AlidiFirenze

Une Française en filature à Florence

La Venise d’Elena Rizzi, créatrice du concept-store OHMYBLUE

Bonjour Elena! Peux-tu nous présenter ton travail à Venise ? 

Goffredo Parise (romancier italien) a écrit un essai où il parle de l’importance d’un objet qui, par la qualité de sa matière et sa forme dans l’espace, transmet une émotion. J’ai créé le concept-store OHMYBLUE avec la volonté de véhiculer cette idée.

 

Pourquoi est-ce-que le quartier de San Polo où tu vis et travailles te plait-il autant?

C’est le quartier dans lequel j’ai étudié, je le trouve très vivant.

 

Peux-tu nous donner 5 lieux dans ton quartier qui font partie de ta routine de vénitien? 

Je vais acheter des fleurs sur le Campo S. Margherita le matin, je me balade sur le Fondamenta delle Zattere pour trouver le soleil d’hiver, j’entre dans le jardin caché de la Ca’Rezzonico et je traverse sa cours pour me retrouver sur la petite plateforme qui fait face au Palazzo Grassi, je fais découvrir pour la première fois à mes amis la Basilica dei Frari et ils sont éblouis par L’assomption du Titien, je continue jusqu’au Campo S. Tomà et j’observe de loin les âmes curieuses qui s’arrêtent devant ma vitrine.

 

Un autre quartier où tu te verrais vivre et travailler? 

J’ai vécu 30 ans dans le Cannaregio, aujourd’hui je suis à San Polo. Si je devais envisager autre chose, j’imagine que ce serait le Dorsoduro.

 

Venezia est une ville éternelle et magique. Quelle est la plus belle chose à y observer selon toi ?  

Son héritage multiculturel.

 

Quelles sont les activités ou balades qu’un voyageur à Venise pourrait effectuer pour découvrir une ville différente de celle des guides?

Partir du Campo SS. GIovanni e Paolo (Dit Zanipolo), visiter la sublime Scuola Grande di S. Marco et traverser le Sestiere Castello jusqu’au Viale Garibaldi.

 

Je sais que tu aimes beaucoup voir Venise en période de Mostra ou de Biennale. Tu sens que la ville est différente? 

Pour moi elle redevient vivante, vibrante, traversée par des visiteurs qui la chérissent et la respectent.

En période de Mostra, Venise redevient vivante, traversée par des visiteurs qui la chérissent et la respectent.

Où nous conseilles-tu de diner et de sortir en période de Mostra ou de Biennale?

J’ai 4 adresses clé :  l’Osteria alle Testiere, Al Covo, Osteria alle Carampane, Osteria ai Artisti.

 

Comme toi, j’adore les îles à Venise. Où sont tes adresses préférées ?

J’allais très souvent à Murano quand j’étais petite car mon père y a travaillé très longtemps. Aujourd’hui je préfère prolonger la balade jusqu’à Torcello ou alors visiter au printemps la Barena à Lio Piccolo et observer la bruyère en fleur.

 

 Un lieu secret que les voyageurs ne connaissent pas à Venise ? Un lieu également dans les îles? 

La jardin du Palazzo Zenobio – Collegio Armeno in Fondamenta del Soccorso à Venise. Pour les îles, je te conseille une île entière :  San Francesco del Deserto!

 

Ta saison préférée pour vivre Venise?

L’automne.

 

Le meilleur endroit pour admirer la ville ?

À la Pointe de la Douane. Je la trouvais encore plus belle quand il y avait l’oeuvre “Boy with the Frog” de Charles Ray (sculpture installée dans le cadre de la Biennale en 2009, elle a été enlevée en 2013).

 

Les vénitiens ont-ils un signe distinctif, quelque chose qui fait que vous vous reconnaissez immédiatement entre vous?

Pour tout te dire, je suis vénitienne à 50% du coup j’ai toujours eu une approche différente de la ville et très souvent on me prend moi-même pour une étrangère!

 

Es-tu amusée par tous ces touristes à longueur d’année?

Je ne me moque jamais d’eux, j’adore bien au contraire la joie et l’émerveillement qui se lit sur leurs visages quand ils découvrent toute cette beauté.

 

Que manges-tu de typique ? et où te rends-tu pour déguster les meilleurs? 

Bigoli in salsa et baccalà mantecato restent mes références. Il faut aller les déguster dans les très bons restaurants ou les rares osteria traditionnelles.

Les Bigoli in salsa et le baccalà mantecato restent mes références.

 

Pour ramener chez soi un souvenir authentique, quel objet nous conseilles -tu d’acheter?

Je resterais loin des souvenirs de pacotille. J’achèterais le meilleur livre jamais écrit sur Venise : “Fondamenta degli incurabili” de Iosif Brodskij.

 

Parles-nous de ta superbe boutique. Comment est née l’idée du concept-store? Quelles sont les marques italiennes dont tu fais la promotion en ce moment?

OHMYBLUE est un lieu permettant la découverte d’une multitude d’objets uniques. Pour moi c’est un espace qui se prête à différentes définitions. Son ouverture est liée à une idée bien précise que j’avais en tête : une communauté de créateurs. En ce moment je représente les designers de joaillerie Chiara Scarpitti, Livia Lazzari, Olivia Monti Arduini et la marque Ilariusss de Ilaria Soncini avec ses chapeaux uniques, élégants et scénographiques!

Avec OHMYBLUE, j’avais envie d’encourager une communauté de créateurs.

Ohmyblue shopping venise

 Merci Elena! 

Merci, à très bientôt à Venise

 

Adresse : OHMYBLUE, Campo S. Tomà, San Polo, 2865, 30125 Venezia (Tel: +39 041 243 5741), tls 10h-19h30

omb space ph credit riccardo banfi

1
Photo By: OhMyBlue, Riccardo Banfi
2 Discussions on
“La Venise d’Elena Rizzi, créatrice du concept-store OHMYBLUE”

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.