AlidiFirenze

Sur les routes d'Italie avec Ali !

Arezzo, la raffinée

Mais quelle surprise ! De passage à Arezzo pour une interview que je devais faire pour la maison d’édition Gallimard, j’ai été transcendée par la ville, sans m’y attendre.

Arezzo est un peu considéré comme la sous-Florence. On visite cette ville de 100 000 habitants quand on a fait Florence, puis le Chianti. Alors, si il reste une demi-journée, peut-être, pourquoi pas, s’aventurer dans les collines du Casentino. Et bien non ! Arezzo devrait tenir le haut du pavé, tant j’ai été surprise par la qualité de l’offre culturelle, mais aussi des galeries design, restaurants et boutiques mode. Ahhh la mode … je déménagerais direct à Arezzo si je n’avais pas pris mes quartiers il y a peu dans ma #CasaMarchi . Je vous livre aujourd’hui les points forts de mes visites et je n’hésiterai pas à compléter l’article lors de mes futures échappées. Car oui, je compte y retourner, et vite !

Architecture médiévale 

En arrivant dans la ville, on est tout de suite enveloppé par le charme doré de ses petites rues. Les pierres qui façonnent les palais réussissent à créer une ambiance chaude et tout de suite très amicale. En marchant, on est attiré comme un aimant vers le centre névralgique de la ville, la Piazza Grande. Les touristes sont là mais discrets, on respire et profite vraiment de la flânerie en admirant les tours et les clochers. La place vous dit quelque chose ? C’est normal, vous l’avez vu dans « La vie est belle », le film magnifique de Roberto Benigni.

À voir absolument : la belle église de Santa Maria del Pieve, la plus ancienne de la ville et chef d’oeuvre de l’art roman. Sa tour est incroyable ! Bien sûr Le Duomo et son musée d’art sacré, le musée de l’architecte et peintre Vasari (attention fermé le mardi), la basilique Saint François (voir point sur P. della Francesca).

Brocantemania

Le premier weekend de chaque mois, la ville se transforme en la plus importante brocante d’Italie ! J’y suis allée il y a très longtemps et je me rappelle ma surprise quant à la taille des pièces transportées sous les arcades de la Piazza Grande. Oui il y a des babioles … mais aussi des canapés d’angle et meubles de métier de 3 mètres de long. À découvrir aussi si vous ne venez pas pendant la brocante, les antiquaires de la ville qui ont pignon sur rue. Arrêtez vous chez Luca Raspini qui a l’art d’aménager des vitrines somptueuses et thématiques (via cavour 18).

Petit conseil glissé au creux de l’oreille par les locaux : Rendez-Vous à la brocante le samedi matin (toute la Toscane s’y rend le dimanche) vers 8h pour vous jeter sur les meilleures affaires.

Design historique et contemporain

Ce que j’ai adoré à Arezzo, c’est que les murs crient « passé » mais les habitants, tout en adorant leur ville, la pousse vers quelque chose de plus moderne. C’est le cas de Michele Seppia et sa Nero Design Gallery (Piazza San Francesco 5). Cette galerie de design historique et contemporain, présente une sélection d’artistes internationaux (mais aussi locaux comme Duccio Maria Gambi que j’avais interviewé dans son atelier) qui produisent pour Michele des projets spéciaux. Une manière pour le fondateur d’encourager les jeunes talents et faire vivre un lieu unique et très personnel.

Photos De Pasquale+Maffin

Pour les amoureux du design : Sur le Corso Italia, j’ai été attirée par la vitrine de HD Interior Reeditions mais je n’ai pas réussi à trouver plus d’infos sur Internet. Il faudra y repasser !

La mode La mode La mode

Arezzo se revèle exceptionnel quand on aborde le sujet de la mode. J’avais déjà reperé Voga (Corso Italia, 82) créé par Maddalena Pelucchini et son mari, qui proposent une sélection canon. 2 boutiques dont le ravissant Voga Lingerie, qui comme son nom l’indique propose des pièces de lingerie raffinées (Via de’ redi, 3). Mais la grosse surprise (MASSIVE) de ce mois de septembre, c’est la rééouverture du mythique concept-store Sugar (la marque a 40 ans) dans un palais du corso Italia, Palazzo Lambardi. Oui, TOUT le palazzo est dédié à l’offre mode femme, homme, sportswear, accessoire. Ajouté à tout cela, un jardin, un coin librairie ultra pointu, un disquaire … Un espace où les vêtements semblent flotter dans l’air, une pure merveille que les fashionistas ne seront manquer.

À savoir : apparemment Beppe Angiolini, propriétaire de Sugar et du Palazzo souhaite développer à Arezzo un concept de B&B de Luxe. Et il démarre avec « Sugar Last Floor », des chambres ultra design qui mélangent les thématiques chéries par l’entrepreneur, la mode bien sûr mais aussi l’art, l’architecture.

Piero della Francesca

Impossible de passer à Arezzo sans réserver votre visite de la chapelle Bacci dans la basilique de Saint François (sur la place qui porte le même nom, réservation ICI). On peut y admirer un cycle de fresques représentant la Légende de la vraie Croix. Intégralement peintes par Piero della Francesca au XVème siècle, on est immédiatement saisi par la modernité du dessin, la maitrise de la perspective et la beauté des détails comme ce Constantin qui dort. Au plafond, une trace du travail du peintre Fiorentino Bicci di Lorenzo, a qui l’on avait commandité initialement la chapelle, il est mort avant. Vous pouvez facilement booker vos billets en ligne avant votre venue, afin de mieux maitriser votre planning de visites.

Autre oeuvre majeure que je n’ai pas pu voir : la croix en bois de Cimabue dans la petite église de Saint Dominique (1260).

À table !

J’ai déjeuné sous les arcades de la Piazza Grande, chez Giubileo et j’ai adoré les tagliatelles all’anatra (au canard). Mais j’ai vu beaucoup d’autres adresses dont le menu et le décor m’ont fait de l’oeil : Osteria Luck, fauteuil en velours dans une ruelle discrète, décor cosy et plat de pâte à 11€ (Via Beccheria, 3). Le chiavi d’Oro pour une cuisine plus sophistiquée (comme le cadre), parfaite pour fêter un moment particulier (Piazza S. Francesco, 7), Enoteca Terra di Piero pour un déjeuner sur le pouce juste à côté de la basilique Saint François, au numero 3 (produit ultra frais, tartare délicieux, tout comme la sélection de vin rouge qui proviennent des collines autour d’Arezzo).

Si vous souhaitez seulement prendre un verre : Pour un café avalé au comptoir, le bar du corso italia (n°61) ‘Caffe Pasticceria Stefano’ est parfait. Pour un apéro, pourquoi pas la terrasse du Café Costanti située juste en face de la basilique Saint François. Le matin, le soleil tappe sur les parasols, on y était vraiment bien !

Un rythme d’enfer 

Les manifestations se succèdent à Arezzo. En plus de la brocante, il y a 2 fois par an « La giostra del Saracino », un festival médiéval avec joutes et maxi costumes (en général en mai et septembre). Puis il y a OroArezzo, une manifestation qui valorise les joailliers italiens et l’artisanat. À savoir, cette dernière manifestation est sous la direction artistique de Beppe Angiolini, fondateur de Sugar. Un événement pointu … il ne saurait en être autrement.

Voilà pour Arezzo. À tout cela, il faut ajouter les perles trouvées de-ci de là. La boutique Lapini dédiée à la maison et dans laquelle vous succomberez forcement à un accessoire de choc. Même les presse-purées font envie, c’est pour dire ! Il y a également une boutique Santa Maria Novella (Via Guido Monaco, 21), la librairie pour enfant La casa sull’albero (Via S. Francesco, 15), le barbier trendy juste à côté … Arezzo danse entre tradition et modernité et ne cesse de surprendre. Je n’ai qu’une envie, y retourner le plus vite possible !

Baci,

Ali

Retrouvez moi au quotidien sur INSTAGRAM

5
Photo By: Ali di Firenze
2 Discussions on
“Arezzo, la raffinée”
  • Superbe reportage ! Tu m’as donné envie d’y retourner. J’y suis passée cet été pour admirer les fresques de Piero della Fransesca et je n’ai pas été déçue ! (nous sommes même allés visiter le petit village de San Spirito plus loin qui abrite lui aussi quelques merveilles du peintre)…. En revanche la grande place était encombrée d’échafaudages pour le festival médiéval du mois de Septembre. Du coup c’était beaucoup moins beau que sur tes photos 😉 !

    • Coucou Cécile ! merci pour ton message, oui la ville est vraiment magnifique, je me note Santo Spirito pour ma prochaine visite 🙂 Merci à toi ! Ali

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.