséquence naturelle. Puis devant une assiette de carbonara, il est impossible de ne pas fondre de passion.

 

Refuge essentiel
Un endroit de paix en Italie pour régénérer votre corps

Le Val d’Orcia.

On a le sentiment qu’un cœur et deux yeux ne suffisent pas pour recueillir et chérir toute la beauté naturelle qui s’y trouve. Chaque regard, chaque heure, chaque souffle est un carburant pour l’âme. Et l’Amiata, le volcan qui fut, majestueux et endormi, vous recharge en vibrations puissantes et ancestrales.

Un héritage
Un.e artisan.e ou un.e artiste, une technique à transmettre

Un artiste : Leoncillo.

Sculpteur, céramiste et poète de Spoleto (Ombrie), né en 1915. Innovateur et rêveur, il libère la céramique de l’étagère de l’artisan et l’élève au rang de matériau qui donne forme aux pensées, aux rêves, aux visions et aux mouvements de l’âme qui l’habitent à travers les coupures, les fractures, les combustions, les coulées de lave et le sang, mais aussi à travers les figures mythologiques et les anatomies profondément expressives. Je ne l’ai découvert que récemment au Museo Novecento à Florence, et ce fut comme un torrent d’émotions.

« La Crète, ma propre argile, ma propre matière artificielle, mais chargée par métaphore de tout ce que j’ai vu, aimé, tout ce que j’ai côtoyé, les choses que j’ai en moi, auxquelles, au fond, je me suis, à chaque fois, identifié. »

Suspendu dans la nuit
Un moment volé en Italie, à la nuit tombée, quand la ville dort

Juin 2006, peut-être la meilleure année de ma vie jusqu’à présent. Le lycée vient de se terminer, moi, je viens d’avoir 18 ans, lui, mon Premier Grand Amour. Sur une Vespa, dans la nuit chaude et parfumée du début de l’été, dans les rues vides de la ville, nous chantons « Senza fine » d’Ornella Vanoni. La brise sur ma peau, les cheveux dans le vent et tout à découvrir. L’été n’a jamais été aussi beau, et je cherche encore chaque année dans l’air le parfum de cette nuit.

 

Matière à penser
Un.e auteur.e, un.e philosophe, un.e cinéaste qui vous donne à réfléchir

Antonioni et ses premiers films. 

Ses scènes et ses « non-dialogues » continuent de nous donner des chocs profonds sur les fondements de notre vie quotidienne.

 

Un lieu d’écriture
Un endroit parfait en Italie pour stimuler votre esprit

Trieste. Belle et rude, une Vienne battue par le vent et la mer. 

Le caractère timide et apparemment détaché de cette magnifique ville fait bouillonner dans votre âme des idées et des histoires qui semblent avoir toujours vécu sous votre peau.

Sur une Vespa, dans la nuit chaude et parfumée du début de l’été, dans les rues vides de la ville, nous chantons « Senza fine » d’Ornella Vanoni. La brise sur ma peau, les cheveux dans le vent et tout à découvrir. L’été n’a jamais été aussi beau, et je cherche encore chaque année dans l’air le parfum de cette nuit.

Le monde au bout du pinceau
Une ou des couleurs qui vous transportent ici en Italie

Les roses, les verts, les oranges et les bleus de Tiepolo sont des mers de nuages qui enveloppent et protègent, comme des brumes magiques sur la lagune ; des draperies de soie et de taffetas bruissantes – on les sent presque sur sa peau – voltigent et se plient en spirales mobiles, de douces couleurs vénitiennes, poignantes et douces. 

“Amoureux des beaux nuages et des bleus vertigineux dont ils émergent et dans lesquels ils replongent, il a apporté à sa peinture non seulement le souffle des horizons marins, mais aussi le sentiment d’infini et la mélancolie qui accompagne toujours ce sentiment.”  Valeri, Il mito del Settecento veneziano, 1960.

 

Saison éternelle
Le moment de l’année où l’Italie vous bouleverse

Le début de l’été. 

Lorsque le crépuscule dure des heures, l’air est parfumé et nous sommes tous légers et pleins de promesses et d’espoir.

Merci Sofia pour ce voyage dans ta bellezza italiana !

 

Retrouvez Sofia Gargani sur son sublime compte Instagram @wistful_sg

 

Vous ne voulez rien manquer de nos aventures italiennes ? Inscrivez-vous à notre Newsletter bimensuelle ICI !

Photo By: Montages Ali di Firenze ; photos Sofia Gargani et sources internet

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.