Artisanat italien

INTERVIEW Lisa Gucciarelli, site Buru-Buru dédié à l’artisanat

Un mardi soir, j’ai été invitée dans l’incubateur florentin Nana Bianca, dédié au développement des start-ups de la région. J’y ai rencontré Lisa Gucciarelli, une des fondatrices du site e-commerce Buru-Buru.com dédié à la promotion de l’artisanat italien. Une opportunité pour discuter création et design en Toscane, mais aussi entrepreneurship en général en Italie.

Bonjour Lisa, avec 1500 visiteurs par jour et 180 artisans représentés, l’activité bat son plein!

Oui ça va! La période de Noël est clé et ça marche fort depuis le lancement il y a un an.  Nous recevons maintenant une trentaine de nouvelles propositions de collaboration par jour de la part de jeunes artisans italiens. C’est bon signe concernant la reconnaissance de la marque.

Peux-tu nous expliquer le positionnement du site e-commerce Buru-Buru ?

On voulait proposer des produits originaux, éthiques, correspondant à la nouvelle génération d’artisans; des produits créatifs en matière de design, bijou, accessoire, mode et illustration, tout en restant accessible. Nous avions un regard « frais » sur l’artisanat italien, et on s’est rendu compte de la différence de mentalité par rapport à la France, aux pays nordiques. Chez nous, les jeunes savent produire dans les grandes traditions du Made in Italy… mais pas faire leur promotion. Le marché final leur restait inaccessible. C’est comme ça qu’est né buru-buru, l’envie de donner une voie à tous ces talents.

 Votre marque est riche, il y a une vraie personnalité.

Nos deux critères sont la sélection et la créativité. Cette dernière a une véritable valeur ! Pour le nom de la marque par exemple, nous voulions quelque chose de moderne mais aussi de léger. Du coup buru-buru dit rien et tout en même temps : comme un son qui viendrait de l’enfance et avec lequel on attend une surprise. Notre créativité passe aussi par notre ligne de production d’affiches, tee-shirts et illustrations de jeunes artistes et designers. Et enfin concernant le site, on a voulu personnifier avec des illustrations de dessinateurs locaux, notre logo par exemple a été conçu par le studio Naso Nero.

Avez-vous un faible pour les artisans de Toscane ?

Nous soutenons des artistes sur tout le territoire mais avons d’excellents artisans dans la région comme Marakita (sac), Gervaise (pochette), Coypu (travail du bois pour produire des éléments de cuisine), Chiara de Filippis (bijoux), Viola Foggi (bijoux) ou Jonathan Calugi (illustrations sur tee-shirt, sac).

Vous avez été accueillis chez Nana Bianca, un génial incubateur de start-up. Pas mal pour démarrer non ?

Oui, l’appui des trois fondateurs (Marello, Barberis, Sordi) est fondamental, nous avons des business review toutes les deux semaines. Ils nous donnent des conseils et surtout des instruments pour soutenir notre croissance.

La qualité principale pour un entrepreneur ?

L’enthousiasme, il sert plus que tout ! et l’entraide. On n’est jamais trop entouré, la réussite est un processus partagé.

En dehors de Milan en Italie, on peut réussir en tant qu’entrepreneur?

Absolument. On souhaite rester en Toscane, dans notre petite silicon valley (bizarrement il faut savoir que tous les fournisseurs de services web italiens sont en Toscane). Et nous allons bientôt lancer le site en anglais donc toucher le monde entier depuis Florence!

Pour finir, quelles sont les adresses de Buru-Buru à Florence?

Pour déjeuner, nous allons à la Casalinga sur la piazza santo spirito ou au Circolo Aurora a porta romana.Boire un verre, c’est direction la Brac. Coté shopping, j’adore Calvani pour les chaussures (Via degli Speziali, 7-red).

Merci Lisa!

Retrouvez tous les produits des jeunes artisans italiens sur www.buru-buru.com

D’autres interviews de Florentins ici. 

Les 3 fondatrices de Buru-Buru
Les 3 fondatrices de Buru-Buru
Bijoux Rossana Fani
Bijoux Rossana Fani
Tee-shirt Jonathan Calugi
Tee-shirt Jonathan Calugi
Pochette Gervaise
Pochette Gervaise
Ustensiles en bois Coypu
Ustensiles en bois Coypu

Merci à Lisa pour les photos.

Par Ali

Poursuivre le voyage...

Art de vivre italien

La diète italienne, chapitre 19, Giacomo Miola, vice-président de Slow Food Italia

Depuis que nous avons lancé les interviews de la diète italienne, Alice rêve d’un entretien avec les têtes pensantes du mouvement Slow Food, créé en Italie dans les années...
Lire la suite

Art de vivre italien

Journal de la beauté, les fragments de Silvia Mazzoli

Nouveau journal de la beauté, celui de Silvia Mazzoli, la géniale créatrice de la non moins géniale marque florentine de prêt-à-porter féminin “Ottod’Ame”. Elle se définit elle-même comme sognatrice...
Lire la suite

Art de vivre italien

Linnea Lund, la marque de cachemire conscient

La marque de cachemire Linnea Lund travaille avec des artisans italiens dans le plus grand respect de leur savoir-faire. Charlotte Bjorklund a su créer au fil des saisons un...
Lire la suite