AlidiFirenze

Sur les routes d'Italie avec Ali !

Fugue à Venise, mes adresses

72h dans la Lagune vénitienne pour un Eat Pray Love à l’italienne, l’occasion pour moi de tester de nouvelles adresses, de faire de grands classiques, de partir à la découverte en suivant mon instinct. 1er jour, j’étais crispée sur mon guide, accrochée à ma carte. Petit à petit je me suis laissée aller, je me suis fait confiance. C’est là où les surprises arrivent à la chaine !

CULTURE

Musée Correr : je n’avais jamais mis les pieds dans ce grand classique des musées vénitiens. Dans les Procuraties sur la place Saint-Marc, on visite les appartements de Sissi récemment rénovés grâce au soutien du Comité Français pour la sauvegarde de Venise, et on profite d’un panorama intéressant pour comprendre la ville : le rôle des doges, les grandes fêtes vénitiennes, les guerres, la puissance navale, les peintres de l’école vénitienne. Génial, le café avec une vue inédite sur la place.

Punta alla Dogana : J’ai fait plusieurs fois le palazzo Grassi mais je n’avais pas eu l’occasion d’aller à la pointe de la douane, le deuxième mastodonte de Pinault pour caser ses collections. Moi qui suis plutôt allergique à l’art contemporain, j’ai adoré l’expo « Dancing with Myself » où l’artiste se met lui-même en scène pour faire passer des messages. Mes coups de coeur ? Le duo de photographes Gilbert + George, les peintures-photo de Rudolf Stingel et bien sûr Cindy Sherman dont je dois clairement m’inspirer pour améliorer les costumes de ma Dolce Follia web serie !

Marché du Rialto : je le mets dans la section culture car y aller à 8h le matin permet de comprendre comment vivent les vénitiens et comment fonctionne la ville. Les locaux font leur course uniquement dans des stands se fournissant à Saint Erasmo dans la Lagune, puis ils vont, comme les commerçants, s’envoyer une Ombra (un verre de blanc) dans les bars voisins. En parallèle, le ballet des bateaux qui déchargent les vivres, vident les poubelles et font le quotidien. La vraie vie.

Ca’ Mocenigo : Le musée des costumes de Venise. Alors franchement, il n’y en a pas beaucoup des costumes. Mais ils valent le coup d’œil associés à l’architecture d’intérieur du palais qui permet vraiment de s’imaginer Venise à la grande époque. Avec la Ca rezzonico, un bon moyen de comprendre le faste vénitien.

Ca Pesaro : le musée d’art moderne de la ville ! J’ai adoré voir autres choses que des peintres vénitiennes du 17ème siècle.  Le plâtre des bourgeois de Calais de Rodin, les femmes de Klimt, de Schiele, des scènes de vie de Bonnard, de l’art abstrait … et au dernier étage, le musée des arts asiatiques. Je suis restée en pâmoison devant un petit paysage paisible japonais. Une claque de douceur mais aussi de sagesse. Le bonheur au quotidien, dans les petites choses.

Homo Faber 2018 : Une immense manifestation sur l’artisanat de haut vol présenté sur l’île de San Giorgio Maggiore. Les petites mains de la mode capables du tressage le plus fou, la tradition du verre à Murano, la patience de l’art de la restauration, … Des ateliers ludiques dans un lieu d’habitude fermé au public, la fondation Giorgio Cini dont la structure remonte au XVIème siècle. 14-30 sept 2018, prochain RDV en 2020.

—————

Next time : Sur l’île de la Giudecca se trouve le showroom et fabrique de Fortuny. À faire absolument.

La bonne idée : le pass musée 24€ qui permet d’entrer dans 10 musées de la ville (pas les musées Pinault).

SHOPPING

Bijoutier Designs 188 : Dans le Dorsoduro, un petit atelier de bijoux qui utilise le verre de Murano. Les couleurs sont magnifiques, les petites bagues vraiment délicates. Parfait pour faire un cadeau. Evidemment j’en ai ramené une … je vous poste une photo vite ! Calle Del Bastion, 180-192

Concept Store Edmond : toujours dans le Dorsoduro, j’ai été attirée par le joli papier-peint ! À l’intérieur, des guides de voyage sur Venise, des pantoufles vénitiennes signées Vibi, des vases, chaussures brodées d’un lion doré … une jolie sélection dans un palais enchanté, le palazzo Contarini Polignac.  Dorsoduro 872

Kanz : un magnifique atelier d’architectes proposant des créations en verre : vase, récipient, chandelier. J’ai adoré la délicatesse des propositions, notamment les vase et mini chandelier en « verre torsadé ». À noter, toute cette rue possède un charme fou. Kanz architetti, dorsoduro 1621/A

Ohmyblue : je vous en parle tout le temps dès que j’aborde le thème de Venise mais j’adore ce concept-store de bijoux contemporains. Plus que les produits, j’adore Elena, la fondatrice qui fait la sélection. Un visage amical pour moi qui vient souvent, une personne de bon goût. Campo San Tomà, 2865

Venetia Studium : La boutique du Dorsoduro est sublime mais il en existe une deuxième de l’autre côté du grand canal avant le campo Santo Stefano. Des tissus, pompons magnifiques mais surtout des lampes Fortuny incroyables ! Alors elles sont hors de prix (3500€ le grand modèle blanc) mais j’adore que voulez-vous … S. Marco, 2425 et Dorsoduro 180/a

DORMIR

RIALTO / Airbnb chez Francesca : Pour la première fois de ma vie, j’avais pris une chambre chez l’habitant. L’envie d’être dans un cadre chaleureux et familial. Je suis ultra bien tombée ! Francesca et sa famille offre une chambre double avec salle de bain privée en mezzanine. Clean, silencieux, et très bien placé pour circuler dans Venise à quelques pas de la Ca d’Oro et du Rialto. Cerise sur le gâteau, la terrasse en bois que l’on appelle Altane à Venise, avec vue sur les toits et les clochers. Quand on entend ces dernières sonner … quel bonheur. L’annonce ICI

DORSODURO / Ca Maria Adele : À quelques pas de la Salute dans le Dorsoduro, bercé par le clapotis de l’eau, je suis repassée devant la Ca Maria Adele. Ce repère ultra chic est bien connu des honeymooners car c’est une perfection pour la lune de miel. Déco assez soutenu avec de beaux tissus, attentions dans les moindres détails, services pour vous aider à préparer votre journée … Cinq étoiles bien méritées www.camariaadele.it

DORSODURO / Avogaria : 5 chambres de charme dans une zone en retrait du Dorsoduro. Déco plutôt soigné pour des chambres à moins de 150€ la nuit. Pas mal, quand on connait les tarifs exorbitants de la ville. www.avogaria.com

SAN POLO / Hotel Canal Grande : Dans le haut de San Polo, un hôtel qui donne sur le grand canal mais est un peu moins cher que ceux du centre. Une proposition intéressante pour avoir la vue tous les matins sur l’avenue la plus belle du monde ! Et puis la petite place par laquelle on accède à l’hôtel est ultra silencieuse. Côté déco, c’est très chabadabada et dorures. Vous êtes prévenu ! www.hotelcanalgrande.it

SANTA CROCE / Ca Nigra Lagoon Resort : un boutique hôtel qui envoie du lourd en mixant le confort moderne au charme du palais XVIIIème. Alors le lit rond n’est pas du meilleur goût dans certaines chambres, mais les adorables jardins donnant sur le canal sauront rattraper la situation. À retenir aussi pour aller boire l’apéro. www.hotelcanigra.com

RESTAURANT

Acqua Pazza : Sur le campo San Angelo, j’ai testé le mythique Acqua Pazza et ses non moins célèbres linguines aux homards. Oui j’avais envie de me faire plaisir ! Les pâtes étaient bonnes, mais ne valent pas du tout l’addition. Du coup pour compenser je suis restée des heures en terrasse à siroter mon café et un limoncello offert par la maison. Dieu que j’aime manger toute seule… San Marco 3808 / +39 041 277 0688

Donne oneste : un adorable restaurant dans le Dorsoduro qui possède un balcon so charming. Il faut impérativement réserver pour avoir sa table sur le dit balcon ! Dorsoduro 3922 / +39 041 710586

Due Farai : Malheureusement à Venise, les faux restaurants traditionnels se multiplient. Celui ci en est un vrai. Bon rapport qualité prix et conseillé par les locaux. Sestiere Dorsoduro 3278 / +39 041 277 0369

Alla frasca : dans le Cannaregio, un restaurant de poche sur une petite place super difficile à trouver. Du coup vous êtes sûr de manger tranquille, loin de la cohue qui règne strada nova. Cannaregio 5176 / +39 041 241 2585

BAR, CAFFE, GLACIER

Bar Pasticceria Rio Manin : à 10 min de la gare, le café parfait au bord d’un canal ravissant pour boire un cappuccino et grignoter un croissant au miel. Quelques tables en terrasse où le soleil tape. Santa Croce 784

Chioschetto Zattere : En fin d’après-midi, il est toujours agréable d’aller flâner aux Zattere. Allez vous poser aux tables du Chioschetto, un lieu fréquenté par les étudiants du coin et les vénitiens cherchant la tranquillité. Un spritz, un bellini (avec pêche fraîche s’il vous plait) et quelques cicchetti. Perfection pour admirer le coucher du soleil. Fondamenta Zattere Al Ponte Lungo, 1406/A

Hôtel Westin : un secret bien gardé ! Profitez de la terrasse au ras de l’eau de l’hôtel Westin. Pour 10€ vous sirotez un cocktail et grignotez en admirant la vue. Perspective unique sur la Salute !  The Westin Europa & Regina, Venice, San Marco 2159

Gelateria Al Sole : Sur les Zattere, on parle tout le temps de la gelateria Da Nico et de son parfum gianduia. Mais continuez à marcher un peu et vous tomberez sur ce glacier ultra traditionnel et délicieux. Dorsoduro, 1472

Vino Vero : dans le Cannaregio, un bar parfait pour boire un verre (ribolla gialla !) et grignoter des vrais cicchetti vénitiens. Vive le baccala sur toast ! On boit au comptoir ou on s’étale sur le trottoir. Une adresse toujours festive à l’heure de l’apéro. Fondamenta Misericordia, 2497

Je ne retrouve plus le nom …mais ça va me revenir : toujours dans le Cannaregio, le bar ne paie pas de mine mais les cicchetti sont délicieux et on entend parler vénitien. C’est mon signe ! J’ai bu un excellent Valdobbiadene extra dry avec des poivrons au thon, des artichauts, des boulettes … J’avais pratiquement diné à l’heure de l’apéro !

SPORT

Kayak Venice : pour la première fois, j’ai fait du kayak à Venise, j’en rêvais ! Cette société part de l’île de la Certosa. Alors franchement sur l’île, rien à signaler, c’est sauvage. Mais ça a le mérite de vous mettre en condition, de changer d’air. Le premier trajet pour rentrer dans Venise est assez sportif, je ne faisais pas la maligne ! Surtout que mon groupe était composé de deux sœurs suédoises (en mode viking qui pagaient comme des dingues) et une américaine de 70 ans ultra sportive. J’étais la dernière ! Mais une fois rentrée dans le sestiere Castello, le pieds. Petits canaux tranquilles, ponts, trajets surprenant, une perspective nouvelle sur la ville. Le petit plus ? Giovanni le guide, parle parfaitement français. www.venicekayak.it

Jaya Yoga : dans ce joli studio de San Polo, Davide propose des cours de Yoga Vinyasa, acro yoga et yoga pour les femmes enceintes. Une belle rencontre et l’envie d’y retourner pour papoter avec les vénitiennes super sympas rencontrées pendant mon cours. Elles étaient bien plus ouvertes que ce que je pensais ! www.veneziayoga.com

13
Photo By: Ali di Firenze

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.