Bons baisers de

Mon guide « Love à Venise » et quelques adresses que j’adore

Vague d’amour intersidérale ce dernier mois depuis la sortie de mon guide sur la Sérénissime « Love à Venise ». J’ai adoré recevoir toutes ces petites photos de vos trombines avec le livre. L’écrire avait été une phase vraiment enrichissante, mais le voir maintenant entre vos mains, quel bonheur!

Pour l’occasion, je partage ici une sélection d’adresses que j’ai envoyé à des personnes m’ayant contacté en février pour les aider à préparer leurs voyages.

Et n’oubliez pas qu’il existe désormais Ali di Venezia, la petite soeur du site dédiée à Venise et à tous mes bons plans. Photos à l’appui, je vous embarque chaque semaine dans de nouveaux lieux et suis épaulée par Amélie Panigai, franco-italienne qui connait la Lagune comme sa poche!

Carnet d’adresses du moment

Hôtel

  • Autour de 200€ par nuit : Oltre il Giardino (quartier canon, hôtel épuré sans chichi mais qui a la cote), Hôtel Flora (un cocon très central), Hôtel Boscolo (quartier Cannaregio éloigné des touristes et navette bateau qui vous amène dans le centre).
  • Un peu plus cher : Ca’ Sagredo (sublime palazzo, en general la chambre est plutôt autour de 400 euros mais il y a des super promos de temps en temps à ne pas laisser passer!). Le palazzetto Pisani est un coup de coeur (un côté un peu surané-romantique qui cartonne).
  • Derniere option (chère mais c’est un must) : Ca Maria Adele, près de la punta alla dogana.

Café & Apéro

  • Café : Le Florian sur Saint-Marc, canon mais il vous en coutera un bras à l’addition! Le Lavena en face coute 1 euro le café au comptoir. J’adore aussi le Rosa Salva sur la place de zanipolo ou le caffé al parlamento dans le Cannaregio.
  • Un verre de vin blanc et des crostini à 11h : La Ciurma au Rialto (accueil bien plus sympathique que son voisin Da Mori qui est une institution), ou alors la Naranzaria juste à côté du pont du Rialto sur une place tranquille et vue sur le ballet des bateaux.
  • Apero fin de journée : la terrasse de l’hôtel Bauer au niveau de l’eau est sublime…ou celle du Danieli au dernier étage. Si vous y allez en hiver, faufilez-vous au moins pour voir la vue!
  • Plan plus tranquille : Enotheque Al Prosecco piazza san giacomo dell’orio ou Al Squaro dans le Dorsoduro (vue sur un chantier de gondole). Encore une fois c’est l’hiver mais il suffit d’un rayon de soleil pour être au top.
  • Endroit branché pour boire un verre après diner, La palazzina G et son bar tendance le PG’.

Restaurant

  • Paradiso Perduto : cuisine parfaite dans au fond du Cannaregio, vous êtes tranquilles.
  • Enoteca Ai Artisti: pâte délicieuse, et petite taille de resto, on s’y sent bien (Dorsoduro).
  • Altanella: cuisine traditionnelle, pas donné (Giudecca).
  • Restaurant Il Gato Nero à Burano : mon restaurant préféré de tous les temps.
  • Osteria Bancogiro: quartier Rialto, parfait après la visite du marché, vue sur le Grand Canal et calme surprenant vu la frénésie qui règne dans la quartier.
  • Osteria Al Bacareto : mon adresse quand je suis dans l’hyper centre touristique pour manger bon et pas trop cher (pas loin du campo santo stefano). Prendre les bigoli in salsa et une petite carafe de vin blanc della Casa

Shopping

  • Des chaussons de gondolier en velours chez Piedaterre (so chic)
  • Du linge de maison moderne chez Chiarastella Cattana
  • Des lunettes de soleil Made in Venise chez Ottica Carraro
  • Des sacs en cuirs sublimes chez Declare
  • 2 multimarques tops : Nina (campo manin) et Kiriku (plus cher) dans les Mercerie.
  • Petit bijou pas cher chez Giorgio Nason dans le Dorsoduro, tout est produit dans la boutique.
  • Du verre pas kitsch chez Carlo Moretti (100 euros le gobelet, j’ai démarré une collection…; mauvaise idée pour le porte-monnaie!).
  • OHMYBLUE, le concept-store génial d’Elena Rizzi sur le joli campo San Tomà. Dites absolument que vous venez de ma part!

Activité – Il y a des MILLIARDS de choses à faire. Mes derniers coups de coeur :

  • La petite église de Madonna dell’orto dans le Cannaregio, peinte par Tintoretto.
  • J’ai découvert la Scuola San Giorgio dans le Sestiere Castello (pas très loin de la biennale) peinte par le Carpaccio. Sublime.
  • Sinon méga coup de coeur pour le Musée Fortuny. Le personnage était artiste – metteur en scène – créateur de tissu… son palais a conservé un joyeux bazar de tous ses souvenirs entre vieux tissus et oeuvres contemporaines. Je veux y vivre !
  • Casa dei Tre Oci (littéralement “la maison des trois yeux”) située sur l’île de la Giudecca. Récemment restauré, ce centre culturel confidentiel est désormais consacré à la photographie. Vue qui tue sur le Palais des Doges. À vos caméras!

N’hésitez pas à m’écrire si questions ou envies particulières [email protected]

Par Ali

Poursuivre le voyage...

Art de vivre italien

Palette romaine, le kit aquarelles Roma Amore

Parmi les valeurs fortes que nous portons haut chez Ali di Firenze, la couleur est un pilier incontournable, et s’affirme comme une source inépuisable de joie ! Elle a...
Lire la suite

Manger à Florence, nos adresses de restaurants

Nos adresses vegans à Florence

Florence regorge d’adresses gourmandes et délicieuses qui proposent une offre végétarienne et/ou vegan. Voici les adresses préférées de notre collègue et experte Laure, vegan depuis 10 ans !
Lire la suite

Art de vivre italien

La diète italienne, chapitre 19, Giacomo Miola, vice-président de Slow Food Italia

Depuis que nous avons lancé les interviews de la diète italienne, Alice rêve d’un entretien avec les têtes pensantes du mouvement Slow Food, créé en Italie dans les années...
Lire la suite