Un Noël italien selon…

A l’approche de Noël, on a eu envie de vous gâter (avec nos 4 concours sur Instagram! Il vous reste encore la possibilité de remporter le dernier cadeau avec un concours qui démarre demain lundi!) mais on a aussi voulu creuser le sujet d’un noël «Made on Italy» . Alors on a interrogé des artisans, des amis, des designers, afin d’avoir leur vision de Noël mais également leurs meilleurs souvenirs. On espère que cet article vous portera dans l’univers magique de Noël en Italie!

Le Noël typique de Ludovica et Ginevra Fagioli*

 

« Noël est un moment très spécial pour nous et 100% familial. Notre mère possède une magnifique collection de statues du Père Noël (même de taille naturelle) et les décorations de Noël les plus diverses rassemblées au cours d’une vie. C’est pour cette raison que nous célébrons le jour de Noël dans notre maison familiale à Florence, sur les collines de Bellosguardo, avec les oncles, les grands-parents et les amis proches.

Nous nous rencontrons tous tard dans la matinée, puis entamons le déjeuner de Noël, où nous ne pouvons pas manquer les tortellini in brodo, puis les viandes bouillies et rôties accompagnées de sauces et moutardes de toutes les couleurs !!! Au cours de l’après-midi, on discute, on se repose et on rit beaucoup autour de la cheminée. Notre moment préféré est la découpe du panettone de 5 kg qui arrive directement de Milan le matin même de Noël (notre tante vit à Milan, elle nous apporte le panettone directement de Sant’Ambroeus) et qui marque l’aboutissement de la fête! » 

 

*Les soeurs Fagioli sont les créatrices de la marque florentine de prêt-à-porter féminin Caftanii

La table de Noël selon Mario Luca Giusti*

« Je prépare ma table de Noël la veille et j’invente toujours quelque chose sur le moment, selon l’inspiration. Je n’aime pas les décorations de Noël classiques (sapins et autres boules rouges). J’aime être original, tout est possible! J’adore les agrumes (les citrons et les oranges), elles apportent de la joie. Je les place au centre de la table et leur laisse leurs grandes feuilles. J’ajoute des objets très colorés et un peu d’or, aussi, qui ajoute de la lumière à table. Enfin, les bougies créent une intimité et ont ce caractère sacré pour marquer l’événement. »

 

*Mario Luca Giusti est un artisan florentin qui propose un art de la table ultra coloré

Le menu de Noël traditionnel d’Alessandra Pierini*

 

« Mon menu de Noël, que je fête toujours le 25 à midi comme dans mon enfance, reproduit les plats que maman préparait pour nous. Un mélange de tradition génoise, la ville où je suis née et où j’ai grandi, avec quelques plats typique de la région de Parme, les origines maternelles.

En entrée:

  • Capponmagro (à base de légumes et poissons), anchois marinés et légumes en aigre-doux
  • Tortellini in brodo (petites pâtes farcies de différentes viandes et cuites dans un bouillon de pot-au-feu)

En plat:

  • Viandes de bœuf et de chapon cuites pour le pot-au-feu accompagnées de salsa verde (sauce froide à base de persil et vinaigre) et de mostarda di Cremona (des fruits confits à la graine de moutarde)
  • Pintade aux artichauts

En dessert:

  • Panettone et Pandoro, classiques et irremplaçables
  • Pandolce de Gênes (une pâte sablée densément fourrée de fruits confits, raisins secs, graines de fenouil et pignons)
  • Amaretti de Voltaggio
  • Spongata (avec fruits secs, confits, miel et épices)
  • Torrone (le nougat, chez nous rigoureusement aux noisettes), mandarines, noix, dattes et figues sèches.

Le vin change selon les envies mais en fin de repas, l’immanquable spumante ouvre le bal sucré alors qu’un petit espresso clôture les agapes à l’heure du goûter et promet un dîner avec les restes. »

*Alessandra Pierini est la fondatrice de l’épicerie italienne RAP Paris

Le papier-cadeau de Betty Soldi*

« Quand je vivais à Londres, l’approche de Noël était folle – je concevais, écrivais et produisais des tas de cartes de voeux personnelles et professionnelles. En Italie, je conçois mon propre papier d’emballage, soit en créant des motifs répétés et en les imprimant, soit en utilisant des vieilles pages de livres et en écrivant pour envelopper des cadeaux. Et si j’en ai l’occasion, je gribouille aussi sur des bouteilles de champagne! »

 

*Betty Soldi est la calligraphe talentueuse avec qui Alice organise des ateliers durant les Fugues Italiennes de Florence

Les odeurs de Noël selon Sileno Cheloni*

« Noël, c’est l’odeur chaude du feu crépitant dans la cheminée, c’est l’odeur de la laine d’un nouveau pull reçu en cadeau, c’est l’odeur de la nourriture et des épices qui viennent de la cuisine. C’est aussi l’odeur de résine se dégageant du sapin et celle de la neige qui tombe dehors. »

 

*Sileno Cheloni  est un maître parfumeur florentin

Le cadeau de Noël parfait d’Elise Brasca*

« Je suis tombée amoureuse des bijoux exclusifs d’Atelier Molayem. Je voudrais recevoir une de leurs bagues serpent en or avec des yeux rubis … spectaculaire. Je trouve également de nombreuses idées cadeaux porte-bonheur pour mes amis, tous fabriqués à la main dans leurs ateliers à Milan. »

 

*Elise Brasca est la fondatrice de Maison Léon, un concept store milanais qui célèbre maman et bébé

Les symboles de Noël par Matteo Locchi*

« Je pense immédiatement à la première boule de Noël “made in Locchi”, dont les symboles ont été créés par hasard et qui sont peut-être nos plus beaux. Sur nos boules de Noël, vous trouverez plusieurs types de gravures et de décorations différentes et cet objet est devenu le symbole de notre maison, en Italie et à l’étranger. »

 

*La Moleria Locchi est un laboratoire familial florentin qui travaille le verre et le cristal depuis le 19e siècle

Leurs meilleurs souvenirs de Noël

Mon meilleur souvenir de Noël est, lorsque j’étais enfant, quand le salon restait inaccessible car on ne pouvait pas encore ouvrir les cadeaux. Une fois le moment arrivé, nous entrions dans la pièce qui était décorée avec des bougies. Cette image, je l’ai encore en mémoire et j’essaie de la transmettre à mon tour aux enfants de la famille.

Mario Luca Giusti

Je me souviens d’une année, un jour de pluie, lorsque mon père, mon frère et moi sommes allés chercher un sapin de Noël le long de la rivière qui longeait la maison. Nous sommes rentrés trempés à la maison, nous avons même risqué d’être aspirés par l’inondation de la rivière. Les mains gelées séchées et chauffées par une bonne tasse de lait et de chocolat chaud, dégageaient encore une odeur de résine mélangée au parfum d’eau de rivière. Le parfum de cette folle aventure provoquée par mon père m’est resté!

Sileno Cheloni

Je me souviens de la grande table en bois couverte jusqu’aux pieds d’une luxueuse nappe rouge. Les assiettes dorées, les flûtes en cristal, les fruits secs, les nougats, le Panettone, le Spumante et les petits gâteaux au miel. Le parfum de cèdre et bergamote des bougies et la télé qui transmettait la messe avant de se mettre à table.

Et puis, il y avait la robe confectionnée par maman, ma robe des fêtes, nouvelle, étincelante: la plus belle. Rouge, verte avec un liseré doré qui soulignait son côté festif. Un léger lainage agréable et douillet qui permettait de garder la jupe en corolle comme celle d’une danseuse. Avec la jolie paire de ballerines en feutrine rouge et blanche que je venais de découvrir sous le sapin, ma tenue était parfaite pour accueillir le reste de la famille qui allait partager notre table. J’ai toujours adoré la tradition chez nous de fêter la Noel le 25 à midi, pour avoir toute la journée pour profiter de ce moment magique et de ma jolie robe.

Alessandra Pierini

Mon plus beau souvenir de Noël est celui qu’on passait chez mes grands-parents à Genève. Nous dînions le 24 décembre avec toute la famille et c’était un des rares moments où nous étions tous ensemble. Et en toile de fond: l’odeur du feu de cheminée et la neige qui tombe dans le jardin et sur les toits. Magique!

Elise Brasca

Il y a de nombreuses années, un jour de décembre, quelqu’un a sonné à la porte du laboratoire et lorsque nous avons ouvert, nous avons vu apparaître le père Noël, avec une barbe immense et un grand sac sur ses épaules. C’était en fait l’un de nos clients les plus importants et il avait dans son sac un cadeau pour notre famille, pour nous remercier du travail que nous fournissions. Cela reste un souvenir magnifique!

Matteo Locchi

Notre meilleur souvenir de Noël est lié à notre enfance quand, le soir du 24 décembre, nous laissions une tasse de lait et plein de biscuits pour le Père Noël au coin du feu. Nous étions sûres qu’ainsi nous recevrions plus de cadeaux et de sucreries. Le matin du 25 décembre, nous ressentions une grande émotion de voir que le Père Noël avait tout mangé et tout bu!

Les soeurs Fagioli

De mon enfance, je me souviens surtout des vieilles boules vintage sur le sapin, elles avaient un lustre, des couleurs et des finitions que nous ne trouvons plus aujourd’hui! Aussi, juste après un Noël traditionnel italien, se profilait toujours à l’horizon l’image sombre de La Befana (une sorcière légendaire italienne). Aujourd’hui, le personnage est édulcoré, mais quand j’étais enfant, elle faisait peur et je redoutais qu’un morceau de charbon apparaisse si j’avais été méchante! Noël est une histoire de traditions, c’est un moment privilégié pour se créer des souvenirs!

Betty Soldi

4

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.