AlidiFirenze

Sur les routes d'Italie avec Ali !

Passion Brocante

Passée la phase d’achat d’une maison en Toscane, et les travaux laborieux; voilà enfin le moment tant attendu : la décoration. Pour cette maison, j’ai eu tout de suite des envies, des palettes. C’est une maison Toscane assez classique, dans son jus, avec les beaux attributs qu’on attend d’une casa colonica toscana : la terre cuite au sol, les grands arcs pour passer d’une pièce à l’autre, les Voltine, ces petites voutes au plafond. Pas question cependant d’avoir une maison « de vieux » : on a fait en sorte de choisir des matériaux qui soient inscrits dans le présent.

On a amené avec nous l’intégralité de nos meubles, qui, à part une étagère qui va virer, ont été recasés assez naturellement. On aime le blanc, le bois, des touches de cuivre, du doré, de la transparence … tout va avec tout. On craque pour les beaux luminaires, avec une faiblesse pour ceux de chez Flos. Bref, il y a quand même des touches assez modernes qui viennent chatouiller le classique.

Faire les antiquaires étaient pour moi une évidence. J’ai toujours adoré les brocantes, depuis mon premier appartement à Paris. Je me rappelle avoir acheté un bureau d’écolier à une brocante dans le Marais, et avoir forcé ma copine Julie à marcher jusque chez moi dans le 1er pour ramener ma trouvaille à la maison. J’ai toujours ces premiers achats, je les aime toujours autant. À Florence, chance, il y a des brocantes tout le temps ! Et j’apprécie l’idée d’avoir de l’usé, d’éviter encore d’acheter du neuf, consommer consommer… ça m’épuise. Et puis un meuble chiné, c’est une histoire bien sûr mais tout de suite la chaleur qui va avec. C’est cette chaleur que je suis partie chercher dans toutes les brocantes de la ville ! Programme des festivités.

Mes conseils de bébé brocanteuse :

Faire les brocantes, c’est apprendre à regarder, à choisir, à négocier. Bref, c’est une nouvelle corde à votre arc.

  1. Partez dans les allées en cherchant des choses précises ! Bien sûr, il faut écouter ses coups de coeur, mais je trouve plus facile pour « brocanter » intelligent, d’avoir une liste de meubles ou objets que l’on cherche. Aussi parce que la brocante, c’est quand même le gros bordel. Si vous laissez votre regard vaguer d’un stand à l’autre, on est pas rendu.
  2. Fixez vous un prix que vous trouvez « juste » par produit recherché. Cela aide à faire un budget global si vous cherchez beaucoup de choses, et à bien attaquer la négo. Si vous cherchez un fauteuil avec un budget de 200€ et que vous le trouvez à 100, vous serez quand même plus décontracté pour négocier. Si vous en trouvez un à 500, vous savez dès le départ qu’il va être difficile de plier le deal. Mais il faut tenter !
  3. Négociez, TOUJOURS, par principe, même si le prix est en dessous de votre tarif rêvé. On est à la brocante, offre et demande se rencontrent, il y a forcement de la marge … et c’est ça qui est aussi amusant. Après, mon mari est dépité quand j’enlève 5€ sur un pot à 30€ (j’ai le visage d’un avocat d’affaire qui clôt un deal à 120 millions), mais je suis Française, il faut qu’il se fasse à l’idée.
  4. Faites plusieurs brocantes, posez des questions, faites vous l’oeil sur les époques, les modèles qui vous bottent. On retrouve très souvent les mêmes types de produit, c’est sympa d’aller vérifier la production, l’année, un détail de montage … et cela montre aussi au vendeur qu’on ne vous la fait pas à l’envers. Attention ! Cela a aussi des travers, surtout quand je me la joue à mort « c’est bien un luminaire de Viscontinucci des années 50 d’origine ? » alors que NON. Pas du tout madame, aucun rapport, c’est un classique américain.
  5. Ne vous précipitez pas en pensant louper l’affaire de votre vie alors qu’un détail ne va pas. Si vous cherchez une applique et craquez pour un modèle 2 branches trop volumineux (mais canon), tant pis ! Vous avez déjà le mérite d’avoir trouvé un modèle qui vous plait, vous avez affiné vos goûts … continuez.
  6. Discutez avec les vendeurs car souvent, le super matos est resté au fond du camion, dans la réserve à 20 km. Si vous cherchez un modèle précis, parlez-en, le vendeur pourrait l’avoir, il suffit de se donner rendez-vous à une prochaine brocante pour le voir. Prenez les cartes de visite ! C’est comme ça qu’on a trouvé notre maxi meuble de métier pour notre entrée.
  7. Pas de secret, les meilleures affaires partent avant 10h. Si la brocante est sur deux jours le week-end, les gens passent souvent le dimanche pour flâner. Allez-y le samedi matin, la peinture de guerre sur le visage !
  8. Pour les lampes, pensez à demander si le système électrique a été refait. Votre électricien me remerciera.
  9. Soyez confortable, pas de talon ou de sac de marque voyant. Vous êtes là en mode snipper d’élite pour dégoter l’affaire du siècle et repartir avec elle sous le bras (dixit la meuf qui a fait sa dernière brocante avec son sac Chanel – FAILURE).
  10. Enfin la brocante, c’est la chasse aux trésors, un moment très joyeux de découverte, de discussion. Il faut que cela reste un plaisir. J’ai adoré ces moments seule avec mon mari où on se planifie 2h de recherche intensive puis un dej, une balade … On l’a fait pratiquement 4 week-ends de suite et on est ravi de ce que l’on a trouvé. Maintenant on fait une pause, on vit avec tous ces nouveaux objets, on prend le temps d’identifier les besoins et/ou de les ajuster … on repartira à la chasse dans quelques mois !

Planning Florentin (et Toscan!) :

J’ai de la chance car pratiquement chaque week-end à Florence, il se passe quelque chose. L’occasion de prendre l’air, de s’occuper tôt quand les enfants sont avec nous et d’enchainer par un dej dehors dans un quartier différent. 

Arezzo  // le premier week-end du moisUne balade géniale dans la ville, qui est prise d’assaut par de très beaux stands. Je vous conseille de remonter la via corso Italia, de tourner pour aller à la place de l’église Saint François puis de monter par les petites rues jusqu’au Duomo et de redescendre vers le coeur, la piazza grande et les arcades.

  • Avantage : Une brocante dans toute la ville veut dire de la place pour les stands et donc l’exposition de pièces importantes, armoires, tables, buffets. C’est la plus grande brocante d’Italie et il y a vraiment des vendeurs de qualité qui viennent de partout. Ouvrez grand les yeux, il y a des petits stands secrets dans les allées …
  • J’ai trouvé : une paire de fauteuils année 50. Je n’étais pas du tout partie pour trouver ça mais ce sont eux qui se sont imposés. La forme, le confort absolu de l’assise (je suis lovée dedans tous les soirs), la couleur café au lait … On a aussi trouvé la table de ferme de notre cuisine (on doit reprendre la patine des pieds), une applique en porcelaine, deux pots pour la cuisine où venir mettre les spatules en bois.
  • Où faire une pause : pour un café, il y a le Costanti piazza San Francesco ou le Caffè Pasticceria Stefano sur le corso Italia. On a déjeuné dans un restaurant adorable et délicieux juste à côté de la piazza grande, la Chiantineria.

Santo Spirito à Florence // le deuxième week-end du mois

Un grand classique dans un de mes quartiers préférés de Florence, ultra bohème. La brocante s’étale sur la place et dans la ruelle repartant vers la via maggio et invite vraiment à la flânerie. ça c’est la brocante que j’ai envie de faire le dimanche matin.

  • Avantage : Quelques belles surprises, il faut y aller régulièrement et voir ce que votre vendeur préféré a dégoté. Beaucoup de petits objets de déco, des affiches et quelques belles lampes. J’aime beaucoup le setting avec l’église dans le fond !
  • J’ai trouvé : une paire de grands paniers en rotin, un autre applique en porcelaine dans le même style de celle trouvée à Arezzo.
  • Où faire une pause : vous avez l’embarras du choix ! Un café sur la place au Volume, une pizza au borgo Antico, une pâtes à la ricotta salé chez Osteria Santo Spirito. Plus chic ? Gurdulù à quelques pas qui est ouvert tous les soirs et seulement le dimanche midi.

Piazza Indipendenza – jardin de la Fortezza à Florence // le troisième week-end du mois

Franchement une très belle surprise car la place (comme le quartier) est plutôt pourrie. On a revu des vendeurs d’Arezzo et il y a bien plus de stands qu’à la brocante de Santo Spirito. Si vous cherchez une belle pièce, par la taille, c’est celle là qu’il faut choisir.

  • Avantage : des grands stands qui permettent de mettre en avant des belles pièces, du sérieux sur le matériel, notamment sur les luminaires (immense lustre de Murano blanc assez moderne, Pipistrello, Cobra, appliques années 50, …)
  • J’ai trouvé : mon meuble de métier chéri d’amour pour mon entrée, un tableau sur lequel j’ai complètement flashé.
  • Où faire une pause : pitié, barrez-vous ! Le quartier de San Lorenzo est à quelques pas. Je vous préfère encore au Mercato Centrale avec les touristes que dans un mauvais resto de la vie nazionale ! Nous on a fait le choix de marcher jusque dans l’hyper-centre pout aller chez Obica, le mozzarella bar. Orgie !

Marché des antiquaires de Sant’Ambrogio à Florence // marché permanent et marché mensuel le 4ème week-end du mois

Le marché aux puces « fixe » de Florence avait un adorable emplacement à Sant Ambrogio à côté d’arcades pittoresques. On y respirait l’âme de Florence. Les pauvres ont été déplacés sur l’immonde place Annigoni dans des tentes en plastique, je peux vous dire que ça les change … En attendant c’est l’occasion de faire quand vous le souhaitez des emplettes, à quelques pas du marché couvert où faire vos courses.

  • Avantage : de la brocante à la demande, beaucoup de petits objets (je trouve ça assez vieillot globalement).
  • J’ai trouvé : un pot en terracotta au design torsadé qui me fait plus penser à une sculpture qu’à un vase.
  • Où faire une pause : au café Cibreo, pour un café ou un déjeuner sur la terrasse. Prenez les antipasti maison … je ne me remets jamais du budini di yogurt con olio, limone e curcuma !

Remarque : Il existe aussi un marché mensuel Piazza Ghiberti le dernier dimanche du mois (sous le marché couvert). On a retrouvé beaucoup de vendeurs de la brocante de santo spirito avec les mêmes objets. On est rentré bredouille ! Mais le quartier est super sympa, c’est toujours un bonheur de passer par là.

Et vous ? Aimez-vous faire les brocantes ? Êtes-vous sensible à ce concept de chasse aux trésors ?

Baci

Ali

Suivez mes aventures italiennes sur Instagram !

4
Photo By: Ali di Firenze

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.