AlidiFirenze

Italian Joie de Vivre !

Villa Le Barone, l’esprit du Chianti

Cette adresse est un secret. Un lieu où le temps n’est plus un paramètre, intégré dans une nature somptueuse où seules les cloches du village d’en face vous sortent de votre rêverie. C’est Jacqueline la propriétaire qui prend contact avec moi en octobre dernier car elle est tombée sur mon site via l’interview d’une amie, la marquise Vittoria Gondi. Elle m’invite alors à déjeuner à la Villa Le Barone située à Panzano, pour pouvoir échanger sur nos projets. Le lieu, paré de ses teintes d’automne me laisse pantoise. J’y passe seulement 2h mais entre le potager incroyable, les raviolis fait maison et cette palette de rouges somptueux qui recouvre toute la façade, je suis sous le charme. Avec Jacqueline, nous tentons de caler une date pour que je puisse venir passer une nuit à la villa.

Me voilà donc à écrire ces lignes mi-juin, il est 18h30, une petite veste légère par-dessus ma robe là où Florence est plongée dans la canicule, les oiseaux rivalisant côté vocalises. Sur la terrasse aux sièges à rayures jaunes et blanc, des invités de l’hôtel sirotent un welcome prosecco (une bouteille – pas 2 verres !) devant les vignes qui dégringolent sur toute la colline d’en face. À ma droite, un groupe d’américains écoutent religieusement un maitre sommelier leur expliquer la différence entre un Brunello di Montalcino et un Chianti Classico. Un point commun entre nous tous ? Partager cette heure de grâce où la chaleur retombe et où le calme règne en maître. Quel que soit le programme de la journée qui se termine – visite des villages du Chianti ou la piscine à débordement avec vue située à quelques mètres – le bonheur se lit sur le visage de chacun.

villa le barone chianti ali di firenze
villa le barone chianti ali di firenze 2
villa le barone chianti ali di firenze 6
villa le barone chianti ali di firenze 8
villa le barone chianti ali di firenze 7

La nature source profonde de bonheur

Tiens, les cloches de nouveau.

Rien ne me transporte plus en Italie qu’un son de campanella. Souvenir de ma première année à Florence, à quelques mètres d’Ognissanti. Elle sonnait pratiquement dans le salon !

Entre deux lignes d’écriture, j’ouvre grand les yeux et imprime sur ma rétine le vert omniprésent. La végétation recouvre intégralement toutes les façades des maisons en vieilles pierres, le potager présente fièrement sa production et la villa est comme avalée par le paysage. Ici pas de barrière physique, pas de clôture, pas d’obstacle à la vue. L’œil se repose devant cette immensité de nature, l’âme se nourrit. Durant mon séjour à la Villa Le Barone, j’en profite pour interroger de nouveau Jacqueline sur l’histoire des lieux. Devant un plat de raviolis fourrés à la burrata, accompagnés de tomates et basilic du jardin, je découvre que les fondations remontent au moyen-âge. À partir du 16ème siècle, elle devient la résidence estivale de la famille della Robbia, célèbre sculpteur et céramiste Florentin. Une des derniers descendants, Franca Visconti, transforme la villa en hôtel dans les années 60, un des tous premiers du Chianti !

villa le barone chianti ali di firenze 10
villa le barone chianti ali di firenze 112
villa le barone chianti ali di firenze 11
villa le barone chianti ali di firenze 16

Un des premiers hôtels du Chianti

Mais ce qui me fascine le plus, c’est d’apprendre que Jacqueline et son mari ont hérité de l’hôtel à plus de 60 ans. Maintenir ce merveilleux patrimoine n’est pas une mince affaire et le travail quotidien est ardu ! Jacqueline qui a une longue carrière dans l’environnement (au ministère en France et à l’ONU) travaille pour que l’endroit soit toujours plus éco-friendly. Pas de bouteille en plastique, possibilité de recharger les voitures électriques, système d’économies d’énergie dans les chambres quand les invités en sortent, potager dans lequel on va puiser dès que l’on peut … et ma partie préférée, encourager les hôtes à sillonner le Chianti à pieds via des chemins de trekking portant de village en village.

Sillonner le Chianti à pieds plutôt qu’en voiture

Ici règne l’esprit de famille. Pas de groupe international, pas de déco sans charme. La famille Larderel est omniprésente et aux petits soins. Jacqueline se lève de son déjeuner pour aider un couple qui tente un selfie avec la vue, son mari Corso à l’humour détonant a un mot gentil pour des touristes ayant passé la journée à Sienne. Chaque détail (même les couleurs des chaussures du personnel !) est revu et corrigé si besoin. Mon attention préférée ? Les fleurs fraîches, immense bouquet pour la salle du petit-déjeuner, composition pour les petits salons en enfilade et dans les chambres. Rigoureusement cueillies dans le jardin. Pouvait-il en être autrement ?

villa le barone chianti ali di firenze 13
villa le barone chianti ali di firenze 9
villa le barone chianti ali di firenze 15

Pour finir, une note sur la déco et l’assiette, 2 points clés pour le voyageur contemporain ! La maison vit sa vie de structure familiale, on est donc dans du très classique à la sauce Toscane (beaucoup de bois, des photos agréables, des commodes patinées). Les chambres assez grandes possèdent toutes une salle de bain refaite et super agréable (douche à l’italienne immense). Ma chambre était assez sombre mais donc très fraîche … ce que j’ai ADORE après la journée de canicule.

Côté assiette, c’est le coup de cœur TOTAL ! Je l’ai répété dix fois à mon mari après mon séjour, ces assiettes du déjeuner et du diner restent des grands moments de simplicité parfaite à l’italienne. Saveur et produits sains… ma combinaison préférée. Je ne peux que vous recommander de diner sur-place tous les soirs (sauf si bien sûr vous vouliez aller faire un tour chez Dario Cecchini le roi de la Bistecca situé à Panzano).

villa le barone chianti ali di firenze 20
villa le barone chianti ali di firenze 22
villa le barone chianti ali di firenze 17
villa le barone chianti ali di firenze 21

Hotel Villa Le Barone, 19, Località San Leolino, 50020 Panzano in Chianti (FI), Italie

Pour info, les services disponibles à la villa : Gym, parcours de santé dans la nature, tennis, piscine à débordement, 2 bars, multiples salons lecture (mon préféré ? le petit bleu !), jardin des cœurs pour admirer le coucher du soleil, restauration midi et soir pour les invités de l’hôtel (menu ultra copieux avec buffet d’antipastis 36 euros le soir, le midi c’est plutôt en mode snack sur la terrasse, copieux petit déjeuner avec du frais, des produits faits maisons et bien sûr un café italien parfait).

6
Photo By: Photos et texte Alice Cheron

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.