AlidiFirenze

Une Française en filature à Florence

Sur les terres d’Antonio Canova

Perché sur l’une des collines d’Asolo, à Possagno dans la province de Trévise, règne l’olympe de la sculpture néoclassique : le musée éponyme de l’illustre artiste de la République de Venise, Antonio Canova.

Temple canova ali di venezia

 

Si la demeure natale du talentueux et méticuleux sculpteur abrite désormais une pinacothèque non dénuée d’intérêt, le clou reste cependant le majestueux temple contigu. Érigé comme un mausolée pour les œuvres de Canova, la gypsothèque est en effet emplie de pépites, parmi lesquelles des esquisses en terre cuite et des moulages d’albâtre en plâtre d’une rare beauté.

L’éblouissement commence dès l’entrée dans la basilique où la lumière, s’infiltrant solennellement par les lucarnes de la voûte en berceau à caissons, noie la pièce dans une atmosphère fantasmagorique et « allume » les corps nus, pourtant immuables et statiques.

Dans cet écrin raffiné à la muséographie soignée, les œuvres sont savamment rangées en fonction de leur taille et des sujets. Les personnages sacrés de la mythologie gréco-romaine sont ainsi séparés des Nymphes, Vénus et autres danseuses.

Le-tre-Grazie-Canova ali di venezia

Gracieuse est la statue de la princesse Leopoldina, sublime est la pose de la muse Polymnie, magistrale est la scène de vengeance entre Hercule et Lichas !

scapa possagno antonio canova ali di veneziaLa visite se poursuit dans l’aile entièrement conçue par l’architecte de génie Carlo Scarpa. Là, dans un décor immaculé, les sculptures réverbèrent la lumière qui fuse de toute part, créant ainsi des clairs-obscurs. Les corps des femmes alanguies semblent ainsi former des pleins et des déliés à l’instar de Psyché ranimée par le baiser de l’Amour. Difficile de ne pas être ébloui et touché par la beauté de ces statues drapées d’éternité, nichées dans des angles baignés de soleil ou hissées sur des piédestaux.

Cette alternance de niveaux est d’ailleurs la clef de voûte de la scénographie, car elle confère, avec la lumière, une dimension grandiose à cet espace somme toute assez restreint. On est loin d’un petit musée, bien au contraire. Laissez de côté Venise, vouée à la peinture, pour vous immerger, le temps d’une journée dans l’univers des sculptures de Canova, vous ne le regretterez pas !

scapa possagno antonio canova ali di venezia 2

Infos

Le musée est ouvert tous les jours de 9h30 à 18h00 sauf les lundis, le 25 décembre, le 1er janvier et le jour de Pâques.

www.museocanova.it

Tel: 0423 544 323
Mail: posta@museocanova.it

Billets d’entrée : 10€ (plein tarif) et 6€ (tarif réduit)

Pour rejoindre Possagno en train et en bus : arrêts Castelfranco Veneto ou Bassano del Grappa puis bus MoM (horaires et ligne sur : http://goo.gl/Yjv4qB)

0
Photo By: Museo Canova
1 Discussion on “Sur les terres d’Antonio Canova”

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.