AlidiFirenze

Une Française en filature à Florence

Borsalino & gants en cuir, ou comment accessoiriser mon ventre

Enceinte de 7 mois, les possibilités deviennent limitées côté style, surtout que je produis des enfants géants et que mon ventre est déjà en forme de budino di riso. De plus, on est en hiver et l’accumulation des couches de vêtement ne joue pas en ma faveur pour sembler svelte et dynamique. BREF. Ma parade à moi, c’est d’être habillée de manière assez basique mais d’accessoiriser comme il se doit la tenue pour être (sembler?) chic en toute circonstance. Mes commandements :

1/ Porter du moulant

savoy

Photo Girl in Florence

j’ai déjà 10kg en plus au compteur, si je porte du large j’ai l’air d’en avoir pris 50. Alors qu’en robe tube (Wolford pour l’option snob – pensez au chausse pied géant pour l’enfiler-, H&M pour l’option cool) j’ai l’air de ressembler à quelque chose.  Des fois je tente la robe à rayures ou à motif (cf. robe léopard portée à la Christmas Party du Savoy – je n’ai peur de rien) mais c’est vraiment la version monochrome moulax qui me sauve.

2/ Accessoiriser à mort

J’ai de la chance, mon manteau fétiche est un kimono. J’ai peut être l’air d’un oeuf de Pâques mais en attendant je pourrais le fermer jusqu’à l’accouchement. Le dit manteau acheté à Venise est loin d’être une pièce moyenne de mon vestiaire du coup même sur mon jean de grossesse j’ai un minimum de style. (Petit nota bene technique, les poches des jeans de grossesse sont plus courtes que celles des jeans classiques, les femmes qui comme moi y glissent leur iphone ont de grandes chances de le voir finir au fond des toilettes. Cela m’est arrivé 2 fois dans la même journée, mon iphone fonctionne de nouveau, c’est un SURVIVANT DE L’EXTREME). Pour fignoler mon effet, je n’y vais pas de main morte : chapeau, gants, sacs, chaussures.

Chapeau : mon tendre époux (je suis tellement fière d’être mariée depuis 1 mois!) m’a offert il y a 4 ans un Borsalino ultra flexible que l’on peut plier dans son sac et qui reprend tout de suite sa forme superbe. C’est mon Best Friend de l’hiver. J’adore qu’il soit bleu marine, tellement plus chic que le noir. Et quand j’ai envie de changer, j’ai un feutre vintage kaki acheté chez Kiliwatch à Paris il y a des années (ma soeur et mon beau frère m’appellent Marc Veyrat quand je le porte, je les méprise bien évidemment) ou une version grise qui vient de chez Zara. Le couvre-chef est un geste un peu plus courageux qu’un vêtement et ça paie tout de suite. La silhouette est nette.

alice-cheron-ali-di-firenze

Photo Dani Photography

alice-cheron-ali-di-firenze3

Gants : je les aime d’amour mes gants en cuir aubergine! Déjà parce qu’ils sont plus longs que des gants classiques et viennent recouvrir mes poignets, ensuite parce que cette couleur est dingue. Elle va avec absolument tous mes manteaux, du rose poudré à la parka kaki. L’intérieur des gants est en cachemire donc j’ai les mimines au chaud (modèles similaires à retrouver ICI sur mon eshop!).

alice-cheron-ali-di-firenze-3

Photo Dani Photography

Sacs : J’ai déjà un enfant, ce qui veut dire que je balade la terre entière dans mon sac à main. J’ai donc du mal à me séparer de ce cabas géant Céline couleur tortue. Encore une fois, cette couleur est un passe partout élégant.

Pour moi l’important c’est d’éviter le noir. Le noir c’est Dark Vador et les enterrements, non merci.

3/ Oh dieu confort

Enceinte, impossible de survivre à une journée avec un jean trop serré ou une paire de chaussure qui vous fait perdre l’équilibre : le confort, c’est la vie ! Mais vous n’êtes pas obligé de ruiner votre tenue en sortant vos Ugg. Pour garder la tête haute, j’ai donc à ma disposition :

  • des chaussures plates so chic : mes loafers Gucci bien sûr… (décidément je ne rate pas une occasion pour vous en parler).
  • des chaussures bijoux : des mocassins Volpi qui brillent de mille feux. On a pas vu mieux pour égayer un jean bleu et un tee shirt blanc. Ce sont mes chaussures de reception à la maison quand on organise un diner.

mauro-volpi-ali-di-firenze

  • des baskets blanches impeccables : quel est le génie qui a relancé la basket blanche il y a quelques années ? Je n’ai pas succombé à l’hécatombe Stan Smith, j’ai acheté une paire ultra basique chez H&M. Je les aime un poil cracra mais pas trop. Avec, j’ai l’air jeune (= réflexion de vieille).
alice-cheron-ali-di-firenze

Photo Dani Photography

  • des boots Tod’s à talons assez épais : je les mets pour sortir diner ce qui limite les déplacements du parking jusqu’à la table = 250 mètres maximum. J’ai une version bordeaux mais c’est le seul cas de figure ou je m’autorise également du noir histoire d’allonger mes jambes. Andrea me trouve superbe… mais moi je me vois en forme de steak haché dans le miroir du coup le talon aide à élancer un peu mon reflet. NB : Pour acheter des boots Tods le prix de bottes zara, rdv au Mall « The Mall » au mois de juillet/août quand les japonais achètent des sandales.

boots-tods-ali-di-firenze

Et vous ? Aviez vous adopté des petites manies stylistiques durant votre grossesse ?

Baci,

Ali / Suivez moi sur Instagram et Facebook !

SHOP THE STORY

7
Photo By: Dani Photography

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.