AlidiFirenze

Sur les routes d'Italie avec Ali !

#CASAMARCHI, inspiration Matteo Perduca

J’ai l’impression que vous adorez les articles #CasaMarchi dédiés à la rénovation d’une maison en Toscane, j’en suis ravie ! Pour ce nouveau volet, je n’avais pas envie de parler d’une tendance ou d’un matériel (voir la terre-cuite de l’impruneta et le terrazzo à la vénitienne) mais d’une personne dont les idées déco m’ont directement inspirée. Il s’agit de Matteo Perduca, l’architecte d’intérieur et entrepreneur derrière des hôtels magnifiques à Florence (Adastra Hotel Particulier, Soprarno Suite) et le bar Sottarno. Matteo a un style bien à lui, un instinct qui ne lui fait pas défaut. Il n’a pas démarré sa carrière dans la déco … C’est peut être pour cela que ses choix sont aussi personnels et francs du collier. Voilà 5 idées que j’adore ! Merci Matteo. 

Plus qu’une chambre, une suite 

La façon dont Matteo agence les chambres du Ad’astra est exceptionnelle. Toutes les chambres sont pensées comme des suites luxueuses,  notamment grâce à la présence de la baignoire dans la chambre. Une baignoire à l’ancienne, bien évidemment. J’aime beaucoup aussi le fait qu’il crée un passage derrière la tête de lit avant le mur, un espace qui devient rangement, et fait respirer la chambre en centrant le lit au milieu de celle-ci. Malin quand on a une grande chambre.

Papier-peint dans la salle de bain

J’ai complètement craqué sur cette salle de bain fleurie qui contraste si bien avec le mobilier de salle de bain blanc chic. Cela crée un espace « dramatique »  qui n’est pas pour me déplaire. Qui a dit qu’il fallait mettre du clair de partout sur les murs quand les espaces sont petits ? La marque qui produit le papier-peint ne fait plus cette teinte bleu sombre, mais une qui tire un peu plus sur le vert (Berni Store).

Fidélité à un style de lampe

Matteo aime un modèle… et lui reste fidèle. Il s’agit de lampe pour table de nuit, appliques, chandelier, tous produits à Florence à la main chez Il Bronzetto (Brass Brothers). Une société qui ne crée que des merveilles et où tout est customisable. C’est cher (500€ la lampe de chevet), trop cher pour mon budget, mais c’est une belle inspiration qui me pousse toujours plus vers les années 50 italiennes. On en reparlera, notamment pour des pépites à dénicher sur Selency !

Douceur des teintes

Des murs blancs ? Très peu pour Matteo. Les pièces se parent de nuances douces qui savent subtilement mettre en exergue un meuble ou un objet. Il peut s’agir par exemple de la fameuse baignoire dans la chambre qui profite d’un fond bleu. Vert qui tire sur le gris, bleu qui tire vers le vert, au final la palette est globalement cohérente mais créé des décors bien différenciés. À noter, Matteo n’hésite pas à utiliser le blanc pour créer des corniches dans la couleur, notamment pour mettre en exergue une belle porte ou un cadre.

Vintage

Un fauteuil, une petite commode; si l’ensemble parait très net, il y a quand même toujours une pièce vintage qui donne un vrai charme à la pièce. Pas la peine d’en faire des tonnes, Matteo respecte toujours une palette d’ensemble mais joue sur la texture (du velours pour un fauteuil chiné) ou sur la forme.

Baci,

Ali

2
Photo By: Ali di Firenze

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.