Comment bien choisir son huile d’olive dans le commerce

Vous avez été nombreux à nous demander comment bien choisir une huile d’olive en supermarché si on n’a pas accès à de l’excellente huile d’olive extra vierge comme celles que propose Olive Groves. Et bien, Virginie et Camille, que nous avons interviewé pour la diète italienne ont eu la gentillesse de nous donner leurs meilleurs conseils pour faire le moins mauvais choix une fois dans les rayons de votre supermarché!

Selon eux, la meilleure façon de choisir une huile d’olive, c’est toujours de la goûter car le palais ne ment pas. Malheureusement, c’est rarement possible, et en supermarché, la beauté du packaging ou le niveau de prix semblent les indicateurs les plus “simples” à naviguer, mais attention, ils ne suffisent pas!

Des red flags clairs

– les bouteilles en verre transparent ou encore en plastique: l’huile d’olive se dégrade sous l’action des UV. Beaucoup d’huiles d’olive chères sont encore vendues dans des bouteilles en verre transparent car le producteur pense que le consommateur souhaite en voir la couleur.
-> On choisit une bouteille en verre teinté.

– une huile trouble et donc non filtrée: cette huile d’olive sera probablement déjà rance (ou très prochainement) et impropre à la cuisson.
-> On choisit une huile claire.

 

Apprendre à lire les étiquettes

– la mention “Agriculture UE” sous le logo bio ou sans logo bio: c’est un mélange d’huiles d’olive achetées au plus bas prix (souvent en Espagne)… cette huile sera adaptée pour la cuisson mais très peu intéressante en salade ou à la dégustation.
-> On privilégie une mention “Agriculture Italie” (ou France, ou Grèce,…).

– Date de récolte: une bonne huile d’olive se conserve 2 ans après la date de récolte, mais le fruité restera surtout optimal au cours de la 1ère année. Si la date de récolte n’est pas mentionnée, c’est mauvais signe. La date limite d’utilisation optimale (DLUO) n’est pas un bon indicateur car elle dépend de la date d’embouteillage et non de la date de récolte!
-> On choisit une date de récolte de moins d’1 an si possible et une DLUO la plus lointaine possible.

– L’idéal est de trouver une huile d’olive produite et transformée dans le même domaine. C’est le plus dur à savoir, les indications “produits d’Italie” ne suffisent pas, car elles font référence au lieu d’embouteillage et non de transformation des olives…
-> On lit attentivement l’étiquette et on choisit l’huile d’olive qui semble la plus transparente au niveau de ces infos.

Mille mercis à Virginie et Camille pour leurs précieux conseils. Même si on sait qu’il est parfois nécessaire de faire ce type d’achat au supermarché, chez Ali di Firenze, on ne peut s’empêcher de vous conseiller d’acquérir vos huiles d’olive (surtout celles de dégustation/finition de plats) auprès de producteurs ou d’initiatives telles qu’Olive Groves à chaque fois que cela vous est possible!

Alors, rendez-vous sur l’eshop d’Olive Groves et, breaking news: nous lancerons bientôt notre e-commerce, sur lequel nous vendrons l’huile d’olive de La Querce, celle que nous utilisons au quotidien et que nous adorons!

Baci,

Emilie

 

Vous ne voulez rien manquer de nos aventures italiennes ? Inscrivez-vous à notre Newsletter bimensuelle ICI !

2
Photo By: Olive Groves

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.