AlidiFirenze

Sur les routes d'Italie avec Ali !

Dans l’Atelier de NasonMoretti à Murano

Si vous me suivez sur Instagram, vous m’avez sûrement vu souffler le verre moi-même ! Il s’agit d’une visite exceptionnelle faite chez NasonMoretti, un fabriquant de verre né à Murano en 1926. La boutique via dei Vitrai est sublime, et j’ai eu la chance de faire le tour de l’Atelier où sont produits les précieux articles avec Marco Nason, un des 4 gérants (tous des cousins !).

« Les maîtres-verriers enchaînent les mouvements chorégraphiés avec le verre en fusion »

Dans l’immense hangar, différents fours allumés et des artisans maitres-verriers qui enchainent des mouvements chorégraphiés. Ce qui est très beau, c’est que 4 ouvriers travaillent ensemble sur un seul produit (nous sommes tombés le jour des verres transparents puis des verres marrons) et œuvrent avec une précision extrême. L’un sort la matière en fusion du four (le verre fait alors autour de 800 degrés), la passe dans l’eau froide, un autre attrape une pince et détache un bout de matière, puis c’est encore une autre personne qui vient souffler le verre pour lui donner sa forme. Attention ! Ce dernier est le seul à savoir souffler pour donner tel ou tel volume …

Maitre-verrier est un apprentissage extrêmement long, le travail d’une vie. Il existe d’ailleurs une école sur l’île de Murano qui forme désormais les prochaines générations. Car sur l’île, on pratique l’entre soi, un réflexe hérité de l’histoire même du verre dans la Lagune. Au début du XIII° siècle, un décret oblige tous les fours à déménager à Murano, car ils seraient responsables des incendies à répétition au cœur de Venise. Et puis il y a également les secrets de fabrication, jalousement conservés par l’administration Vénitienne qui interdit alors aux grands-maitres verriers de quitter leur île (sous peine d’être assassinés).

« Secrets de fabrication, jalousement conservés par l’administration Vénitienne »

Quand je demande à Marco Nason si les différentes sociétés présentes sur l’île se font concurrence, il me répond amusé que non, pas vraiment, car chacun a sa spécialité. Chez NasonMoretti, ce sont les verres, sans aucun doute. Nous avons pu admirer les archives, les tests qui n’ont pas été retenus et les collections. Couleurs chatoyantes, beaucouuuup de nuances et des propositions d’une folle modernité. Je suis dingue des grands vases blancs graphiques autant que des verres transparents dont le pied est coloré ! Cette visite m’a fait mieux comprendre l’âme de Murano, son histoire, l’attachement des artisans au tradition… Ces gestes répétés sans fin qui créent la beauté et la magie !

www.nasonmoretti.it

Malheureusement, cet atelier n’est pas ouvert au public. Mais il y en a d’autres sur l’île qui le sont (exemples : Vetreria Artistica Emmedue, calle Miotti 12/a mais aussi Atelier FeiToso di Toso Renzo, Calle delle Conterie, 4).

0
Photo By: Alex Dani

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.