AlidiFirenze

Sur les routes d'Italie avec Ali !

DOLCE VITA, Casa Marchi !

Voilà 7 ans que je suis à Florence ! Un chien, un enfant, un mariage puis un deuxième enfant… pas forcément dans le bon ordre – si bon ordre il y a – mais les ingrédients bien tangibles de mon bonheur. Contrairement à bon nombre de mes connaissances françaises, la grande étape de l’achat immobilier n’a jamais été au cœur de mes préoccupations. De très belles paires de chaussures, un spécimen rare de mari italien et deux enfants magnifiques me suffisent pour me sentir comblée. Mais voilà … la circonférence de notre famille étant flexible, les taux d’emprunt bas, le contexte nous a poussé à créer un vrai nid.

Nous sommes les heureux propriétaires d’un château en Toscane depuis mi-septembre ! Quand je dis château, calmez-vous tout de suite, je n’ai pas investi dans un bien avec des tours et un pont levis. Quoi que … la maison est tellement au-delà de mes espérances à tous les niveaux, qu’elle me fait vraiment l’effet d’un palais. Yeux rouges d’émotion à chaque fois que j’ouvre MA grille de portail.

Toute cette aventure de l’achat n’a pas été un long fleuve tranquille mais une succession de pics émotionnels menés tambours battant par l’équivalent du diable sur terre : l’agent immobilier Italien. Recapitulatif de notre destinée immobilière.

 

Décembre 2015 – Peinture de guerre sur le visage

Nous démarrons tranquillement nos recherches à Florence. L’important étant surtout de visiter au maximum car plus nous visitons différents logis, plus nous comprenons ce qui est fait – ou pas – pour nous. Définition du quartier (Andrea refuse catégoriquement la rive droite), style, nombre de pièces, affinage du budget… nous rendons ce projet de plus en plus concret.

Côté visite, c’est pas jojo. Les maisons dans les beaux quartiers me glacent le sang car elles sont très froides et sans âme, bon nombre de maisons sont dans un état lamentable et les tarifs annoncés sont démentiellement exorbitants dès qu’il y a un début de vue sur un clocher. Nous comprenons qu’il va falloir de la patience et de la persévérance.

On notera les points suivants comme découvertes majeures du mois de décembre :

  • Pour Andrea, la maison sera grande ou ne sera pas, ce qui me terrorise moi qui est grandi avec bonheur à 4 dans 100m2
  • Emotion en repensant à cette maison qui n’était absolument pas faite pour nous (colonnes de marbre et escalier à la Scarface) mais qui possédait un jardin d’oliviers avec une piscine démentielle … #REVETOSCAN

 

Janv-fév 2016  Jungle immobilière made in Italy

Je commence à appréhender peu à peu la triste réalité, l’agent immobilier italien est totalement random. Prix annoncé avec des marges de 30% à la baisse (comme à la hausse !), aucune idée de la réalité technique de la maison (permis plus ou moins à jour) et gestion très zen de son agenda … je manque d’en gifler deux. Parmi toutes les horreurs visitées, une maison sort cependant vraiment du lot. Il s’agit d’une situation classique dont toute personne qui cherche un toit raffole : un divorce assez moche, une envie de vendre rapidement. La vue depuis le salon est EXTRAORDINAIRE. On est au-dessus des toits de la ville et pouvons admirer tous les monuments. Difficile de descotcher !

 

Mars 2016 Notaire furax

La machine s’emballe, nous voilà chez le notaire pour la signature du compromis. Il est 8h du matin, nous sommes 12 autour de la table entre les avocats, l’agence, le staff notarial … Les deux partis se font face et on chuchote chacun à l’oreille de nos conseillers techniques comme si il s’agissait de la signature d’un accord commercial franco-américain de grande envergure.

PATATRA, l’avocat du vendeur lance une bombe atomique : une vieille histoire d’hypothèque sur la maison vient d’être découverte, impossible de s’engager dans un process de vente tant que cela n’a pas été éclairci. Première question du notaire : était-il bien nécessaire de maintenir ce rendez-vous matinal si l’info était déjà en leur possession ? Ce saint homme est le bon sens incarné.

Dans la semaine qui suit, je prends cet accident comme une indication divine et change d’avis sur la maison : j’ai un doute sur la lumière à cause d’un monastère derrière qui nous tue une bonne heure de soleil par jour… Andrea est fâché fâché mais se rallie à ma cause. Nous annulons tout.

 

Avril-Juin 2016 Comme un air de campagne

Difficile de repartir à l’attaque d’une maison quand on en a une encore toute chaude dans la tête. On s’est imaginé la vie là-bas, les enfants qui courent, le train-train. Mais une fois la machine repartie, nous visitons une moyenne de 3 maisons par semaine aidés par Belle-Maman qui connait la planète entière et réussit à nous faire visiter des maisons « en avant-première ».

On notera les points suivants comme découvertes majeurs :

  • Le déjeuner chez la maman d’une amie sur les hauteurs de la ville aura le mérite de me faire prendre conscience d’un point fondamental, je m’en cogne d’avoir une vue sur le Duomo, ce qui m’intéresse c’est la nature, l’esprit maison de campagne.
  • Je tombe amoureuse d’une immense maison en pleine cambrousse. Dans le jardin, une fontaine comme on en trouve à Boboli avec des coquillages et des pierres qui forment un décors (so simple). Mais ma belle-mère réussit à me convaincre qu’elle est ingérable. Il faut dire que certains plafonds font 6 mètres et qu’il y a trop de salons et pas assez de chambres. Bon ok … le grand combat esthétique vs utilité a encore été perdu.
  • Les prix annoncés lors d’une visite ne veulement absolument rien dire puisque certains propriétaires avec qui nous discutons en direct nous rappelle chaque semaine pendant 1 mois pour baisser de 10% à chaque fois. N’IMPORTE QUOI.

 

Août 2016 Le ranch de Ralph Lauren

Ma copine Mina est là, je l’embarque visiter une maison avec nous et belle-maman. L’intérieur est moderne avec un salon en estrade et la cuisine avec son sol à motifs est DINGUE. Si le designer américain Raph Lauren avait une maison en Toscane, ce serait celle là. J’entends belle-maman et Andrea chuchoter derrière moi « c’est trop petit » « mais oui c’est vraiment trop petit » : 200m2 avec un hectare de jardin, je ne sais pas si nous réussirons un jour à être d’accord tous les trois … (car oui clairement, le conseil de guerre est à 3 et pas à 2 !).

 

Septembre 2016 THE Visite

Je monte visiter une maison avec Patrizia dans une zone que nous avons laissé de côté jusqu’à présent, Pian di Giullari. Situé au-dessus du viale Michelangelo, il faut y accéder forcement en voiture. Je suis envoutée par la route qui serpente. En moins de 5 minutes depuis la ville, c’est la campagne, les prémices du Chianti, les petits bourgs qui pointent dans les collines. Serais-je amoureuse ? La visite de la maison est étrange, ce n’est pas un effet « cœur qui bat très fort », mais bien au contraire, un apaisement immédiat et absolu. Découpage intérieur parfait, maxi superficie, côté rustique comme j’aime avec des arches et de la terre-cuite au sol et ce jardin, cette vue…

 

Octobre 2016 Opération séduction

Andrea a également validé la maison et il s’agit maintenant de convaincre les propriétaires de discuter d’un prix avec nous. OUI vous avez bien compris, nous devons lancer une énorme opération séduction car la famille qui vend souhaite « valider » la famille qui achète. Ni une ni deux, Leone passe une chemise, je mets une robe moulante qui sublime mon immense bidon (je suis enceinte) et on produit un remake de la petite maison dans la prairie. Je m’entends rire au ralenti dans les couloirs.

 

4 Novembre 2016 Double OUI

Nous sommes la veille de notre mariage et sirotons un prosecco avec la famille. Andrea reçoit le coup de fil fatal, notre offre vient d’être acceptée !!! L’émotion est à son comble.

 

Décembre 2016 Spirale administrative

Comme d’habitude, l’agent immobilier a le cerveau d’un hamster. Le bougre a oublié de prendre toutes les informations concernant les travaux déjà effectués et les permis qui ne sont pas à jour. Il va falloir tout actualiser pour pouvoir vendre et cela peut prendre des mois. Je suis enceinte de 7 mois … nous préférons déménager temporairement afin d’accueillir le bébé dans une maison adaptée. Nous voilà dans les cartons, mais pas pour la bonne maison !

 

Fev-juin 2017 Traversée du désert

L’administration italienne et ses méandres … Nous jouons de tous nos contacts à la mairie pour faire avancer les choses car en Italie tout est négociable, il suffit d’activer la bonne personne au bon moment. Nous avons l’expérience du mariage ou pour accélérer la production d’un papier à Rome, nous avons fait intervenir un ancien espion italien reconverti en consultant au ministère de la défense. Rien que ça. En attendant, les mois passent et les permis n’arrivent pas … À qui faut-il envoyer des chocolats pour booster les papiers ?

 

Juillet 2017 Mail d’insulte

S’en est trop ! Andrea, qui est bizarrement beaucoup plus zen que moi depuis le début de la négo (il m’interdit catégoriquement d’adresser la parole à la partie vendeuse, sentant justement que je pourrais griffer un visage), finit par craquer et envoie un email pour dire que trop s’est trop. Pour rappel, nous n’avons signé aucun papier et ne sommes donc engagé que verbalement avec la partie vendeuse. Le propriétaire est vexé comme un pou mais assimile le fait qu’il faut arrêter de nous donner des dates, juste pour nous faire plaisir et qui ne correspondent à rien.

 

Septembre 2017 Roulement de tambours

Nous revoilà chez le notaire. Le silence est total et nous attendons d’une certaine manière que quelqu’un parle d’un nouveau problème empêchant la vente. MAIS NON ! Larme. Signature. Achat. Trousseau de clés. OMG !!! Le weekend suivant la vente, nous voilà dans le jardin avec nos enfants pour un pique-nique improvisé. Quel bonheur de voir Leone courir partout et s’approprier les lieux. « Elle est belle la maison Leone ? » « Si Mamma, molto bella ».

 

Octobre 2017 Perle et casque de chantier

Ma belle-mère Patrizia est architecte et c’est elle qui supervise les travaux. Je la surnomme DESTRUCTOR car elle adore casser les murs pour les remettre 20 cm plus loin afin de créer une symétrie avec autre chose. 6 mois de gros oeuvres nous attendent…  j’ai tellement hâte !!!!

On fait le point plus tard pour discuter des travaux ? Ca promet.

Baci,

Ali

13
Photo By: Ali di Firenze
2 Discussions on
“DOLCE VITA, Casa Marchi !”
  • Hâte de découvrir cette maison!. Et si la montriez déjà dans son jus comme vous l’avez aimée?… Peut-être une future belle adresse de maison d’hôtes ?.

    • Je n’ose pas encore la montrer, car je n’y suis moi même pas encore habituée ! Pour la maison d’hôtes on verra 🙂 J’en prends bonne note !!!

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.