AlidiFirenze

Une Française en filature à Florence

INTERVIEW, Simone Abbarchi, roi de la chemise sur-mesure

4000 chemises sur-mesure par an, quasiment 30 ans d’activité au compteur, une boutique à Florence et deux pop-up dans des suites d’hôtel à Londres et New York pour satisfaire les clients internationaux… Simone Abbarchi était l’homme de la situation quand j’ai voulu en savoir plus sur l’Art de la chemise. Quand vous apprenez les combinaisons infinies et les critères de personnalisation, on peut bien parler d’un Art. Et si vous discutez avec un italien qui se fait faire ce type de vêtement, vous comprenez vite qu’il y a quelque chose d’addictif, de sentimental mais aussi de statutaire à se voir prendre ses mesures pour réaliser un modèle qui vous va parfaitement. Mais la chemise sur-mesure, c’est avant tout un symbole de vrai luxe, car c’est un luxe sans signe distinctif, sans marque, la coupe et le tombé parfaits étant les seuls juges de ce petit plaisir. Rencontre.

Bonjour Simone ! Raconte nous rapidement ton parcours.

J’ai commencé à travailler très jeune dans un atelier à Florence en 1987, j’y suis resté pendant 10 ans. En 97, j’ai décidé de me lancer en montant mon propre atelier, Simone Abbarchi Made-to-measure, situé Borgo Santissimi Apostoli, 16. Aujourd’hui nous sommes toujours dans ce même bâtiment dans le cœur historique de Florence. Cet emplacement est précieux pour faciliter nos rencontres avec les voyageurs de passage à Florence.

Combien de personnes travaillent pour toi aujourd’hui ?

Il y a 5 personnes à l’atelier pour gérer toute la production puis un renfort commercial et boutique qui m’assiste depuis 2006, Gianluca. J’ai passé dix ans à tout gérer tout seul, ce n’était plus possible. Un point très sensible du travail est de trouver de la main d’œuvre de qualité pour l’atelier. La jeune génération intéressée par la mode aura tendance à se tourner vers des grands groupes.

Les mains d’or derrière les chemises… homme ou femme ?

Uniquement des femmes, elles manient avec un talent fou la machine à coudre, je ne suis pas sûre qu’un homme réussirait à faire ce qu’elles font. Elles ont une précision exceptionnelle.

Quelle est la chose la plus importante que tu aies appris pendant tes premières années de formation et de travail ?

Savoir écouter le client, sans aucun doute. Il faut être capable d’accompagner un novice dans l’art de la chemise sur-mesure, soutenir le niveau d’un connaisseur en proposant tissus et détails ou encore remettre dans le droit chemin de manière subtile celui qui croit savoir !

chemise sur mesure italie ali di firenze

Y a t’il un savoir-faire particulier à Florence ? En Italie ?

Une chemise reste une chemise. Il y a bien sûr des détails, des différences mais la technique est la même. Plus que Florence, c’est le sud de L’Italie qui a su dessiner un parcours un peu différent. Il y a beaucoup plus de main d’œuvre qui a envie de faire ce genre de travail, et au delà du salaire, je pense qu’ils sont heureux de « se trouver un métier ». A Florence le niveau de vie est plus élevé, les jeunes aspirent à autre chose qu’à travailler manuellement dans un atelier. Pour faire ce métier, il faut y mettre beaucoup de passion et de travail. Le salaire ne peut pas être la seule motivation, il faut être amoureux de son art et y sacrifier son temps.

Une chemise parfaite pour toi c’est quoi ?

Il y a la mesure, forcement parfaite, et le confort dû à la coupe mais aussi au tissu. Le vrai luxe c’est ça, un produit simple et absolument parfait.

Le vrai luxe c’est ça, un produit simple et absolument parfait.

D’où viennent tes tissus et comment fonctionne ton approvisionnement ?

chemise sur mesure italie ali di firenze 5Tout est produit en Italie. On est fier de valoriser le Made in Italy et nous avons des fournisseurs de confiance qui nous permettent de ne pas avoir de stock. On achète parfois de quoi faire un seule chemise dans un tissu original et on recommande à l’unité si cela plait. Bien sur pour les classiques comme le blanc ou le bleu nous n’hésitons pas à acheter 30 mètres d’un coup !

Peux-tu nous récapituler les étapes de la fabrication d’une chemise sur mesure?

Après avoir pris les mesures du client on prépare une version de la chemise en toile que celui-ci va endosser pour vérifier les proportions et les détails. Si besoin il y a un deuxième fitting puis la chemise part en production à l’atelier. On a pris soin de valider avec le client tout un tas de détails qui vont faire le style subtil de la chemise (le col et les manches par exemple). Ce sont ces détails qui rendent le modèle personnel et font que la personne se sent bien dans un vêtement qui lui va parfaitement.

chemise sur mesure italie ali di firenze 2

Côté personnalisation peux-tu nous donner quelques exemples ?

Elle est infinie car on peut s’adapter vraiment à toutes les exigences du client. Les grandes lignes à définir concernent cependant : le col (une vingtaine de modèles), le tombée des manches, la forme des poignets (un arrondi subtil, un angle droit, …) et sa hauteur (un bras pourra avoir un poignet plus haut pour laisser passer la montre sans frotter), la position et le nombre de boutons, la forme de la chemise, la présence d’initiales cousus à la main dans différentes typographies (jamais à la machine !). A la demande du client, on peut également prévoir un deuxième jeu de col et manches pour donner à la chemise une deuxième vie.

Y a t’il des modes te concernant ?

La chemise est vraiment un vêtement qui traverse les époques et subit d’infimes modifications. La mode est de plus un phénomène cyclique, du coup on retrouve de temps en temps un col d’une époque précise mais cela ne va pas plus loin. En ce moment je dirais que c’est le retour de certains motifs comme le liberty et la coupe qui épouse vraiment le corps. Concernant cette dernière il faut savoir que la chemise finale livrée au client doit encore évoluer au lavage pour être parfaite.

C’est-à-dire ?

Un modèle que nous livrons au client n’est pas un modèle définitif, il faudra attendre 1 ou 2 lavages machine (à basse température, jamais à 60° !) pour que la chemise trouve sa forme parfaite. Cette étape est intégrée au travail que nous faisons, nous anticipons l’effet de l’eau sur le coton et sur la forme générale. Mais il faut prévenir le client.

La chemise est un produit sensible !

Oui et c’est aussi un produit qui s’use beaucoup car elle est lavée pratiquement après chaque usage et subit le contact avec le corps. C’est aussi cet usage qui fait que le client revient régulièrement chez nous!

Parlons des initiales, comment est née cette tradition italienne ?

Avant d’être une figure de style, son objectif était purement utilitaire. Afin de trier les chemises du père et des fils après le lavage, des initiales étaient apposés pour différencier les modèles et leurs propriétaires. Ces lettres étaient d’ailleurs cachées dans la chemise… là où elles sont très visibles aujourd’hui.

chemise sur mesure italie ali di firenze 3

Ta clientèle est internationale, est ce qu’il y a des modèles particulièrement typés américains ou français ?

Non pas vraiment. Les seuls qui se différencient sont les italiens, il y a plus d’originalité dans les tissus utilisés et ils ont un style vraiment reconnaissable. Ce n’est pas le cas de tout le monde.

Quelle est la commande que tu considères comme la plus extravagante ?

On s’adapte encore une fois aux goûts du client… on nous a demandé d’avoir un col et des poignets en tissu fleuri alors que le reste de la chemise était unie.

Ton client le plus difficile ?

Il y a des clients très très pointilleux qui font faire et refaire leur chemise pour la rendre parfaite. Encore une fois, c’est l’accompagnement du client qui est l’étape la plus délicate … mais aussi primordiale pour un business comme le notre. Le luxe ce sont les détails et le temps passé à perfectionner un modèle.

J’imagine que tu fidélises beaucoup.

Certains clients refont faire 1, 2, 5 fois l’exact même chemise, d’autres commandent de nouveaux modèles et je connais certains clients depuis 30 ans ! On travaille forcement plus facilement et surtout plus rapidement avec des clients existants qu’avec des nouveaux clients mais c’est normal.

L’homme italien est extrêmement chic et selon moi bien plus que la femme italienne. Je le constate tous les jours dans les rues de Florence. Es-tu d’accord?

C’est vrai que l’homme italien est élégant. La référence pour moi reste l’homme du sud, de Napoli plus précisément car il n’a pas son pareil pour assortir cravate, veste, chaussure et jouer sur les matières ou les motifs.

La référence pour moi reste l’homme du sud, de Napoli plus précisément car il n’a pas son pareil pour assortir cravate, veste, chaussure et jouer sur les matières ou les motifs.

chemise sur mesure italie ali di firenze 4

Tu as une boutique à Florence et tu te rends maintenant 2 fois par an à New-York et Londres, comment cette idée t’est-elle venue ?

Beaucoup de clients me le demandaient, j’ai fini par « céder » pour les 2 villes qui concentrent le plus de clients potentiels. A NY en 1 semaine je fais 90 rendez-vous et peut repartir avec 500 commandes.

Le luxe et la qualité ont un prix. Combien vaut une chemise chez toi ?

Entre 120 et 150 euros en fonction du tissu et des options choisies.

Merci Simone 

Grazie Ali !

Simone Abbarchi Su Misura : Borgo Santissimi Apostoli, 16 (tel:  +39.055.210552) www.simoneabbarchi.com
simone.abbarchi@gmail.com

chemise sur mesure italie ali di firenze 6

5
Photo By: Ali di Firenze

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.