Dolce Vita

DOLCE VITA, Il rientro

Moi septembre, j’adore. Ca déprime les gens autour de moi car ils y voient (à juste titre) la fin des vacances, la fin de l’apéro infini, les pulls qu’il faut ressortir et la tronche blafarde qui les attend au coin de la rue. Sauf que moi, j’adore l’automne, j’adore m’habiller comme un oignon (je me trouve toujours beaucoup mieux habillée en hiver qu’en été), j’adore me mettre en mode détox avec des objectifs impossibles (manger liquide) après les excès d’apéro et de pasta, je suis une bonne élève donc la perspective de retrouver ma table de travail m’excite au plus au point.

Mais cette année, la rentrée est différente.

 

1/ Il y a une nouveauté dans l’équation et elle pèse déjà 8,6 kilos. Leone.

« Avoir un enfant, ça change tout », « ohhh oublies ton blog, tu n’y arriveras jamais! » Voilà les adorables encouragements de certaines personnes autour de moi juste après mon accouchement. Heu OK, CHALLENGE ACCEPTED comme dirait Barney. C’est bien mal me connaitre et j’ai très vite trouvé la parade infernale pour continuer le site comme j’avais envie… me lever tôt. Au mois de juin, soit 1 mois après la naissance, je me rappelle avoir fignolé des posts à 5h30 après un biberon (la malade me diront certaines copines, je les entends d’ici). Maintenant ça va mieux côté nuit et j’optimise chacune des micro-siestes du mickey pour écrire ou traiter mes photos. C’est sport et à 21h45 je m’effondre, mais pour l’instant ça marche. A partir de septembre, Giulia la super baby-sitter fait son entrée dans nos vies pour quelques heures par jour… joie infinie.

 

2/ Travailler à la maison.

J’ai un congés maternité infini (vive l’Italie et le respect des casalinghe, les femmes aux foyer) mais pour moi la rentrée du site c’est maintenant. Pour gérer le blog et tous les projets qui en naissent, je me suis installée un bureau à la maison. J’ai mon moodboard, mon planning de publication, mes post-its et ma to do list. Comme je suis totalement bordélique, j’ai déjà collé des post-its partout et étalé mes affaires jusqu’au premier étage de la maison … mais bon, pour moi c’est le bonheur absolu. Andrea ma moitié qui a la patience d’un ange voit la maison rapetisser au profit de mon « espace de travail »… un saint je vous dis.

 

3/ Du neuf.

La beauté de ce blog, c’est que rien n’est défini et que je suis le seul maitre à bord (je vous avais déjà raconté comment j’étais infernale dans le contexte professionnel). Ca fait un an déjà que je me suis promis à moi même d’arrêter de me mettre des barrières et de tenter tous les projets ce qui me passent par la tête. Depuis, je n’ai eu que des bonnes surprises entre ma collaboration avec le chef du Four Seasons, les événements avec Margarita, ma chronique dans le ELLE Ukraine et cerise sur la pomponette, l’article de Lili du blog Ma Recré que je vénère.

Cette année (oui l’année commence en septembre), ça va être l’hystérie! J’ai 2 gros projets qui concernent Venise et dont je trépigne d’impatience de vous parler, un nouvel événement en octobre, deux articles sur adf (le premier ici) et… le site en anglais sur lequel on bosse comme des dingues !

 

4/ Une bébé équipe.

J’ai beau essayé de tout faire toute seule, là ce n’est plus possible. Margarita devient vraiment une super collaboratrice pour un pôle que je vais essayer de développer encore plus #AdFevent. Andrea, ma moitié, a pris les commandes de L’Atelier, mon deuxième bébé qui devrait sortir en octobre (finger crossed).

Là où je pensais que la maternité me freinerait, je me sens au contraire pousser des ailes, avec une folle énergie. Merci Merci Merci d’être chaque mois plus nombreux à me lire!

Baci,

Ali

 

Rentrée 3 Ali di Firenze

Poursuivre le voyage...

Le journal de bord d'Ali di Firenze

L’Italie, destination bien-être

Voilà. 6 mois de travail avec l’agence. 1 petite année de réflexion intense pour se replonger au cœur de nos 1000 articles, moments italiens, explorations et rencontres. Tout cela pour...
Lire la suite