AlidiFirenze

Une Française en filature à Florence

Les îles de la Sicile / Slow life à Marettimo

Chers lecteurs !

Vous souvenez-vous d’Amélie ? Ma co-auteure des sujets vénitiens a la chance de vivre en Sicile depuis un an et de la parcourir en long en large et en travers. Elle avoue une faiblesse pour les petites îles qu’elle nous fait découvrir dans une série d’articles spécial été italien.

Souhaitons-lui bon retour sur le blog, je suis sûre que ses contenus vous inspireront !

Baci,

Ali

——————-

Marettimo la sauvage, entre grottes d’eau cristalline et chemins escarpés

De mes années passées au Conservatoire du littoral, j’ai conservé l’amour des espaces naturels protégés et plus particulièrement des petites îles de Méditerranée. Ayant la chance immense de vivre à quelques encablures des plus beaux archipels du bassin méditerranéen, j’en profite pour les sillonner au fil des saisons. Celle que je préfère ? L’automne à bord d’un voilier en compagnie de mon ami skipper Sebastiano. Pour commencer cette ode au nomadisme raffiné et ce tour des îles piquées autour de la Sicile, je vous emmène dans l’archipel des Egades, aux avant-postes de l’Orient.

On met donc les voiles direction Marettimo, terre sauvage livrée aux buissons et mouflons. Au cœur de l’une des plus grandes réserves marines protégées de Méditerranée, cette île de pêcheurs a su rester simple et authentique. Sa côte est criblée de grottes et ses eaux turquoises sous haute protection, sont jaspées d’une flore exceptionnelle ainsi que d’une myriade de poissons. Cela la rend très attrayante pour les amateurs de plongée sous-marine qui trouveront tout le matériel et les informations utiles auprès du Diving Center.

Entre baignades, promenades et visites, il y a vraiment mille occupations auxquelles s’adonner ici. Il est possible par exemple d’embarquer sur des bateaux de pêche traditionnelle tous les jours pour une excursion commentée autour de l’île.

Les plus courageux peuvent aussi s’initier à la pêche à la courtine : on dépose les filets à la nuit tombée et le matin, dès potron-minet, on part les relever. Tout un art ! Il faut compter environ 30€ par personne pour ces activités de pescatourisme.

Peaufiner son art de la farniente

Si vous avez plutôt envie de naviguer seul et peaufiner votre art de la farniente, je vous recommande de louer votre propre bateau directement au port. Avec ou sans permis, tout dépend de la puissance du moteur. Cela vous coûtera environ 100€ la journée (essence comprise) et il vous faudra respecter assidûment l’interdiction de pénétrer dans la zone A de l’île, ultra protégée. À vous les grottes et les criques de rêve…

Coté terre, il y a également une myriade d’activités à faire. Pour ma part, j’ai arpenté les sentiers escarpés avec mes nouveaux amis les mulets. Au mois de Juin, c’est vraiment très agréable de grimper dans la montagne tapissée de pins et de rochers qui diffusent des senteurs aromatiques de myrte, lentisque, thym et genêt.

Des senteurs aromatiques de myrte, lentisque, thym et genêt

On quitte le village pour atteindre, après une dénivelée de 250 mètres, la ravissante chapelle byzantine qui offre un point de vue ahurissant sur le village et les îles de Levanzo et Favignana. C’est tellement magique que des retraites de yoga sont organisées.

Pour prendre des forces avant de poursuivre vers le phare ou le château, je vous conseille de grappiller quelques succulents gelsi sauvages (de la famille des mûres). Les deux sentiers épousent les caprices de la montagne et comportent des bifurcations latérales permettant succomber à l’appel de l’eau turquoise et plonger droit vers les calanques comme la cala Nera et la Grotta del Cammello.

De retour de votre balade, je vous recommande une halte au café Tramontana pour savourer une granita ou encore un apéritif sous les mélopées de musique d’auteurs et jazz. C’est par ailleurs l’endroit idéal pour assister au coucher du soleil derrière la Punta Troia où trône le château.

Une granita au coucher du soleil

Vous pourrez poursuivre par un dîner au Veliero au bord de l’eau ou à la terrasse du bar la Scaletta. Pour la seconde option, il faut réserver auparavant auprès du très sympathique patron, Giovanni qui chaque soir, improvise un menu fixe à 35€ selon les arrivages de poissons.

La décoration et le service ne sont pas ceux d’un restaurant étoilé mais qu’importe puisqu’on vient ici avant tout pour la qualité des produits. Car au rayon cuisine, la part belle est donnée aux poissons frais, en particulier ceux de la famille pélagique (entendez le thon, l’espadon, les anchois…) souvent relevés par les câpres qui poussent sur l’île.

Des maisons typiques tout en symphonies de blanc et de bleu

Plus que des hôtels, Marettimo regorge de chambres chez l’habitant dont les tarifs oscillent de 50 à 80€ la nuit. Si l’extérieur de ces maisons typiques tout en symphonies de blanc et de bleu est des plus jolies, les intérieurs m’ont quant à eux laissé de marbre. Mais encore une fois, le cadre idyllique l’emporte littéralement.

Ma suggestion est d’opter pour la location d’une maison au sein du Marettimo Residence (comptez environ 1 000€ pour une semaine en plein été). Tapi dans le paysage avec lequel il fusionne complètement, ce petit village enserré entre la mer et la montagne retranscrit bien l’atmosphère de l’île tout en offrant neutralité et confort. Il dispose notamment d’un ponton en lattes qui s’avance sur l’écume salée. Pratique lorsque l’on a des enfants et que l’on veut éviter les rochers.

Sur le versant opposé, j’ai repéré une adorable maison restaurée avec amour. Il est possible de la louer au prix de 3 000€ la semaine durant la haute saison. Elle dispose d’une terrasse avec une vue de dingue agrémentée d’un petit bassin.

Bon séjour !

Amélie

Carnet d’adresses :

  • Vito Torrente, fin connaisseur de l’île pour des excursions en bateau Tel. +39 333 377 28 66
  • Marettimo Diving Center, Tel. +39 333 190 2720, info@marettimodivingcenter.it
  • Faire une retraite de yoga, www.yogasensibile.it
  • Louer une maison au sein du Marettimo Residence Tel. +39 0923 923202 – info@marettimoresidence.it
  • Dîner au Veliero, +39 0923 923274 ou à la Scaletta Tel. +39 0923923233
  • Bar Tramontana +39 389 961 2272
1
Photo By: Ali di Firenze
1 Discussion on “Les îles de la Sicile / Slow life à Marettimo”

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.