AlidiFirenze

Italian Joie de Vivre !

Carnet d’adresses à Catane

Lorsque l’on se promène dans Catane, rien ne semble avenant. Les couleurs dominantes sont noires comme les pavés de lave et les récits relatant le tremblement de terre de 1669. Et pourtant, cette ville aux allures mexicaines recèle de splendeurs baroques, de célébrations colorées comme la fête de Saint-Agathe ainsi que de bonnes choses à déguster.

Commencer la journée par une incursion « A’ Piscaria », sous les voûtes séculaires de la marine. Sons, gestes, couleurs et parfums font de ce marché historique un spectacle fascinant. Faire emplette de poisons mais également de fruits légumes chez des primeurs bien installés sous leurs parasols bariolés.

Splendeurs baroques et célébrations colorées

Le dimanche uniquement, poursuivre la  balade en direction du port vers le marché aux puces, un bric-à-brac d’antiquités siciliennes (on trouve notamment de ravissantes céramiques) métissé d’objets rétro.

Remonter toute la via Etnea, en admirant au passage l’église Sant’Agata pour vous rendre au vénérable café Savia qui fait se déplacer les clients depuis toute la ville. Le choix s’avère cornélien tant abondent les exubérances baroques. Faire main basse sur les brioches et les croissants, les cannoli à la ricotta, les paste di mandorle.

Pourquoi pas succomber à un péché de gourmandise en mordant à belles dents dans les seins de Saint Agathe. Quasi sexuelle par sa forme (une mamelle) et la concupiscence qu’elle suscite, c’est la douceur festive la plus calorique et la plus suggestive de la Sicile. Ne pas négliger non plus les granite mandorla con panna et le café shakerato.

Le sein de Saint Agathe, la douceur la plus suggestive de la Sicile !

Avant partir, faire provision pour la route, au choix : un arancino (boulette de riz frit avec de la viande) ou une pizzetta (littéralement petite pizza).

Juste en face, traverser les jardins de la Villa Bellini et flâner la tête en l’air Via dei Crociferi. Dans cette magnifique artère, monastères et églises se succèdent, toutes plus belles les unes que les autres. Parmi celles-ci, la basilique Saint-Benoît, accolée au couvent des sœurs bénédictines. C’est là qu’en février, pour la fête votive de la Sainte-Agathe, fidèles et curieux se retrouvent pour écouter le gracieux chant des moniales, silencieuses le reste de l’année.

Non loin, faire un crochet par le monastère des Bénédictins où il est possible d’admirer les strates architecturales des différentes époques (avant et après tremblement de terre). S’installer dans le sublime cloître arabisant de l’université tandis que les étudiants se rendent en cours.

Déjeuner dans la rue comme tant de Catanais, en dégustant votre délectable boulette de riz à la sauce tomate ou à la ricotta et spinacci (épinards). S’accouder quelques secondes au comptoir à ciel ouvert de l’un des petits kiosques qui jalonnent les différentes artères de la ville et choisir un « Limone Seltz », une boisson gazeuse à base de jus de citron fraichement pressé. Une glace pistache à la main, se rendre ensuite au somptueux Palais Biscari. Pour le visiter, appeler le descendant de la famille, personnage haut en couleur, très élégant et cultivé.

S’émerveiller devant les bijoux raffinés des Fratelli Fecarotta et pourquoi pas (s’)offrir des boucles d’oreilles siciliennes en perles et corail. A l’heure du thé, faire une pause gourmande chez Da Punto, un bar moderne à l’intérieur d’un concept store design. Boire un jus frais accompagné d’une part de tarte maison, le toute en feuilletant quelques livres d’architecture à disposition sur les étagères.

Aller voir le bleu impérieux de la mer à San Giovanni Li Cuti, le petit port de pêche de la ville. Revenir ensuite en ville et s’installer sur le rooftop du Palace Catania pour un verre de Nero d’Avola avec une vue à couper le souffle sur l’Etna. Dîner une pasta alla norma (aux aubergines et à la ricotta) ou un secondo de poisson à la Trattoria Mm – via pardo 34, l’un des meilleurs restaurants de Catane et situé à la Pescheria.

Terminer la soirée en beauté au splendide théâtre Massimo Bellini, dotée d’une programmation exigeante. Pour dormir, la Foresteria du Palazzo Biscari, le plus beau palais de la ville (petit bémol sur les chambres, finalement pas dingo sur la déco). Ou bien prenez de la hauteur à la Casa La Carrubbazza à San Gregorio di Catania. Une adresse charmante au milieu de la végétation.

Carnet d’adresses :

  • Le marché aux poissons : Piazza Alonzo di Benedetto. Du lundi au samedi jusqu’à 13 heures.
  • Savia : Via Etnea, 302/304. www.savia.it
  • Monastère des Bénédictins : Piazza Dante Alighieri, 32, visite guidée de 1h30
    de 9h à 17h
  • Palazzo Biscari: Via Museo Biscari, 10-16. www.palazzobiscari.com
  • Punto Concept Store : Corso Italia, 210
  • Bijouterie Fratelli Fecarotta : Via Etnea, 172, www.fratellifecarotta.it
  • Palace Catania,Via Etnea 218
  • Trattoria Mm,Via Pardo, 34, 095 348897
  • Théâtre Massimo Bellini, Via Giuseppe Perrotta, 12 www.teatromassimobellini.it
  • Palazzo Biscari : Via Museo Biscari 10 – 16, Catania (CT) Tel. 095.715.25.08 / http://www.palazzobiscari.com (80€ par nuit, il faut appeler directement les propriétaires, les cousins Ruggero et Lorenzo +39 320.211.48.02 )
  • Casa la Carrubbazza, Via Raffaello Sanzio, 38, 95027 San Gregorio di Catania 095 717 8411 https://www.casalacarrubbazza.it/
1
Photo By: photos source internet

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.