AlidiFirenze

Une Française en filature à Florence

DOLCE VITA, ma banquière m’appelle Chérie

A chaque visite, ma banquière Valentina m’appelle cara, que l’on peut traduire par Chérie. Vous réussissez à imaginer Jean-Patrick Dupont, votre conseiller Crédit Agricole vous appeler comme ça ?

J’ai trouvé ça encore plus mignon ce matin car cela m’a rappelé mon arrivée il y a 3 ans en Italie. Un flashback sur certains détails ou situations, qui m’ont fait tomber profondément amoureuse du pays dès mon arrivée.

Les italiens ont leurs défauts, mais ils possèdent un sens de l’accueil qui n’appartient qu’à eux. Cela passe par des mots, un ton qui vous mettent à l’aise, un sourire, un rapport direct et sincère.

Il y a également une sorte de confiance par principe dans la personne en face de vous. Cela peut aller de la recherche d’un appartement où le locateur donne peu de garanties prouvant sa bonne foi et son sérieux par la propreté de ses baskets et son regard franc; mais également jusqu’à l’entretien d’embauche où, même si vous ne cochez aucune case (j’ai été embauchée dans un groupe Web sans savoir ce qu’était un nom de domaine), le contact entre les 2 personnes sera le poids qui fera pencher la balance.

Je crois que la barrière de la langue n’existe pas non plus. N’importe quel italien vous raconte sa vie et même si vous n’alignez que 2 mots, vous comprenez. Les parents de ma petite élève de français Teresa m’avaient invitée à déjeuner chez eux un dimanche midi. A cette époque, j’étais encore nullissime en grammaire et mon vocabulaire me permettait à peine de commander un café ou de demander ma pointure de chaussure à une vendeuse. Pourtant, je ne me rappelle pas être restée muette, ou avoir senti des blancs gênants durant ce déjeuner dominical si sympathique. Même attitude au travail, ce sont mes collègues Ilaria et Claudia qui m’ont appris la langue, me parlant comme si j’étais parfaitement bilingue dès le départ. Je les observais sagement au déjeuner, et armée de 2 paracétamols par jour pour survivre aux maux de tête (ils parlent fort! Ca c’est vrai!), je me lançais en jetant des petits bouts de phrase sous leur regard bienveillant.

Des petits détails, tellement importants. Voilà pour la séquence émotion du mercredi matin!

Buona giornata,

Ali

4
1 Discussion on “DOLCE VITA, ma banquière m’appelle Chérie”

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.