AlidiFirenze

Une Française en filature à Florence

DOLCE VITA, Jack Bauer

Il m’aura fallu plus d’un mois pour trouver 1 heure au calme pour vous écrire ce nouveau résumé « Mamma week ». Il faut dire que les dernières semaines ont été d’une violence absolue, conférer mon message pétage de cable sur Instagram. Alors que je venais de répondre à une interview où je prônais comme philosophie de vie le fait de ne jamais me plaindre … bim bam boum … voilà que je poste un message de dépressive. Contradiction quand tu nous tiens ! Mais c’est la vie, et les choses se sont sacrement arrangées depuis à la maison puisque Madame Bianca a décidé de nous faire ses premières nuits complètes. Passée la légère angoisse du premier matin où j’ai regardé mon réveil (oh my god il est 6h30 et j’ai dormi d’une traite depuis minuit, est-elle encore en vie??), je me roule dans le bonheur de voir mes cernes diminuées et récupère une sacrée energie.

Les semaines passent à une vitesse ahurissante et l’agenda ne désemplit pas, je saute d’une mission à l’autre en mode Jack Bauer, le héro de 24h chrono qui a pour habitudes de sauver le monde comme d’autres font leurs courses. La saison des demandes en mariage est par exemple repartie ! Je suis très excitée d’accompagner de nouveaux jeunes hommes devant l’hôtel dans cette aventure mais c’est du boulot et je me retrouve dans des situations improbables avec Bianca. Avant ses deux mois elle aura donc :

  • fait le tour de tous les fleuristes de Florence y compris les pépiniéristes et les grossistes. Vous devriez voir la tête des mecs quand ils me voient arriver avec mon porte-bébé. En même temps, on ne me refuse rien avec cette mignonnerie toujours collée à moi !
  • visité 3 toits terrasse pour trouver de nouveaux spots.
  • sera passée au moins 10 fois chez Garage Bagù pour aller récupérer de la déco ou des paniers personnalisés pour mon eshop.

Car si Leone avait suivi chaque étape du lancement de l’e-commerce (je vous avais dit qu’il avait vomi dans le bureau de la commerciale chez Savini Tartufi ? Classe), Bianca n’en rate pas une pour aider sa mère à developper son business mondial de demande en mariage (oui, mondial, Florence-NY-Bombay).

Pour résumer, je refuse catégoriquement d’arrêter de vivre parce que j’ai des enfants, parfois je pousse un peu trop le bouchon et je le paie cher (les 4 jours au Lac Majeur : on est revenu so happy/détruit) mais globalement je trouve que c’est toujours positif de mettre le nez dehors. J’ai amené Bianca à son premier dej de blogueuses quand elle avait 3 semaines. Les filles m’ont regardée avec des yeux ronds (il faut savoir que les italiennes ne font RIEN avant les 4 ans de leur enfant) et moi j’étais si contente de voir du monde et de me régaler à l’Osteria dell’Enoteca (via romana 70R – choisissez la bistecca ou le tartare, je ne m’en suis pas remise). Depuis ça, on est rentré à Nice voir mes parents et les cousins des enfants (mon père apprend l’Italien avec Peppa Pig, c’est si chou), fait des sauts de puce à Forte dei Marmi pratiquement tous les autres week-end…

Sinon, vous savez que c’est une nouveauté pour moi, mais j’allaite Bianca à 100%. Il faut vraiment un bon mois pour mettre ça en place mais le résultat en vaut la peine, c’est un lien si particulier et doux avec son enfant. Pas sûr que je continue pendant 120 mois, j’ai une vie quand même, mais pour l’instant ça va ! Pour l’anecdote, Andrea m’a demandé si la femme de ménage nettoyait les toilettes à l’eau minérale car je descends 18 bouteilles d’eau en 4 jours pour compenser ma production de lait.

Pour finir, deux grands mercis : le premier à ma BFF Morgane qui a fait l’aller-retour depuis Paris dans la journée, simplement pour rencontrer Bianca, déjeuner dans mon jardin et debriefer de la situation. #LOVE ! Puis un grand merci pour l’accueil réservé à ma nouvelle série de vidéos « Italian Moment » ! Balade à Boboli, virée bateau sur le Lac Majeur … j’ai l’impression que ce nouveau format vous plait et moi il m’amuse beaucoup. J’ai déjà prévu de vous embarquer avec moi à Forte et dans des spots incontournables de Florence …

À très vite !

Ali

8
Photo By: Ali di Firenze

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.