AlidiFirenze

Sur les routes d'Italie avec Ali !

Palette italienne (et défi chiffon!)

Au mois de juillet, vous avez pu écouter mon podcast Chiffon enregistré à Florence avec la journaliste Valérie Tribes. On y a parlé de style à l’italienne et bien sûr de mon dressing. J’étais en plein déménagement et donc en plein tri de vêtements. Mais se séparer d’une jupe qui me rappelle un moment précis de 1995 est toujours un déchirement pour moi (oui un déchirement), le tri n’a pas été drastique ! j’ai donc annoncé au micro de Valerie que je n’achèterai rien pendant un an, afin de repasser en vue tout mon dressing.

Depuis, je suis bien obligée de m’y tenir car je l’ai annoncé à des millions de personnes (oui millions !!). Tous les matins je fais donc un face-à-face mortel avec mon placard dont le résultat se retrouve sur Instagram Stories avec la mention PALETTE. Devoir jouer toujours avec les mêmes vêtements pourrait sembler ennuyeux, mais je me force à trouver des parades que voici !

1 – (Presque) jamais de jean en semaine, ça m’oblige à remettre du coup tous mes autres pantalons. Et puis les pantalons fluides c’est quand même tout de suite plus chic.

2 – Jamais de silhouette de parisienne, c’est à dire de noir-gris-bleu marine sans une couleur qui claque à côté. Même si c’est un rose doux, il faut quelque chose pour compenser ! Je n’aime pas avoir l’air triste…

3 – Parfois je me force à partir de ce qui me fait le moins envie et j’essaie de rendre sa dignité au vêtement. Par exemple ce pantalon à rayures noir et blanc en mode Beetlejuice acheté à New York et mis 2 fois. Je peux vous dire qu’il m’a fallu 10 minutes pour trouver une combinaison sympa, et avec ce gros pull marshmallow vert, la palette m’a plu. 

4 – Passion accessoire, je suis très très chapeau, du coup je m’en donne à coeur joie. Ils n’ont pas leur pareil pour ajouter du style à une ligne basique. Pareil pour les sacs et pochettes, j’ai beaucoup de vintage et varier les plaisirs permet de moins me lasser. Je teste aussi des combinaisons de matière avec du cuir matelassé, des franges, un cuir vieilli …

5 – Je détourne aussi beaucoup, n’hésitant pas à mettre un foulard géant en ceinture, une jupe longue transformée en robe bustier.

6 – Je ne remets pratiquement jamais les mêmes combinaisons de vêtements, je me force à changer un détail ou la palette de couleurs en partant sur complètement autre chose. 

7 – J’ai deux tics vestimentaires. Tout d’abord, le pantalon droit à la cheville et à motif. il me sauve de toutes les situations car j’enfile un pull bleu ou gris, des ballerines et c’est plié. Un blazer ? Et je suis prête pour un meeting important.

8 – Autre tic, la superposition des vestes. Cela marche avec tout et crée toujours un volume, une combinaison de matières intéressantes. Un blazer puis un pardessus, une veste en jean puis un trench … Je n’ai pas encore osé la veste courte par dessus la veste longue (voir Deejay à Rome!) mais je vais y venir.

9 – Je suis très fidèle en matière de bijoux et j’en porte peu. Un jonc en or que mes parents m’ont offert, mon alliance, des petites créoles dorées. En ce moment je joue plus avec des pièces fantaisie pour apporter des petits détails. 2 belles bagues associées sur la même main par exemple, des choses plus graphiques et visibles.

10 – J’aime bien penser comme une palette de peintres, 2, 3 nuances complémentaires. Parfois c’est assez chargé (voir la palette bleu violet gris) mais comme tout ça va bien ensemble, je n’ai pas trop l’air d’un Arlequin !

11- Enfin, je regarde beaucoup autour de moi, dans la rue, sur internet et je m’inspire de combinaisons que je peux reproduire chez moi. Par exemple, la newsletter quotidienne de Net à Porter apporte toujours son lot d’idées, de mises en avant d’un accessoire ou d’une matière. Lumière sur une silhouette claire en hiver ? Pas besoin d’investir dans le pull Céline proposé, je fais avec ce que j’ai !

Et voilà le travail ! Et vous ? Vous avez des astuces pour pimper votre dressing sans aller acheter de nouvelles pièces ?

Baci,

Ali

PS : Pour vivre avec moi mes épopées stylistiques, il suffit de me suivre sur Instagram, chaque matin, je poste ma palette.

 

5
Photo By: Ali di Firenze
5 Discussions on
“Palette italienne (et défi chiffon!)”
  • ouaip, ya pas plus efficace pour vraiment trier sa penderie que de ne plus RIEN acheter (moi ça doit faire 3 ans que je n’ai plus rien acheté de significatif, sauf 2 combi pantalon – car je n’avais pas de combi -). j’entends par significatif qqchose que je n’avais pas du tout.
    Le tric est plus lent qu’en s’y mettant franco « aujourd’hui je trie » (ça exige qu’on envisage de (tenter de) porter la pièce avant de decider de s’en défaire) mais y a pas plus efficace…. Rie de plus radical de se dire « tiens je vais mettre ça » et à la 3e fois où on le repose sans (jamais) le porter, ça fait forcément réfléchir….

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.