AlidiFirenze

Une Française en filature à Florence

HONEYMOON SAGA / Manu et Jean à Portofino

Cela faisait un sacré bout de temps que je n’avais pas posté d’article dans la catégorie Honeymoon saga. Il s’agit de vous embarquer dans la valise d’un couple en lune de miel, destination Capri ou Ostuni pour quelques jours de rêve.

Aujourd’hui nous nous incrustons dans les valises de Manu et Jean pour un séjour so chic à Portofino. Ils ont eu la bonne idée de partir début septembre, quand le flot de touristes commence (légèrement) à se calmer. C’est Manu qui prend la parole pour nous raconter avec humour son voyage !

JOUR 1 Découverte de Portofino, un mini Saint-Tropez à la sauce italienne

Nous voilà en Italie où la météo est décidément bien plus clémente qu’à Paris. Nous démarrons par la découverte de notre hôtel, L’Imperiale Palace. Nous sommes un peu déçus qu’il ne soit pas à Portofino même (mais à Santa Margherita Ligure, le village juste à côté)… mais nous allons vite changer d’avis ! Le jardin est sublime, la structure, la piscine et sa plage sont magnifiques. Aucune faute de goût…la statuette qui est positionnée là où il faut, des cactus, des palmiers, des hortensias, des fleurs dont je ne connais pas le nom à foison dans les allées. Le détail que j’aime par dessus tout ? Ces avancées sur la mer avec la végétation qui embrasse les vagues et ces petites plages privées dont chacune possède un code couleur bien précis.
Côté chambres, c’est un mix de boiseries, de marbre, et bien sûr de système électrique qui a l’air totalement obsolète ! Les rideaux sont un peu poussiéreux mais j’adore le charme suranné qui se dégage du palace.

imperiale palace hotel 2 imperiale palace hotel

Le soir, nous partons découvrir Portofino. C est un mini port de pécheurs (mélange improbable de yachts de milliardaire et de jolis bateaux italiens en bois traditionnel). J’y retrouve l’état d’esprit de Saint-Tropez mais en miniature.

portofino-view2

L’arrivée est un peu galère car il y a 1 seul parking ! Ce qui signifie faire la queue si il est complet (et clairement il est toujours complet). Le tour de Portofino se fait en 10 minutes montre en main. C’est très beau et tout est soigné côté architecture (mêmes les lampadaires qui bordent la route sont élégants), ça sent le jasmin et la mer, et les canards se déplacent en couple dans l’eau limpide du port. Pour l’apéro quand on a la mer devant soit, il faut aller du côté gauche du port pour profiter des derniers rayons de soleil (soyez prêts : la bière est à 8 euros, le Bloody Mary à 15!).

Nous enchainons avec un très mauvais choix de restaurant beaucoup trop touristique, je préfère ne pas le nommer … Je me rattrape par contre à l’hôtel en rentrant où le Bagel saumon commandé coûte peut-être 25€ mais est délicieux et arrive avec une avalanche de petits plats d’accompagnement. Du service 5 étoiles, sans aucun doute !

JOUR 2 Farniente à Santa Margherita Ligure et diner So Chic au Belmond

Journée totale relax à l’hotel, je me suis faite piquer par une méduse et le maitre nageur est venu me sauver. Il a même eu la gentillesse de revenir voir si j allais bien…

Pour compenser le diner terrible du premier soir, nous avons réservé à l’hôtel Belmond, le palace le plus chic de Portofino. Un diner plus que parfait sur une des terrasses de l’hôtel avec vue sur toute la baie. Au milieu des fleurs, on est vraiment dans un cadre exceptionnel !

belmond portofino ali di firenze

JOUR 3 Virée bateau à San Fruttuoso, fritture de mer et Cristo degli Abissi

Fantastique journée ! On a loué un bateau sans permis (200 euros+ 25 euros d’essence) qui nous a permis de découvrir la côte depuis la mer. C’est vraiment très beau car s’enchaînent dans les collines des villas qui sont des pépites d’architecture.

Gros coup de coeur pour un spot où tu ne peux accéder qu’à pieds ou par bateau :  l’abbaye de San Fruttuoso. Un charmant italien vient te chercher à ton bateau en petit pneumatique pour te laisser sur le quai et il te fait voir également une statue du christ sous l’eau pour 20€. Il s’agit du Cristo degli Abissi, un christ immergé en souvenir d’un plongeur décédé en 1954. Pas besoin de se tremper, le gars a un masque spécial !

Il-Cristo-degli-Abissi-1024x682San-fruttuoso-di-Camogli ali di firenze

Une fois arrivé à San Fruttuoso, le spectacle vaut le détour.  Le monastère se dresse au milieu de la nature devant une plage de galets et une mer limpide. Bien sûr, il y a toujours des italiens en speedo ! On a adoré notre déjeuner chez Da Laura sous les arches du monastère (fraicheur de l’ombre et de la pierre à 10m de l’eau turquoise… un rêve), on a commandé une fritture de poisson à tomber et une lasagne au pesto. Devant nous, les bateaux de pèche venaient de rentrer et un pêcheur lavait les moules fraiches. Un vrai tableau. Après le déjeuner, petit tour sur les hauteurs dans la végétation et les cigales.

Le soir, on dine à la pizzeria Santa Lucia à Santa Margherita. La pâte est sublime et moi qui ai l’habitude laisser les croutes sur le bord de l’assiette, je n’ai pas laissé une miette. À 8 euros la pizza, le meilleur rapport qualité/prix du séjour !

JOUR 4  Passeggiata à Camogli

On passe de nouveau la journée à l’hôtel entre la plage et la chambre pour la sieste. Il faut dire que mon mari tourne au violet et qu’un peu d’ombre devient necessaire. En fin de journée, nous décidons d’aller à Camogli, un village super mignon qui me rappelle le sud de la France et la vieille ville de Nice. Il y a un bord de mer superbe pour faire une promenade avant ou après l’apéro. La situation ne manque pas de charme : des enfants joueront au foot sur une petite place devant la mer jusqu’aux derniers rayons de soleil, la queue devant le glacier n’en finira pas de s’allonger …

camogli ali di firenze

Ciao Ciao Italia, a presto !

3
Photo By: Source Internet
2 Discussions on
“HONEYMOON SAGA / Manu et Jean à Portofino”

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.