AlidiFirenze

Sur les routes d'Italie avec Ali !

Mes incontournables à Turin

J’ai passé une journée de folie à Turin ! Avec Alex mon photographe, on a couru de partout en centre-ville, trop heureux d’avoir la météo de notre côté. On a pu notamment profiter de perspectives exceptionnelles où les Alpes enneigées font leur apparition au bout des avenues.

Je ne connaissais pas du tout Turin, et je suis ravie d’avoir fait ce séjour en hiver, quand le froid glacé nous pousse à nous réfugier dans les cafés historiques ou sous les arcades omniprésentes dans la ville.

Difficile de tout voir, tout comprendre en une journée. Mais j’ai fait mon maximum pour vous ramener une chouette liste de lieux vraiment incontournables afin d’apprécier la ville et son ambiance. Une città élégante, fière et avec un brin de folie quand on voit l’effervescence culturelle qui s’y produit ! Voilà donc une quinzaine d’adresses et merci à mes contacts à Turin, notamment Ettore et Marine pour leur aide précieuse.

1 – Le nec-plus-ultra du chocolat chez Stratta

Turin est ultra réputé pour ses chocolats. Vous allez me dire « mais enfin, il y a 10 adresses dans le même genre, comment choisir ? », c’est bien simple, Stratta est l’adresse fréquentée assidument pour les habitants. Au programme : boiserie à l’ancienne, serveurs chics derrière le comptoir et étales de chocolats à tomber à la renverse. Incontournable, le gianduia (chocolat et noisettes) qui fond dans la bouche, grande spécialité de la région.

À savoir, il existe la tradition de la Merenda Reale à Turin, « le goûter royal », moment gourmand remontant au 18ème siècle. Désormais il se passe le weekend dans les plus beaux endroits de la ville avec au programme, un chocolat chaud accompagné … de chocolats.  Piazza S. Carlo, 191

Autre adresse : le chocolatier Guido Gobino qui possède différentes adresses dans la ville (testez ses cremini fondanti !). Corso Vittorio Emanuele II, 72

2 – Del Cambio et Bar Cavour

Del Cambio est un restaurant historique de Turin qui a vu passer Cavour (l’un des pères de la patrie italienne a sa table indiquée par une plaque), Nietzsche, Maria Callas et Audrey Hepburn. Il a réouvert en 2014 après un relifting complet et est devenu l’adresse phare des élégants torinesi. Ce qui est sympa, c’est qu’on y trouve également la jeunesse locale, qui n’a plus peur de passer la porte de ce genre d’établissement (certes sophistiqué mais pas endimanché).

Au rez-de-chaussée les dorures et beaux miroirs viennent se frotter à des sous assiettes de l’artiste contemporain Izhar Patkin. Puis ce sont les miroirs signés Pistoletti qu’il faut aller admirer dans la deuxième salle (où Lapo Elkann ne manque pas de réserver). Le midi, il y a un menu à 40€ qui permet de goûter à la cuisine et à l’ambiance sans faire bankrut.

Au premier étage un bar sublime, Le Cavour, centre névralgique des nuits à Turin, dont on apprécie la déco sombre en mode boudoir contemporain. Passez de salle en salle jusqu’à trouver l’émeraude où nous avons pris les photos … la plus chic d’entre toutes.

Autres adresses :

  • Restaurants : Déjeuner au Tre Galli ou Tre Galline / Réserver un diner chez The Edit, nouvel espace un peu excentré mais ultra design / Manger à la va vite au Mulassano Caffè avec une assiette de tramezzini (sandwich en triangle, la spécialité des lieux)
  • Boire un verre : Floris House, une boutique (des fleurs, des parfums, de la déco) qui devient bar à l’aperitivo (ferme vers 21h) Ultra pointu. Via Cavour, 16 / Wallpaper, un cocktail bar qu’on aime aussi après diner. Piazza Gran Madre di Dio, 10

3 – Pause shopping so chic 

Dans la famille boutique de luxe, je demande Lagrande 12, multi-marque dont l’architecture d’intérieur est signée Dimore Studio, le duo d’archi que la planète s’arrache. Oui rien que ça.

Via lagrange 12

À quelques mètres, sous les arcades de la piazza San Carlo, la boutique historique San Carlo 1973 où tout Turin accoure pour se créer une garde-robe digne de ce nom. Là encore, c’est très chic, mais utile pour prendre le pouls du style de la ville et de ses habitants. Ici, on aime les belles matières, les couleurs discrètes, le bourgeois qui se la raconte pas (enfin si un peu, mais pas bling bling).

Piazza San Carlo 201

4 – Gelateria Pepino

Impossible de traiter une ville d’Italie, sans repérer un glacier digne de ce nom. Surtout qu’ici, hiver comme été, on aime déguster son cornet de glace !

Voilà un glacier au cœur du centre-ville qui produit une glace absolument délicieuse. J’ai évidemment testé le gianduia en version gelato … crémeux, gourmand, moins lourd qu’un pur chocolat. J’ai fini mon pot alors qu’il faisait -1°, c’est pour dire. Adorable accueil, et super comptoir pour prendre un café.

À savoir, cette adresse remonte à la fin du 19ème siècle quand le napolitain Domenico Pepino débarque à Turin avec sa famille et son matériel de glacier pour créer une échoppe. En quelques années seulement, elle devient un symbole de la ville et de son savoir-faire.

Piazza Carignano, 8

5 – La galerie Subalpina

À Turin, il y a des surprises à chaque coin de rue pour qui sait ouvrir les yeux et la ville a également pensé à différents stratagèmes pour se protéger du froid et de la neige. Il y a les arcades omniprésentes mais aussi de très belles galeries à côté desquelles on passe trop facilement. Dans la magnifique Galleria Subalpina, un libraire exceptionnel, la libreria Gilibert. Livres de collection, estampes et gravures précieuses … On avance à pas feutrés sur les 2 étapes de la boutique, comme suspendu dans le temps. À noter, la vitrine incroyable où Marc Chagall côtoie des posters Vintage de montagne.

Galleria Subalpina, 17/19 

D’autres libraires-antiquaires : via Po

Presque en face, le caffè Barratti Milano, selon nous le plus authentique des cafés historiques de la ville. On y observe une certaine discrétion, les conversations des dames en fourrure se faisant pratiquement en chuchotant, le regard bien vif sur ce qui les entoure. On y prend son café préféré au comptoir, un chocolat chaud assis dans l’élégante salle ou bien un Bicerin, la spécialité de Turin. Attention ! Les torinesi m’ont confiée que seuls les touristes commandaient leurs bicerin le matin car c’est plutôt une boisson réservée à l’heure du gouter (elle contient du café, du chocolat et du lait chaud).

D’autres cafés historiques : Café Torino dont je vous parle au point 6, caffè Platti, Farmacia del Cambio collé au Restaurant qui porte le même nom au point 2.

6 – Mythique enseigne Martini

Plus qu’une enseigne, un des symboles de la ville ! L’immense enseigne Martini prend place sous les arcades de la piazza San Carlo, une place d’ou partent les artères commerçantes les plus fréquentées de la ville comme la via Roma. Difficile de ne pas la matraquer de photos, surtout quand les vieux Torinesi en fourrure passent pas là comme si de rien n’était !

Juste devant l’enseigne, le Caffè Turin, une autre excellente adresse pour prendre un espresso.

Sur la place, ne manquez pas d’admirer les deux églises jumelles qui bordent le côté sud. L’une a été copiée sur l’autre mais construite à 20 ans d’intervalle. Et bien sûr la statue équestre d’Emmanuel Philibert de Savoie (1528-1580).

7 – Point culture sur la piazza Castello

Sur cette immense place, on trouve différents hits culturels de la ville. Tout d’abord le Palazzo Reale qui fait partie des résidences officielles de la famille royale de Savoie. Une succession de pièces luxueuses et magnifiques … Il faudra absolument visiter les salles de l’Armeria Reale,  dédiées aux armes.

Puis le Palazzo Madama au centre de la place, dont les collections d’art couvrent une très large période (du médiéval au 18ème siècle, il y en a donc pour tous les goûts). N’hésitez pas à vous rendre au bar du musée pour déguster un chocolat dans un cadre élégant offrant une très belle vue sur le palais royal.

Piazza Castello

Situé à 5 minutes à pied seulement, l’exceptionnel Musée Egyptien, qui est le premier musée du monde dédié à l’Egypte (1824). Il arrive juste après le musée du Caire en terme d’importance ! Avec un demi million de visiteurs par an, c’est un des incontournables de la ville.

Via Accademia delle Scienze 6

8 – Au bord du fleuve Pô

Les villes avec un fleuve ou une rivière me font toujours un effet particulier. Energie de l’eau jaillissante et glacée en hiver, mélancolie de la nature environnante, tranquillité au cœur de la ville … je trouve que cela apporte quelque chose de très fort à Turin et qu’il faut en profiter, surtout s’il fait beau.

Les torinesi ont il la même habitude qu’à Florence le dimanche, à savoir d’endosser leurs plus beaux atours et de parader au bord de l’eau ? En tout cas, ils ont également un club des canottiers qui fendent l’eau dans le silence absolu du petit matin. Formidable vision avec les montagnes dans le fond comme décor !

Club des canottiers, corso Moncalieri, 22

9 – OGR Officine Grandi Riparazioni

Un espace ouvert fin 2017 dédié à la création. Il a beaucoup fait parler de lui car il remet Turin au coeur de l’activité culturelle italienne. Et on peut dire que ça bouillonne sacrément tant la ville est dynamique d’expos, petites galeries et maxi musées.

Cette ancienne manufacture de réparation des trains et locomotives s’est muée en centre d’art polyvalent. Une feuille blanche sur laquelle les artistes peuvent s’exprimer librement (et ont l’espace pour le faire avec 20 000m2 !).  J’ai eu la chance de rencontrer une lectrice du blog qui vit à Turin, Marine et qui m’a rejoint pour la visite !

À noter, un restaurant super sympa, un café et surtout un espace de coworking avec Wifi qui donne envie de bosser même le dimanche.

Corso Castelfidardo 22,  www.ogrtorino.it

10 – Somptueuse casa Mollino

Le meilleur pour la fin, tant cette visite résume ma surprise et mon émerveillement pour la ville de Turin,  sa forte aura culturelle et surtout son mystère.

La casa Mollino est l’appartement de Carlo Mollino, architecte génial ayant conçu les lieux dans les années 60 comme un témoignage de sa vie après sa mort. 8 ans pour achever l’appartement. C’est très long. Mais il faudra surement plus d’une vie pour comprendre les signes, les légendes, décoder les énigmes semées sur les lieux.

Fulvio Ferrari et son fils Napoleone supervisent la visite guidée (à réserver impérativement). Ces deux experts ont reconstruit l’appartement à l’identique en se basant sur les plans d’origine, en remontant les pistes des personnes ayant fréquenté l’architecte et l’appartement (même si l’architecte n’y a jamais vécu, il l’a quand même ouvert à quelques proches). Totalement obsédés par l’architecte et la maison – une fois visitée, on l’est tous – Fulvio a les yeux qui pétillent quand il vous décrit le dernier mystère qu’il a réussi à percer en se basant sur des croyances égyptiennes et en faisant intervenir un expert.

On peut bien sûr, prendre la maison au premier degrés, admirer les compositions dans le salon, les chaises tulipes, les jeux de matières avec le marbre, le cannage, les velours, les portes chinoises et les céramiques typiques du sud de l’Italie dans la salle de bain… Mais la Casa Mollino offre bien plus !

C’est un véritable puzzle sans fin à la frontière du mystique et d’une beauté à couper le souffle.

Via Giovanni Francesco Napione, 2 Téléphone : +39 011 812 9868

6
Photo By: Alex Dani
1 Discussion on “Mes incontournables à Turin”

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.